Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Visite à Bangui de M. Tibor P. Nagy, sous-secrétaire d’État des États-Unis d’Amérique aux Affaires africaines
Visite à Bangui de M. Tibor P. Nagy, sous-secrétaire d’État des États-Unis d’Amérique aux Affaires africaines

 

Communiqué de presse Ambassade des États-Unis d’Amérique en République centrafricaine

 

BANGUI – 15 janvier 2020 Le sous-secrétaire d’État aux Affaires africaines, Tibor P. Nagy, effectuera une visite à Bangui du 19 au 21 janvier 2020. Il rencontrera de hauts responsables gouvernementaux, des étudiants, des anciens élèves des programmes d’échange de diplomatie publique du département d’État et des représentants des organisations internationales et des ONG travaillant sur la consolidation de la paix et les questions humanitaires en République centrafricaine (RCA). Les États-Unis sont le plus grand contributeur de la réponse humanitaire en RCA avec une contribution qui correspond au quart du budget annuel de la MINUSCA.

Le sous-secrétaire Nagy est le plus haut responsable américain à se rendre en République centrafricaine depuis la visite de Mme l’ambassadeur des États-Unis aux Nations unies, Samantha Power, en 2016. Sa visite vient renforcer l’engagement des États-Unis à soutenir la paix et la stabilité en RCA à travers l’Accord politique pour la paix et la réconciliation, en fournissant une assistance aux personnes nécessiteuses et en travaillant en étroite collaboration avec d’autres partenaires internationaux en matière de consolidation des institutions démocratiques centrafricaine.

En outre, la visite du sous-secrétaire permettra de mettre en évidence l’engagement des États-Unis à soutenir la jeunesse africaine. Il rencontrera des étudiants et des enseignants de l’Université de Bangui. Ce sera également l’occasion de marquer le 10ème anniversaire de la Young African Leaders Initiative (YALI), un programme qui mobilise la prochaine génération de dirigeants sur le continent en facilitant les liens entre les jeunes leaders africains du programme YALI et leurs pairs aux États Unis.

 

Pour plus d’informations sur la visite du sous-secrétaire d’État à Bangui, suivez la page Facebook de l’ambassade des États-Unis

 

« Le rôle des Russes (en Centrafrique) pose problème. Leurs activités cadrent mal avec le processus de paix. Ils ont leurs propres priorités, qui manquent parfois de transparence".

 

Tibor NAGY

Secrétaire d’état adjoint américain aux affaires africaines.

https://www.facebook.com/usembassy.bangui/

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
"Nous n’avons d’autre choix que de réduire nos activités humanitaires et les mouvements de nos équipes jusqu’à ce que les conditions de séc » ...la suite
La France a engagé contre un groupe rebelle armé en Centrafrique des avions de combat à la demande de la force de maintien de la paix des Nations » ...la suite
À la veille de la présidentielle, Moscou renforce son soutien à Touadéra Malgré l'opposition de Washington, Moscou est parvenu à ouvrir une f » ...la suite
Le président de la Configuration de la République Centrafricaine de la Commission de consolidation de la paix des Nations unies (PBC), l’ambassad » ...la suite
Le Président de la République Faustin Archange TOUADERA a commencé les audiences de la semaine avec une délégation du Conseil Economique, Social » ...la suite
Soumaila Zacharia Maidjida, juché sur son alezan, traverse les façades décrépies de Bangui, le 23 janvier 2020. / AFP Au beau milieu de l'avenu » ...la suite
Le gouvernement centrafricain va recruter en 2020 un total de 2.600 soldats dans les Forces armées centrafricaines (FACA), a déclaré lundi à la pr » ...la suite
L’Onusien Mankeur Ndiaye qui vient de bénéficier de la confiance du Secrétaire général des nations Unies (SGNU) qui a renouvelé son contrat de » ...la suite
Les installations du Centre national hospitalier universitaire de Bangui ont été rénovées et agrandies par le PNUD via des fonds américains. Une » ...la suite
Le taux de prévalence du VIH/sida est passé de 4% en 2018 à 3,6% actuellement en République centrafricaine (RCA), a indiqué mardi Marcel Massanga » ...la suite