Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Le Tchad et la Centrafrique déterminés à renforcer leur coopération
Le Tchad et la Centrafrique déterminés à renforcer leur coopération

Lu pour vous

 

Par Info Alwihda - 23 Décembre 2019 - 07:25

 

Les travaux de la 14ème session de la commission de coopération Tchad-Centrafrique ont pris fin samedi à N'Djamena. Les deux parties ont défini de nouveaux axes visant à renforcer la coopération entre les deux pays.

Les experts des deux pays ont examiné des questions d'ordre sécuritaires, consulaires, humanitaires, judiciaires, économiques, commerciales, douanières, scientifiques et techniques, a précisé la directrice générale adjointe du ministère tchadien des affaires étrangères, Ledjima Sandra Badda Maillot.

"Nous avons initié la dynamique nouvelle et nécessaire à notre coopération bilatérale. Nous poursuivons ensemble le futur de notre histoire commune et fraternelle en faisant fi des frontières qui ont séparées injustement des familles entières", a déclaré la ministre centrafricaine des affaires étrangères, Sylvie Baipo Temon, lors d'une conférence de presse commune.

La question de la sécurisation de la frontière commune a été évoquée entre les experts des deux pays. Selon la ministre, "des travaux complémentaires et approfondis sont à mener dans un bref délai afin de permettre la mise en oeuvre et la mise en application des solutions idoines aux problèmes qui ternissent nos frontières".

​Pour sa part, le ministre tchadien des affaires étrangères, Chérif Mahamat Zene, a expliqué que "le Tchad, en fonction des progrès attendus dans l'amélioration des conditions sécuritaires à la frontière, est disposé à examiner la réouverture de sa frontière".

La délégation centrafricaine a proposé le déploiement de forces de défense et de sécurité le long de sa frontière aux points de contrôle de Ngaoundaye, Bemal, Sido et Ngarba. 

La frontière entre le Tchad et la Centrafrique, longue de 1 197 kilomètres, est fermée depuis début mai 2014 pour des raisons sécuritaires. Une timide réouverture a eu lieu mi-2019 afin de faciliter les échanges commerciaux.

La 15ème session de la commission mixte Tchad-Centrafrique se tiendra à Bangui en 2021.

 

 

 

Frontière Tchad-RCA : un meilleur déploiement sécuritaire, préalable à une réouverture

 

Par Info Alwihda - 23 Décembre 2019 - 10:37

 

 

Des délégations d'experts tchadiens et centrafricains ont examiné vendredi et samedi à N'Djamena plusieurs accords de coopération qui lient les deux pays, lors de la 14ème session de la commission de coopération.

La délégation centrafricaine a formulé des propositions de révision d'accords existants. "La partie tchadienne a pris bonne note de ces propositions et a promis de les examiner pour une suite à donner ultérieurement", a indiqué la directrice générale adjointe du ministère tchadien des affaires étrangères, Ledjima Sandra Badda Maillot.

Les deux délégations ont rappelé la responsabilité du contrôle aux frontières qui est du ressort de chaque Etat. La partie centrafricaine se propose de déployer des forces de défense et de sécurité le long de sa frontière aux points de contrôles suivants : Ngaoundaye, Bemal, Sido et Ngarba.

"Dès que les conditions sécuritaires requises seront réunies à la frontière commune, la partie tchadienne étudiera les modalités pratiques de réouverture de sa frontière du côté de la RCA, fermée depuis 2014", indique le ministère tchadien des Affaires étrangères.

Le Tchad et la Centrafrique n'entendent pas uniquement se focaliser sur l'aspect sécuritaire et souhaitent renforcer et diversifier leur coopération. A cet effet, des commissions de session mixte vont se tenir à intervalles réguliers. Les deux chefs de délégation ont reconnu la nécessité d'assurer un suivi effectif et régulier.

 

1 commentaire

S
Ce qui est sûr du côté centrafricain, si nous constatons des situations d'incursions des tchadiens mal aimés au Tchad, mal intentionnés qui rentrent en R.C.A sans visas, sans contrôles aux frontières, ils sont dans l'instant, "personnes interdites de séjour en R.C.A".
Nous avons plus qu'assez de voir des l'instant, "personnes interdites de séjour en R.C.A".
Nous avons plus qu'assez de voir des perturbateurs étrangers sur le sol centrafricain.
Que l'Etat centrafricain se donne les moyens pour le rapatriement de nos compatriotes qui sont en exil au Tchad, à cause de la course au pouvoir entre BOZIZE et DJOTODIA.
Nous sommes mieux chez nous Centrafricains Bantu Ubuntu.

Et si un jour la frontière doit de nouveau se fermer entre ces 2 pays, que cela se fasse, et chacun s'occupe de son propre problème, pas question de fourrer son nez chez son voisin, nous centrafricains nous n'avons pas la mémoire courte. Les fouteurs de troubles doivent d'abord gérer leurs problèmes en interne chez eux et pas chez le voisin d'à côté (ils se reconnaissent).
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le colonel Orock Samuel Tabot commandant du 6e contingent camerounais de la Mission multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation de la » ...la suite
Dès cette année 2020, les établissements de crédit de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale et Tchad) seront désor » ...la suite
Au terme des récents entretiens annuels concernant les politiques communes de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale et » ...la suite
La réforme de la CEEAC, qui dote l’organisation d’une architecture institutionnelle ambitieuse au regard des nouveaux enjeux, condamne la Communa » ...la suite
Ndjamena accueille, depuis le vendredi 20 décembre, la commission mixte Tchad-Centrafrique. Il s’agit d’une réunion qui regroupe les deux États » ...la suite
LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE A GAGNE CINQ (5) MEDAILLES A LA COMPETITION PANAFRICAINE DE BOXE DE YAOUNDE, DONT TROIS (3) EN OR ET DEUX (2) EN ARGENT. » ...la suite
Au Tchad, la conférence des évêques a présenté le 13 décembre sa lettre de Noël, un texte publié habituellement à la veille des fêtes de fin » ...la suite
« Il se prépare un plan de déstabilisation de deux Etats de la sous-région à savoir : le Cameroun et la République Centrafricaine », a appris c » ...la suite
« Il se prépare un plan de déstabilisation de deux Etats de la sous-région à savoir : le Cameroun et la République Centrafricaine »; a appris c » ...la suite
La chute de Brice Laccruche Alihanga fait couler beaucoup d’encres au Gabon. Hormis ce limogeage, il est annoncé d’autres départs dans l’entou » ...la suite