Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » NOTE D’INFORMATION MINUSCA
NOTE D’INFORMATION MINUSCA

 

LA MINUSCA ANNONCE SES PRIORITES POUR  2020 ET APPELLE TOUS LES CENTRAFRICAINS A ŒUVRER POUR LA PAIX

 

Bangui, le 08 janvier 2020 - La consolidation de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine (APPR-RCA), le processus électoral ainsi que la protection des civils font partie des principaux défis de la Mission Multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaines (MINUSCA) en 2020. Lors de sa première conférence de presse de l’année, la Mission a appelé les Centrafricaines et les Centrafricains à contribuer au processus de paix dans le pays.

 

« La MINUSCA réitère son engagement à travailler étroitement avec les autorités nationales aux différents niveaux ainsi qu’avec les partenaires pour le retour définitif de la paix, l’extension de la présence de l’Etat sur l’ensemble du territoire national ainsi que la justice et la lutte contre l’impunité » conformément à son mandat, a indiqué son porte-parole, Vladimir Monteiro. Ce dernier a également rappelé certains acquis de 2019 dont la signature de l’APPR-RCA, qualifié par le Secrétaire général de l’ONU d’« étape importante sur la voie d’une solution politique durable » en RCA. Par la voix de son porte-parole, la MINUSCA a souhaité la paix à tous les Centrafricains en 2020, tout en s’inclinant devant la mémoire des victimes innocentes des violences de l’année écoulée notamment à Ippy, Koundjili, Ndjondjom, Lemouna, Bohong, Birao et Bangui ainsi que des casques bleus morts pour protéger les populations civiles et pour que règne la paix dans en RCA.

 

Les autres points abordés ont porté sur les efforts de la MINUSCA et du Gouvernement pour le retour définitif de la sécurité au PK5 ainsi que la situation à Birao (nord-est de la RCA). Concernant PK5, il a indiqué que les deux institutions ont répondu avec des mesures concrètes afin de faire de ce quartier de Bangui une « zone sans armes ». « Des patrouilles conjointes MINUSCA-Forces de sécurité intérieures (FSI) sont menées pour rassurer les populations et veiller à ce qu’il n’y ait pas de porteurs d’armes ni de bases de groupes criminels. Parallèlement à ce dispositif sécuritaire, qui n’est qu’un outil dans le processus de normalisation, la MINUSCA, à travers son bureau de Bangui, travaille avec les autorités et les leaders locaux, y compris les représentants des groupes impliqués dans les violences, pour une solution à travers le désarmement et le dialogue », a-t-il précisé. Quant à Birao, la MINUSCA appelle le MLCJ et le FPRC à s’abstenir de toute violence à Birao. S’agissant de la situation des droits de l’homme, la MINUSCA a documenté, dans le pays, neuf incidents d’abus et de violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire ayant affecté au moins 12 victimes entre le 1er et le 7 janvier.

 

En ce qui concerne les activités militaires de la MINUSCA, le porte-parole de la Force, le Commandant Issoufou Aboubacar Tawaye a indiqué qu’elle a renforcé son dispositif et prépare le déploiement des FACA ou leur renforcement à Bria ainsi qu’à Am-Dafock et ses environs afin de protéger la population civile.

 

Pour sa part le porte-parole de la composante police, le capitaine Franck Gnapié, a fait savoir qu’en plus des patrouilles conjointes avec les FSI au PK5, la Police de la MINUSCA appuie la conduite des enquêtes judiciaires sur les récents affrontements dans le quartier. « Dès le 26 décembre, une équipe UNPOL de police technique et scientifique avait été déployée dans le cadre du travail de constatations, nécessaire au bon déroulement des enquêtes. Actuellement une équipe conjointe de policiers et de gendarmes centrafricains avec l’appui d’UNPOL est à pied d’œuvre pour procéder aux différents actes d’enquêtes y compris les auditions de victimes, témoins et autres », a précisé le porte-parole.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les deux agents de Télécel testés positifs au Covid-19 exercent au service de comptabilité. Ils ont été placés en isolement, mais leur directeu » ...la suite
L’Ambassade de France a signé le 3 juin avec la Cour constitutionnelle centrafricaine une convention de financement : la France apporte 59 millions » ...la suite
L’Union européenne salue l’action menée par la Cour Pénale Spéciale, suite aux récentes arrestations d’éléments de groupes armés à Ndé » ...la suite
Le docteur Maurice Bawa est coordonnateur du Centre des opérations d'urgence de santé publique en Centrafrique. Ayant contracté le nouveau coronavi » ...la suite
Le président de la Banque africaine de développement (BAD), le nigérian Akinwumi Adesina fait l’objet d’une enquête suite à la demande des Et » ...la suite
Une cérémonie de grandeur nature s’était déroulée le 16 Aout 2019 au PK22 sur la Route de Damara pour la construction de la Base Logistique de » ...la suite
Déclaré positif après un test fait au niveau de l’institut pasteur de Bangui le Ministre des finances et du Budget Henri Mari Dondra est la secon » ...la suite
Alors que la polémique se poursuit autour du projet de prolongation des mandats présidentiel et législatif, le chef de l'Etat Faustin Archange Toua » ...la suite
L’Afrique a commémoré ce lundi 25 mai, le 57ème anniversaire de la création de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) devenue en 2002, l » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) exige la cessation des hosti » ...la suite