Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Centrafrique : Paul Crescent Beninga exige la démission des ministres issus des groupes armés
Centrafrique : Paul Crescent Beninga exige la démission des ministres issus des groupes armés

 

BANGUI, le 27 janvier 2020 (RJDH)---Paul Crescent Beninga, porte-parole du Groupe de Travail de la Société Civile (GTSC), demande la démission du gouvernement de tous les ministres issus des groupes armés qui s’affrontent à Bria, notamment le MLCJ et FPRC, qu’il accuse de perpétrer des crimes contre la population des préfectures de la Vakaga et la Haute-Kotto.

Les principaux auteurs des violences qui se trament à Birao et Bria selon Paul Crescent Beninga du GTSC, « sont les ministres issus du MLCJ et FPRC engagés depuis mi-semestre de l’an dernier dans des violences armées à Amdafock».

« Ce qui se passe est insupportable », s’offusque le Porte-parole du GTSC, en mettant à l’index les responsables des groupes nommés dans le gouvernement qui, selon lui, alimentent ces violences à caractère ethnique. « C’est une situation de génocide qui se dessine sous nos yeux. N’ayant pas peur de mots.  Les principales victimes de ces affrontements, ce sont les populations civiles. Ces populations se font massacrer et tuer. Cela a provoqué des déplacements massifs et internes », fustige-t-il.

Il estime que la réaction du gouvernement est flexible et dénonce par la même occasion cette nonchalance à apporter des réponses dans la protection des populations civiles soumises au diktat des groupes armés. « Il n’y a aucune réaction à la hauteur des crimes qui sont commis. Aujourd’hui, il y a un responsable. Il y a une figure marquant de cette situation, c’est le ministre Gilbert Toumou Deya qui est en charge des relations avec les groupes armés et qui est aujourd’hui à la Présidence de la République. Nous dénonçons ce qu’il fait et nous exigeons sa démission et la démission de tous les ministres qui représentent le MLCJ et le FPRC », a exigé Paul Crescent Beninga.

« On ne peut pas être dignitaire et haut-fonctionnaire dans le gouvernement et entretenir le chaos dans le pays. Le peuple va prendre sa responsabilité citoyenne pour les dégager du gouvernement », conclue Paul Crescent Beninga.

Vianney Ingasso.

1 commentaire

N
MONSIEUR PAUL CRESCENT BENINGA EXIGE LA DEMISSION DES MINISTRES ISSUS DES GROUPES ARMES.

COMMENT PEUT-ON UN SEUL INSTANT CROIRE QUE LE POUVOIR EN PLACE PUISSE NOMMER COMME MINISTRES AU SEIN DU GOUVERNEMENT DES CHEFS DE GUERRE DONT LEURS HOMMES ARMES ONT TUE BEAUCOUP DE PERSONNES DANS LE PAYS, TERRORISE T DES CHEFS DE GUERRE DONT LEURS HOMMES ARMES ONT TUE BEAUCOUP DE PERSONNES DANS LE PAYS, TERRORISE ET SEME LA DESOLATION DANS LES FAMILLES ? CERTAINS SONT NOMMES MINISTRES TANDIS QUE D'AUTRES SONT OFFICIELLEMENT CHEFS MILITAIRES DES REGIONS DONT-ILS ONT LE CONTRÔLE. QUELLE PAGAILLE ? QUELLE FRUSTRATION POUR LES CENTRAFRICAINS LONGTEMPS MEURTRIS DANS LEUR CHAIRE PAR LEUR FAUTE ET TRAUMATISES DE VOIR LEURS BOURREAUX DEVENIR LEURS MINISTRES ? MONSIEUR BENINGA, PORTE-PAROLE DU GROUPE DE TRAVAIL DE LA SOCIETE CIVILE A RAISON DE DEMANDER LA DEMISSION DE TOUS CES MINISTRES ISSUS DE GROUPES ARMES. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le président centrafricain, Faustin Archange Touadera a invité ses compatriotes à « reconnaître qu’au cours de ces 63 années », ils n’ont p » ...la suite
Le Commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l’Union africaine, l’Ambassadeur Bankole Adeoye ; le Secrétaire géné » ...la suite
- Centrafricaines, Centrafricains ; - Chers Compatriotes ; Demain, 1er décembre 2021, notre pays célèbre le 63ème anniversaire de la Pr » ...la suite
La Diplomatie française, en baisse de forme ; comme ivre, est prise de malaise dès qu’elle essaye de se relever ! On dirait qu’elle approche de » ...la suite
La principale plateforme des partis de l’opposition centrafricaine, la COD 2020, a décidé, samedi 30 octobre, de ne plus prendre part au dialogue » ...la suite
La principale plateforme des partis de l’opposition centrafricaine, la COD 2020, a décidé, samedi 30 octobre, de ne plus prendre part au dialogue » ...la suite
La principale plateforme des partis de l’opposition centrafricaine, la COD 2020, a décidé, samedi 30 octobre, de ne plus prendre part au dialogue » ...la suite
Cela semble désormais acté, les groupes armés ne seront pas inclus dans le dialogue républicain promis d’ici à la fin de l’année à Bangui p » ...la suite
La Salle du Conseil des Ministres du Palais de la Renaissance a servi de cadre aujourd'hui, lundi 25 octobre 2021 à la tenue d’une réunion de trav » ...la suite
-Très Honorable Président de l’Assemblée Nationale ; -Honorables Membres du Bureau de l’Assemblée Nationale ; -Honorables Députés de l » ...la suite