Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Centrafrique: l'ancien président, Michel Djotodia, au cœur des spéculations
Centrafrique: l'ancien président, Michel Djotodia, au cœur des spéculations

 

Par RFI Publié le 13-01-2020 Modifié le 13-01-2020 à 23:44

 

En Centrafrique, l'ancien président Michel Djotodia qui s’est présenté comme « un homme de paix », a quitté Bangui lundi 13 janvier après un court séjour de 48 heures sur place, en promettant de rentrer définitivement bientôt. Cette visite survient à peine moins d'un mois après le retour de celui qu'il avait évincé du pouvoir en 2013, François Bozizé.

Il y a de quoi nourrir les spéculations à moins d'une année de la présidentielle dans ce pays. L'ancien président, Michel Djotodia, est reparti dimanche, à peine deux jours après son arrivée à Bangui, en laissant tout un pays dans l'expectative.

Contrairement à François Bozizé, de retour au pays depuis près d'un mois, mais qui n'a pas encore été reçu par l'actuel chef de l'État centrafricain, Djotodia, lui, s'est entretenu pendant près d'une heure avec Faustin-Archange Touadéra, quelques heures à peine après son arrivée.

Au centre de leurs discussions: la mise en œuvre de l’accord de paix ou encore le projet de loi relatif aux anciens chefs d’État.

Sur le calendrier de Djotodia, samedi, figuraient le président de l’Assemblée nationale, la chef de l’État de transition, Catherine Samba Panza, et enfin François Bozizé qu'il avait renversé, par les armes, en 2013. Cependant, l'ancien président, âgé aujourd'hui de 71 ans, a annulé tous ses rendez-vous à la dernière minute, officiellement en raison d'un coup de fatigue, ce qui a nourri de nombreuses spéculations dans la capitale centrafricaine.

Des rumeurs persistantes, à Bangui, parlent d'un mouvement d'humeur en raison d'un veto du président Touadéra sur sa rencontre avec Bozizé, ce que démentent leurs entourages respectifs.

Touadéra, Bozizé… tout le monde semble déjà dans les starting-blocks, même si aucun ne s'est déclaré, jusqu'ici, candidat à la présidentielle prévue en décembre 2020.

Joint par RFI, Thierry Vircoulon, coordinateur de l'observatoire de l'Afrique centrale et australe à l'Institut français des relations internationales (IFRI), revient sur les retours des deux anciens chefs de l'État centrafricain qui n'auraient pas les mêmes ambitions.

L’ancien président Bozizé faisait l’objet d’un mandat d’arrêt, ce qui n’est pas le cas de Michel Djotodia. Deuxièmement, le président Bozizé est plutôt du côté de l’opposition. Donc, on sent aussi qu’il y a derrière cela, des manœuvres électorales, des volontés d’affichage dans la perspective des élections qui doivent avoir lieu à la fin de cette année.

Thierry Vircoulon revient sur les retours des deux anciens chefs de l'État

13-01-2020 - Par Esdras Ndikumana

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le 19 octobre 2020, l’optimisme règne au sein du Conseil de sécurité de l’ONU qui a tenu une réunion spéciale consacrée à la situation en C » ...la suite
Les prochaines élections en Guinée, le 18 octobre et en Côte d’Ivoire, le 31 octobre, constituent des risques majeurs pour un embrasement dans ch » ...la suite
En République centrafricaine, «le temps est venu de faire taire les armes» et de «faire de réels progrès en termes de développement intégral» » ...la suite
Mesdames et messieurs, bonjour. Merci pour votre présence à ce point presse alors que ma visite de deux jours dans le pays touche à sa fin. Avant d » ...la suite
Le Président de la République, Faustin Archange TOUADERA, a accordé ce mardi 29 septembre 2020, à la Présidence de la République, une audience a » ...la suite
Les Nations Unies organisent une réunion ministérielle virtuelle sur la République centrafricaine (RCA), le 1er octobre 2020, co-présidée par le » ...la suite
Sur une photo, le chef de guerre Ali Darass, à la tête de l’UPC, issu de l'ex-Séléka, apparaît en train de s'enrôler sur les listes électoral » ...la suite
Après plusieurs mois de pourparlers entre la Fédération de Russie et les autorités centrafricaines, le ministère russe de la Défense va ouvrir u » ...la suite
Un ex-responsable de la garde du président centrafricain déchu François Bozizé a été mis en examen ce vendredi soir 18 septembre 2020, à Paris, » ...la suite
On s’approche tout doucement du 27 décembre 2020, date prévue pour les élections présidentielle et législatives en République centrafricaine. » ...la suite