Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Centrafrique: à Bangui, Ali Darass balaie les critiques sur l'UPC
Centrafrique: à Bangui, Ali Darass balaie les critiques sur l'UPC

 

http://www.rfi.fr/ 09/02/2020 - 01:17

 

À l‘occasion d’une cérémonie officielle à la présidence pour marquer l'an un de l'accord de paix, de nombreux leaders de groupes armés sont venus à Bangui. Parmi eux le leader de l’UPC, Ali Darass. Il n’était pas venu à Bangui depuis 2017. Il n’avait pas fait le déplacement l’année dernière pour la cérémonie officielle faute des conditions de sécurités suffisantes, explique-t-il.

À Bangui, Ali Darass a rencontré le Premier ministre, le représentant du secrétaire général des Nations unies et le représentant de la CEAC. L’objectif : faire une clarification sur la mise en œuvre de l’accord, explique Ali Darass

« Aujourd’hui, l’objectif de l’UPC en 2020 c’est la bonne application de la mise en œuvre de cet accord. Tout ce qui n’est pas respecté, il faut arranger cela pour que l’accord puisse perdurer. C’est surtout la mesure des USMS [Unité spéciale mixte de sécurité] prévue par l’accord qu’il faut respecter pour que la population puisse circuler librement et en toute sécurité. »

À Bangui, certains ont fait part de leurs frustrations face à la venue et à la libre circulation des chefs de groupes armés. Pour Ali Darass, les critiques des populations contre lui ne sont pas fondées

« Ce sont seulement des rumeurs sur l’UPC. Moi je sais que l’UPC a respecté cet accord et nous le respecterons jusqu’au bout. Ce sont surtout les médias qui divulguent les fausses informations sur l’UPC. Il y a des gens qui parlent dans les médias et racontent n’importe quoi, sans preuve. Vous savez que certains n’ont pas eu leur poste dans le gouvernement, et c’est pour cela qu’ils font circuler de fausses informations sur l’UPC. »

Selon la Minusca, l’UPC est l’un des groupes armés qui viole le plus l’accord de paix. La mission onusienne a mené une opération contre ce groupe la semaine dernière dans la ville d’Alindao suite à des incidents sécuritaires.

 

2 commentaires

S
Mensonges……..

Le fil ne tiendra pas longtemps.
N
ALI DARASSA, TA PERSONNE ET TON GROUPE ARME NE VALENT ABSOLUMENT RIEN AUPRES DU GRAND PEUPLE DE LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE QUI INCARNE EN LUI UN FOISONNEMENT CULTUREL IMMENSE DANS UN PAYS EXTRÊMEMNT RICHE EN RESSOURCES NATURELLES CONSIDEREES COMME UNE ANOMALIE NATURELLE . SI TU T'ENTÊTES A PERTURBER CE PEUPLE ET CES NATURELLES CONSIDEREES COMME UNE ANOMALIE NATURELLE . SI TU T'ENTÊTES A PERTURBER CE PEUPLE ET CE PAYS EN CONTINUANT TA SALE BESOGNE DE CRIMES ET DE VIOLENCES AVEC TON GROUPE ARME CONTRE CE PEUPLE, TU SUBIRAS LE MÊME SORT QUE JONAS SAVIMBI ET CE SERA TANT PIS POUR TOI. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Selon le représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies en Centrafrique, Mankeur Ndiaye, ce qu’il faut aujourd’hui pour lutter » ...la suite
La connexion avec des groupes armés peuls du Sahel se rapproche dangereusement de Bangui. Il n’ y a guère que les protagonistes de l’Accord » ...la suite
Lu pour vous MANKEUR NDIAYE, un ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal qui dirige la mission de maintien de la paix de l'ONU en R » ...la suite
En cinq ans, d'exaction en exaction, la milice d'auto défense peule a étendu son emprise sur le nord-ouest du pays. Deux militaires de l'armée c » ...la suite
La France célèbre les 80 ans de l'appel du 18 juin 1940. Pour beaucoup de Français, les premiers mois de la France libre sont associés à l'exil » ...la suite
La République de Centrafrique a réalisé « des progrès importants pour faire avancer les réformes politiques», a assuré le secrétaire généra » ...la suite
A la suite de la décision du Conseil d'Etat vendredi, le chercheur François Graner revient sur sa victoire pour obtenir l'accès aux archives sur le » ...la suite
Les garants et facilitateurs de l'accord de paix du 6 février 2019 entre l'Etat centrafricain et les rebelles ont fermement condamné mercredi les d » ...la suite
Ce mardi matin, en Centrafrique, c’est en toute discrétion qu’a été transféré depuis l’aéroport de Bangui une personnalité recherchée pa » ...la suite
Comment expliquer l’afflux soudain de nouveaux dossiers devant la Cour pénale spéciale (CPS) ? Le tribunal mixte – qui reste sans procès cinq a » ...la suite