Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur RFI
Nouvelles nationales sur RFI

Centrafrique : les autorités déclarent une épidémie nationale de rougeole

 

RFI le : 26/01/2020 - 11:51

 

En Centrafrique, le ministre de la Santé déclare une épidémie nationale de rougeole. Bangui et de nombreux districts sont touchés. Plus de 3 600 cas ont été enregistrés et ont fait 53 morts, entre février 2019 et janvier 2020. Une augmentation de 1 400 % comparé à 2018.

Le constat est « alarmant », indique le ministre de la Santé, dans ce pays aux structures sanitaires limitées et où la mortalité infantile est la deuxième plus forte au monde.

Les enfants âgés de 6 mois à 10 ans sont actuellement les plus touchés par l’épidémie. Une partie des moins de 5 ans n’a pas été vaccinée et est sortie des « radars », explique le ministre Pierre Somse. Notamment en raison de l'insécurité de certaines régions, nous explique t-il.

« ... Il y a des enfants non vaccinés qui ont été accumulés, en dehors de la tranche d’âge, particulièrement dans les zones d’accès difficile. Il y a des zones qui ont été en proie à l’insécurité, ce qui n’a pas permis que les campagnes vaccinales ou les activités de routine de vaccination puissent être portées dans ces zones-là », a spécifié le ministre de la Santé.

Environ 50 % des Centrafricains sont vaccinés contre la rougeole. La couverture devrait être au moins de 95 % pour permettre de protéger l’ensemble de la population.

Cette épidémie est aussi favorisée par d’autres facteurs, détaille le ministre. « L’épidémie de rougeole survient sur un terrain fragilisé qui est dû non seulement à l’absence d’immunité, du fait de ne pas avoir été vacciné, mais aussi à une sorte d’immunité faible, du fait de la malnutrition, véritable fléau aussi du fait de la crise. La malnutrition chronique est très élevée. La malnutrition aigüe dans les zones d’insécurité est également problématique et tout cela constitue le lit des cas compliqués de rougeole », rappelle Pierre Somse.

La priorité aujourd’hui pour les autorités est de soigner les cas déclarés, de rattraper les manques de vaccination et de lutter contre les préjugés défavorables à la vaccination des enfants.

Renforcer la vaccination de routine – pas seulement contre la rougeole – est un objectif des autorités qui souhaitent instaurer une couverture vaccinale universelle. D’ici juin, elles espèrent atteindre un taux de couverture de 80 %.

 

 

Centrafrique: opération désensablement à Bangui pour accéder à l’eau courante

23/01/2020 - 23:41 RFI

En RCA, l’eau fait régulièrement défaut dans la capitale et le début de la saison sèche se fait déjà ressentir aux robinets de certains Banguissois. Pour résoudre le problème, des travaux de désensablement viennent d’être lancés pour améliorer la fourniture d’eau courante dans Bangui.

 Au bout d’un long tuyau, un grand jet de sable. Il s’agit de creuser dans le lit de l’Oubangui afin de permettre aux pompes d’accéder à l’eau sans se retrouver bloquée. Environ 10 000 m3 de sable devrait être ainsi évacués. Des travaux qui n’avaient pas été réalisés depuis plusieurs années. Cet ensablement crée régulièrement des problèmes au niveau de la seule station de pompage d’eau brute de la capitale.

La construction d’une centaine de forages lancée

Le niveau de l’Oubangui est déjà bas. Ces travaux devraient permettre d’assurer le pompage au plus fort de la saison sèche. Le problème de l’eau est récurrent dans la capitale. Les infrastructures sont anciennes et les coupures causées par l’état des équipements récurrentes. Construites dans les années 1970, elles ont été conçues à l’époque pour fournir de l’eau à 100 000 habitants. Aujourd’hui, la capitale en compte près d’un million et demi.

1 500 m3 d’eau par heure sont actuellement pompés alors qu’il en faudrait quatre fois plus. Plusieurs projets sont en cours d’élaboration pour augmenter la quantité d’eau potable disponible dans la capitale et en attendant qu’ils voient le jour, la construction d’une centaine de forages dans les quartiers a été lancée.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les forces de sécurité ont procédé le samedi 28 mars 2020 à Bangui à l'arrestation de 16 personnes issues de l'ancienne milice Anti-balaka. Inte » ...la suite
Le gouvernement a annoncé ce mercredi 1er avril 2020 deux nouveaux cas de contamination locale au Covid-19. Les porteurs du virus sont de sexe mascul » ...la suite
Les communiqués officiels de l’ONU, de sa Représentation à Bangui et du gouvernement centrafricain font état de combats violents entre factions » ...la suite
République Centrafricaine, le Chef de l'Etat a annoncé ce 26 mars des mesures supplémentaires face au coronavirus. Dans une adresse tant attendue » ...la suite
En République centrafricaine (RCA), les Nations Unies doivent mener deux batailles simultanées : celle contre les violences des groupes armés et u » ...la suite
Convoquée par la représentation nationale ce 18 mars 2020 sur des questions qui touchent à la vie de la Nation, la ministre des Affaires étrangèr » ...la suite
En début d’année, les autorités ont décidé de lancer un nouveau programme dans plusieurs grandes villes de provinces (Bossangoa, Berberati, Bou » ...la suite
Dans le contexte de la persistance de l'insécurité dans la corne nord-est de la République centrafricaine (RCA), plusieurs milliers de habitants se » ...la suite
La Centrafrique doit aller aux élections à la fin de l’année. Mais des voix s’élèvent contre le processus pré-électoral qui a débuté. Plu » ...la suite
Depuis huit jours, des heurts opposent à Ndélé des factions d’un même groupe armé, le Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (F » ...la suite