Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Minusca: Le commandant du bataillon camerounais relevé de ses fonctions « avec effet immédiat »
Minusca: Le commandant du bataillon camerounais relevé de ses fonctions « avec effet immédiat »

Lu pour vous

 

 https://actucameroun.com/ 20 Jan 2020 par Pascal Ango'o

 

Le ministre de la défense a décidé de relever de ses fonctions le commandant du Bataillon camerounais de la Minusca.

Joseph Beti Assomo explique la mesure par des dysfonctionnements. « Cette décision fait suite aux nombreux dysfonctionnements constatés dans la conduite du bataillon ». C’est la justification contenue dans une correspondance officielle. Elle est à destination de l’Ambassadeur, représentant permanent du Cameroun aux Nations-Unies.

Limogeage avec effet immédiat

La mesure de limogeage du Colonel Tabot Orock Samuel est « avec effet immédiat ». C’est ce que la correspondance du ministre a en effet précisé.

Pour assurer l’intérim, le capitaine de Frégate Awono Louis Thaddée est nommé. Il prend ainsi la succession du Colonel Tabot Orock Samuel.

Après l’annonce de ce changement, le ministre délégué à la Présidence chargé de la défense a tenté de rassurer les partenaires. « Vous voudrez par ailleurs, assurer nos partenaires, de l’engagement du gouvernement camerounais à prendre toutes les mesures nécessaires, pour permettre à son contingent à la Minusca (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique, ndlr) d’assurer sa mission conformément aux lois, règlements et consignes en vigueur sur le théâtre », a écrit le ministre dans la correspondance.

Une mission d’investigation en RCA

Par ailleurs, il annoncé une mission en Centrafrique. Elle aura en charge d’évaluer les éventuels écarts de comportement en cause. « Une mission d’investigation sera du reste dépêchée dans les meilleurs délais en RCA, pour faire le point de tous les griefs relevés contre le contingent et proposer à l’issue, les mesures appropriées à l’encontre des contrevenants ».

Les recommandations oubliées du ministre

Le contingent camerounais en Centrafrique est fort de 1030 soldats et policiers. À l’occasion la cérémonie de remise des étendards, il y a quelques mois, le ministre de la défense avait invité les soldats camerounais à être des modèles dans leur comportement. Joseph Beti Assomo faisait ainsi référence à leur éthique et à leur moralité qui devaient en effet être irréprochables. Cette mesure de limogeage qui a des relents de sanction cache mal l’insatisfaction du ministre. Ainsi donc ses recommandations n’auraient pas été totalement suivies.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le 19 octobre 2020, l’optimisme règne au sein du Conseil de sécurité de l’ONU qui a tenu une réunion spéciale consacrée à la situation en C » ...la suite
Les prochaines élections en Guinée, le 18 octobre et en Côte d’Ivoire, le 31 octobre, constituent des risques majeurs pour un embrasement dans ch » ...la suite
En République centrafricaine, «le temps est venu de faire taire les armes» et de «faire de réels progrès en termes de développement intégral» » ...la suite
Mesdames et messieurs, bonjour. Merci pour votre présence à ce point presse alors que ma visite de deux jours dans le pays touche à sa fin. Avant d » ...la suite
Le Président de la République, Faustin Archange TOUADERA, a accordé ce mardi 29 septembre 2020, à la Présidence de la République, une audience a » ...la suite
Les Nations Unies organisent une réunion ministérielle virtuelle sur la République centrafricaine (RCA), le 1er octobre 2020, co-présidée par le » ...la suite
Sur une photo, le chef de guerre Ali Darass, à la tête de l’UPC, issu de l'ex-Séléka, apparaît en train de s'enrôler sur les listes électoral » ...la suite
Après plusieurs mois de pourparlers entre la Fédération de Russie et les autorités centrafricaines, le ministère russe de la Défense va ouvrir u » ...la suite
Un ex-responsable de la garde du président centrafricain déchu François Bozizé a été mis en examen ce vendredi soir 18 septembre 2020, à Paris, » ...la suite
On s’approche tout doucement du 27 décembre 2020, date prévue pour les élections présidentielle et législatives en République centrafricaine. » ...la suite