Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » La Russie prend la tête du processus de Kimberley sur le commerce de diamants
La Russie prend la tête du processus de Kimberley sur le commerce de diamants

 

 

Avec notre correspondant à Moscou,  Paul Gogo

 

Par RFI Publié le 01-01-2020 Modifié le 01-01-2020 à 17:45

 

La Russie prend ce mercredi 1er janvier la présidence du processus de Kimberley, processus qui encadre le commerce du diamant en Afrique. Le Kremlin ne cache pas sa volonté d'en assouplir les règles. Au cœur du débat, le diamant de Centrafrique, que convoiterait particulièrement la Russie.

La Russie s'est peu exprimée sur sa présidence du processus de Kimberley mais la position de Moscou sur le sujet ne fait pas mystère. Elle estime qu'il est temps d'assouplir les conditions de vente des diamants, notamment en Centrafrique.

Le vice-ministre des Finances russe Alexei Moiseev estimait mi-décembre que la Russie devait concevoir une feuille de route pour aller dans la direction d'une reprise de la vente du diamant dans toutes les régions de Centrafrique.

On sait la Russie de plus en plus engagée dans ce pays. En quête d'influence en Afrique, le Kremlin lorgne sur de nombreuses ressources du pays. Dans le domaine du diamant, une entreprise russe a récemment fait parler d'elle.

Pas une industrie d'avenir

La Lobaye Invest est accusée d'avoir déjà commencé à faire du commerce de diamant avec des groupes non autorisés par le processus de Kimberley. L'entreprise comme le ministère des Affaires étrangères de Russie ont démenti mais la Russie a déjà obtenu plusieurs autorisations d'exploitation en Centrafrique.

L'industrie du diamant n'est pas particulièrement une industrie d'avenir mais nul doute que le Kremlin saura utiliser sa présidence pour aller dans le sens des gouvernements desquels il tente, depuis quelques mois, de se rapprocher.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Au moins 1000 participants sont attendus les 17 et 18 mai prochain à Bangui, la capitale centrafricaine au Forum Africa developpement for Bangui, un » ...la suite
Sous le Haut Patronage de SE Pr. Faustin Archange TOUADERA, Président de la République, le Gouvernement de la République Centrafricaine à travers » ...la suite
Les perspectives économiques de la République centrafricaine (RCA) sont globalement satisfaisantes et tablent sur une croissance de 4,8% à moyen te » ...la suite
Financé à hauteur de 5,3 milliard par la Banque Africaine de développement (BAD), en présence du président de la République Faustin Archange Tou » ...la suite
Début de solution à la crise des pièces de nouveau en circulation en Centrafrique. La Banque Centrale (BEAC) annonce l'approvisionnement pour palli » ...la suite
Selon Daniel Mackaire Eloung Nna, le secrétaire permanent du Secrétariat national de suivi du Processus de Kimberley, les artisans miniers installé » ...la suite
Les performances économiques en Centrafrique étaient bonnes en 2019 selon le Fonds Monétaire International (FMI). Cependant, le gouvernement doit e » ...la suite
La Russie va présider le Processus de Kimberley pendant toute l’année 2020. Cet organe tripartite censé lutter contre les diamants des conflits s » ...la suite
Le Ministre des Mines et de la Géologie, Léopold M’boli-Fatrane a annoncé la tenue prochaine à Bangui, sous le très haut patronage du Présiden » ...la suite
Comment mieux tirer profit des contrats miniers octroyés aux investisseurs internationaux ? Les dirigeants africains viennent de solliciter la Facili » ...la suite