Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Moscou dévoile les causes du triple meurtre de journalistes russes en Centrafrique
Moscou dévoile les causes du triple meurtre de journalistes russes en Centrafrique

Lu pour vous

 

https://francais.rt.com/13 janv. 2020, 18:27

 

Le comité d'enquête russe le confirme : un vol à main armée est à l'origine de l'assassinat de trois journalistes russes en République centrafricaine en juillet 2018. Ces journalistes enquêtaient sur la présence de mercenaires russes dans la région.

«Les trois journalistes russes ont été tués, dans la nuit du 30 au 31 juillet 2018 en Centrafrique, lors du vol de leurs effets personnels et de leur matériel», a déclaré le vice-président du comité d'enquête de la Fédération de Russie Igor Krasnov via une interview au journal russe Kommersant.

«Les circonstances établies de l'attaque indiquent des meurtres dont l'objectif était crapuleux et commis par des citoyens de la RCA ou des pays voisins connus pour être à l'origine de crimes graves dans cette région», a aussi détaillé Igor Krasnov.

Selon lui, les trois hommes russes, le réalisateur Alexandre Rastorgouïev, le caméraman Kirill Radtchenko et le journaliste Orkhan Djemal sont arrivés en Centrafrique avec des visas touristiques, le 28 juillet 2018. Les trois journalistes sont alors partis, le 30 juillet, en direction de la ville de Bambari afin de rencontrer un homme, dont l’identité n’a pas été établie, et ce malgré lesrisques existants dans cette partie du pays. 

Le vice-président du comité d'enquête a précisé que le véhicule qui transportait les journalistes a été stoppé par un groupe d'hommes inconnus et armées «qui ont exigé qu'ils sortent de la voiture et qu'ils livrent leurs effets personnels ainsi que leur matériel technique, photo et vidéo». Et Igor Krasnov d'ajouter : «Devant le refus des journalistes d'obtempérer, les criminels les ont alors fusillés.»

Ces journalistes, qui ont été tués dans la nuit du 30 au 31 juillet en Centrafrique, étaient en train de tourner un documentaire. Ils enquêtaient sur de possibles activités du groupe militaire privé Wagner.

En août 2019, le ministère russe des Affaires étrangères avait annoncé que l’enquête de ces meurtres se poursuivait, ajoutant qu’il y existait beaucoup de questions vis-à-vis des commanditaires de ce voyage. Selon les données du ministère, l’ambassade de la RCA à Moscou a donné des visas touristiques aux journalistes russes sans être au courant de la vraie nature de leur visite. Les trois hommes ont travaillé en Centrafrique sans l’accréditation correspondante, sans l’autorisation de l’importation des équipements photo et vidéo et sans l’autorisation de filmer. Le ministère a en outre indiqué que les organisateurs de ce déplacement à Bangui n’ont pas informé l’ambassade de la Russie ni de l’arrivée des journalistes ni de l’objectif de leur visite, ce qui aurait pu leur garantir la sécurité.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
En RCA, une nouvelle opération des forces de l’ordre a eu lieu vendredi matin à Bangui au point kilométrique 12. Des forces de l’ordre ont proc » ...la suite
Les pangolins pourraient bien être porteurs de souches de coronavirus. Pour les scientifiques et les conservationnistes, cette nouvelle étude est un » ...la suite
La pandémie de Covid-19 est la pire crise mondiale depuis la Seconde Guerre mondiale, a estimé ce mardi le secrétaire général de l'ONU Antonio Gu » ...la suite
Trop longtemps, Pasteur qui découvrait le vaccin contre la rage fut mis au ban de la communauté scientifique, avant d’être reconnu à sa juste pl » ...la suite
Alors que la pandémie de coronavirus continue de gagner du terrain et que plus de 25 000 personnes sont mortes dans le monde, le secrétaire généra » ...la suite
Alors que l’épidémie gagne du terrain sur le continent, avec la multiplication de cas endogènes, se pose de plus en plus la pertinence des mesure » ...la suite
Le personnel de l'Union africaine a accusé leur patron de corruption, de copinage et d'effondrement total du leadership. Ils disent que le président » ...la suite
Les membres du G5, un groupe d’États membres et d’institutions partenaires de la République centrafricaine, condamnent fermement les violences g » ...la suite
En Centrafrique, les victimes des forces de Bemba vont recevoir l’aide du fonds de la Cour pénale internationale (CPI), près de 20 ans après les » ...la suite
Le gouvernement centrafricain et la Minusca se sont accordés de laisser tomber l'affaire de poursuite contre les 4 cadres de la mission de l'ONU somm » ...la suite