Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Centrafrique: Faustin Archange Touadera a reçu en audience Catherine Samba_Panza, Ancienne Chef de l'Etat de Transition.
Centrafrique: Faustin Archange Touadera a reçu en audience Catherine Samba_Panza, Ancienne Chef de l'Etat de Transition.

  Sollicitée par le Président de la République pour un échange de points de vue sur la situation du pays, l'ancienne chef de l'Etat de la Transition Son Excellence Catherine SAMBA-PANZA invité au respect des engagements pris par les acteurs politiques

 Son Excellence Madame Catherine SAMBA-PANZA, Ancienne Chef de l’Etat de la Transition a été reçue en audience, le vendredi 17 Janvier 2020, en fin d’après-midi, par le Président de la République, S.E. Pr Archange TOUADERA,  sur invitation du Chef de l’Etat.

 Au cours de ce tête à tête, les deux personnalités ont longuement échangé sur la situation politique actuelle  du pays. Cette rencontre a permis de faire un tour d’horizon des questions d’intérêt  national  en lien avec la paix, la sécurité et la réconciliation nationale.

 Au cœur de ces échanges, des questions importantes ont été abordées :

-  la mise en oeuvre de l’Accord de Paix Politique pour la Réconciliation en RCA (APPR-RCA)

-  la situation sécuritaire

-  la situation humanitaire critique des populations

-  la tenue des prochaines échéances électorales 

-  le retour des deux anciens Chefs d’Etat

-  les divers projets de loi soumis a l’examen et a l’adoption des députes, notamment  celui relatif a la mise en place de la Commission Vérité, Justice, Réconciliation et Réparation

-  le projet de loi relatif aux statuts des anciens Chefs d’Etat. Sur cette question, l’Ancienne Chef de l’Etat a proposé d’aller au-delà des aspects financiers pour aborder les aspects juridiques de ce statut, pour permettre aux Anciens Chefs d’Etat de jouer un certain rôle dans la résolution des crises et la consolidation de la paix.

Tout en relevant que la plupart des questions abordées sont réglées par divers instruments politiques ou juridiques de notre pays (Forum de Bangui, Constitution, Code électoral, Accord Politique…), Madame Catherine SAMBA-PANZA n’a pas manqué de partager ses points de vue avec le Président de la République.

 Selon elle, Il s’agit avant d’une question de volonté politique et de respect des engagements pris par les divers acteurs, pour une stricte application de ces divers instruments et  mécanismes.

 Au sortir de cette audience, Madame SAMBA-PANZA n’a pas manqué de lancer un appel a la sérénité, a la retenue et a l’apaisement du climat politique  a l’endroit de tous les acteurs de la scène politique nationale et en direction des populations.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le 14 Janvier 2022 s'est tenue dans la salle de la cité CEMAC, la première réunion de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route pour la Pai » ...la suite
Le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange TOUADERA a rencontré ce matin au siège de l'Union Européenne à Bruxell » ...la suite
Le président centrafricain, Faustin Archange Touadera a invité ses compatriotes à « reconnaître qu’au cours de ces 63 années », ils n’ont p » ...la suite
Le Commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l’Union africaine, l’Ambassadeur Bankole Adeoye ; le Secrétaire géné » ...la suite
- Centrafricaines, Centrafricains ; - Chers Compatriotes ; Demain, 1er décembre 2021, notre pays célèbre le 63ème anniversaire de la Pr » ...la suite
La Diplomatie française, en baisse de forme ; comme ivre, est prise de malaise dès qu’elle essaye de se relever ! On dirait qu’elle approche de » ...la suite
La principale plateforme des partis de l’opposition centrafricaine, la COD 2020, a décidé, samedi 30 octobre, de ne plus prendre part au dialogue » ...la suite
La principale plateforme des partis de l’opposition centrafricaine, la COD 2020, a décidé, samedi 30 octobre, de ne plus prendre part au dialogue » ...la suite
La principale plateforme des partis de l’opposition centrafricaine, la COD 2020, a décidé, samedi 30 octobre, de ne plus prendre part au dialogue » ...la suite
Cela semble désormais acté, les groupes armés ne seront pas inclus dans le dialogue républicain promis d’ici à la fin de l’année à Bangui p » ...la suite