Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » [CONFIDENTIEL]:Voici comment et pourquoi une boucherie humaine en préparation au Cameroun
[CONFIDENTIEL]:Voici comment et pourquoi une boucherie humaine en préparation au Cameroun

Lu pour vous

 

By CAMEROON NEWS ONLINE 13 décembre 2019

 

 « Il se prépare un plan de déstabilisation de deux Etats de la sous-région à savoir : le Cameroun et la République Centrafricaine », a appris ce jeudi, de source de l´Ong« Asus-Reluc », l´Agence Digitale d´Informations Africaines(Les Scoops d´Afrique).

ASUS-RELUC est une Unité Spéciale Républicaine de lutte contre la corruption, de détournement des derniers publics et la déstabilisation des Etats, l’inertie, l’assistance des personnes vulnérables et des droits de l’homme ; dotée depuis 2018 d’un statut spécial consultatif auprès de l’ECOSOC (Nations Unies).

“Des preuves très graves que nous avons eu au cours de nos investigations démontrent qu’il se préparent contre les deux pays de la Cemac ,une boucherie humaine et que si rien n’est fait de sitôt, le Cameroun et la Centrafrique vont devenir des boucheries humaines» ; a déclaré ce jeudi, en début d’après-midi, Stéphane Geordan II Nga; Président de l’Ong ASUS-Reluc; au cours d’une conférence de presse tenue dans la capitale politique camerounaise sur le thème :« La dénonciation sur la déstabilisation de l’Etat du Cameroun».

Stéphane Geordane II Nga, Président Exécutif de l’Unité Spéciale Républicaine a martelé que : « Ce qui se passe dans les régions anglophones du Cameroun risque de contaminer le pays de Paul Biya ». Il a interpelé la communauté internationale à prendre ses responsabilités.

Soulignant au passage qu’il ne sait pas si le gouvernement du Cameroun et celui de la Centrafrique prennent au sérieux ce qui se trame contre les populations. Pour Nga Stéphane Geordane II : « La majorité silencieuse est en danger. Le politique ne sait plus qu’il y a les morts à ses côtés. Les armes sortent de ces détourneurs de fonds publics aujourd’hui incarcérés».

Le président exécutif pointe un doigt accusateur sur les prisonniers de l’« opération épervier ».Il condamne le mutisme de la communauté internationale . « Ils ont acheté les armes. Les armes sont là . Nous avons les preuves » ; martèle le président de l’Ong ASUS-RELUC ; avant de s’interroger sur le rôle de la presse dans un contexte aussi grave, aussi sensible.

Stéphane Geordane II Nga explique que : « Dans le plan de déstabilisation que nous avons eu, il est dit que la cible c’est le Président Paul Biya ».

ASUS-RELUC interpelle la communauté internationale à une mobilisation. Car,pour Stéphane Geordane II Nga : « Paul Biya risque subir le même sort que Kaddafi ».

« A l’heure actuelle », a indiqué le Président Exécutif de l’ONG ASUS-RELUC : « en Rca et au Cameroun, deux rebellions sont en brousse pour déstabiliser les deux pays de la sous-région Afrique Centrale ».

La conférence de presse de ce jeudi faisait suite aux résultats des investigations minutieusement menées par l’ONG ASUS-RELUC.

Les responsables de cet organisme consultatif des Nations Unies ont tenu à dénoncer au travers de cette conférence de presse, les graves menaces qui pèsent sur les deux pays de la sous-région Afrique Centrale.

Stéphane Geordane II Nga s’est dit très préoccuper par des menaces de déstabilisation du Cameroun et de la République Centrafricaine. Il a dénoncé le trafic d’armement dans les pays du tiers monde en général et particulièrement dans la sous-région de l’Afrique Centrale. Le Président Exécutif de l’ONG ASUS-RELUC interpelle la communauté internationale et les Nations Unies pour réagir énergiquement face à la violation des droits des personnes vulnérables.

L’Unité Spéciale Républicaine, par la voix de son Président Exécutif, plaide pour l’amélioration des conditions de vie des populations auprès des gouvernants et des politiques.

La conférence de presse de ce jeudi, 12 décembre 2019 visait par ailleurs à attirer l’attention des populations sur les dangers que peuvent représenter certains politiques sur le terrain pendant les périodes électorales : tribalisme, mensonges, fausses promesses, rivalité, haine…

Présents à la conférence de presse au siège de l’Ong ASUS-RELUC au quartier Bastos à Yaoundé: les membres du corps diplomatique, les représentants des partis politiques, les représentants des organisations de la société civile, les autorités civiles et militaires ainsi que les journalistes de la presse nationale et internationale./.

 

Source: camerounlink.com

 

2 commentaires

S
Dans ces genres de situation, il est nécessaire et important de mettre la lumière sur ces organisations criminelles initiées aussi bien de l'intérieur que de l'extérieur.

Au lieu de mettre la lumière sous 1 boisseau à ce sujet, car personne de loin ne saura voir exactement sur qui tombe cette lumi sous 1 boisseau à ce sujet, car personne de loin ne saura voir exactement sur qui tombe cette lumière pour mieux distinguée qui est qui dans cette situation de mise en place criminelle sur le Cameroun et la R.C.A ?

C'est déjà bien de donner l'alerte d'informations, mais cela reste encore voilée. Encore il n'y a pas de fumée sans feu.
» lire la suite
N
LES DEUX REBELLIONS CACHEES EN BROUSSE POUR PREPARER LA DESTABILISATION A LA FOIS DE CENTRAFRIQUE ET DU CAMEROUN PAR LE MASSACRE GENERALISE DES POPULATIONS DES DEUX ETATS ONT DES CHEFS. SI LEUR PROJET FUNESTE EST CONFIRME ET PRIS AU SERIEUX, IL FAUT LES COMBATTRE DES MAINTENANT ET LES NEUTRALISER MÊME DANS LEUR DEIRME ET PRIS AU SERIEUX, IL FAUT LES COMBATTRE DES MAINTENANT ET LES NEUTRALISER MÊME DANS LEUR DERNIER RETRANCHEMENT. MIEUX VAUT PREVENIR QUE GUERIR. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Pressés par la Beac, les Etats de la Cemac ont finalement cédés en transmettant près de 140 copies de conventions signées avec les opérateurs p » ...la suite
Le Cameroun prend déjà en charge plus de 500 000 réfugiés centrafricains, et voit cette population en détresse grossir de jour en jour. L’ONU q » ...la suite
C’est la résolution prise jeudi dernier au terme de la rencontre entre le ministre des Transports, celui du Commerce et les syndicats des transport » ...la suite
Les représentants de plusieurs pays africains de la région des Grands Lacs, réunis vendredi à Luanda en un mini-sommet sur la situation en Centraf » ...la suite
Idriss Deby réaffirme son "attachement au respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale" de la Centrafrique. Le chef de l'État tch » ...la suite
Un mois après l’audience accordée par Ali Bongo au ministre centrafricain des Affaires étrangères, Sylvie Baipo Temon, émissaire de son homolog » ...la suite
Les onze pays de la Communauté économique des États d'Afrique centrale (CEEAC), réunis vendredi en sommet au Gabon, ont appelé à la fin "des cri » ...la suite
La RCA est un vaste pays enclavé se situant au cœur de l’Afrique Centrale. La position d’enclavement de la RCA constitue une contrainte majeure, » ...la suite
En Afrique Centrale, la question des infrastructures concernant les services de base (eau, énergie, télécommunications et transports) est au centre » ...la suite
Premier scrutin depuis la promulgation de la nouvelle Constitution et l’instauration du « régime présidentiel intégral », l’élection à la m » ...la suite