Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Les réserves de change de la Cemac devraient atteindre l’équivalent de cinq mois d’importations d’ici 2022 (FMI)
Les réserves de change de la Cemac devraient atteindre l’équivalent de cinq mois d’importations d’ici 2022 (FMI)

Lu pour vous

 

(Investir au Cameroun) - Au terme des récents entretiens annuels concernant les politiques communes de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale et Tchad) et les politiques communes à l’appui des programmes de réforme des pays membres, le Fonds monétaire international (FMI) s’est montré optimiste quant à l’avenir de la sous-région.

Dans cette veine, le FM a indiqué qu’une application plus rigoureuse de la réglementation des changes et l’allégement de la dette déjà accordé aux pays de la Cemac devraient améliorer le solde du compte de capital. En conséquence, les avoirs extérieurs nets régionaux devraient augmenter régulièrement à moyen terme. Ils devraient atteindre l’équivalent de cinq mois d’importations de biens et services d’ici 2022, projette le FMI. Actuellement, les réserves de change de la sous-région sont estimées à un peu plus de trois mois d’importations.

Selon l’institution de Bretton Woods, l’application stricte de la réglementation des changes sur les flux privés et le rapatriement des avoirs extérieurs des banques, conjugué à l’aide budgétaire extérieure continue et à un allégement de la dette, ont déjà permis une augmentation des réserves extérieures en zone Cemac plus forte que prévu au premier semestre de 2019. En conséquence, l’objectif relatif aux avoirs extérieurs nets régionaux fixé pour juin 2019 a été dépassé de plus de 800 millions d’euros (environ 524 milliards de FCFA).

« De nouveaux efforts d’assainissement des finances publiques, qui reposeraient principalement sur une hausse des recettes non pétrolières, réduiraient le déficit budgétaire régional hors secteur pétrolier de 1 point supplémentaire du PIB non pétrolier en 2020, ce dernier continuant ensuite de diminuer progressivement. Dans l’ensemble, le ratio dette publique/PIB continuerait de baisser pour se situer à 47% du PIB en 2020 et à moins de 40% d’ici à 2023 », a déclaré le conseil d’administration du FMI.

Sylvain Andzongo

1 commentaire

N
ALORS QU'ATTEND LA CEMAC POUR INTEGRER L'ECO ? L'ECO VERRA T'IL LE JOUR AVEC DES CRITERES NON CONSENSUELS ?

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La Convention tchadienne de défense des droits de l’homme est montée au créneau. Elle dénonce l’existence de plus d’une dizaine de cachots s » ...la suite
Makaila Nguebla : les combats de Mboma dans le Lac Tchad, ont été d’une rare violence et une défaite véritable pour l’armée d’Idriss Deby p » ...la suite
Le chef de l'Etat Idriss Déby annonce le lancement à compter de ce dimanche matin de l'opération "Colère de Bomo" contre Boko Haram. "Nous devo » ...la suite
Boko Haram a infligé, le 23 mars au petit matin, à l’armée tchadienne sa plus grande déroute depuis le début du conflit armé. Au petit mat » ...la suite
Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA a reçu dans la matinée du 20 mars 2020 les lettres de créances du nouv » ...la suite
Une délégation du Port autonome de Kribi (PAK), dans le sud du Cameroun, s’est rendue récemment à Bangui, en Centrafrique (RCA), pour rencontre » ...la suite
Les conditions sont remplies pour permettre le retour de l'administration de la commission de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique c » ...la suite
Zackaria Garba est un officier de renseignement de B2 affecté en RCA (République centrafricaine). Après le retrait des éléments tchadiens de RCA, » ...la suite
Dans le monde, l’Afrique centrale détient le triste record du plus fort taux de corruption. Les neuf pays de la sous-région occupent les bas-fonds » ...la suite
Une mission de la Commission de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) s’est rendue, la semaine dernière, a » ...la suite