Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Centrafrique: à Bangui, Ali Darass balaie les critiques sur l'UPC
Centrafrique: à Bangui, Ali Darass balaie les critiques sur l'UPC

 

http://www.rfi.fr/ 09/02/2020 - 01:17

 

À l‘occasion d’une cérémonie officielle à la présidence pour marquer l'an un de l'accord de paix, de nombreux leaders de groupes armés sont venus à Bangui. Parmi eux le leader de l’UPC, Ali Darass. Il n’était pas venu à Bangui depuis 2017. Il n’avait pas fait le déplacement l’année dernière pour la cérémonie officielle faute des conditions de sécurités suffisantes, explique-t-il.

À Bangui, Ali Darass a rencontré le Premier ministre, le représentant du secrétaire général des Nations unies et le représentant de la CEAC. L’objectif : faire une clarification sur la mise en œuvre de l’accord, explique Ali Darass

« Aujourd’hui, l’objectif de l’UPC en 2020 c’est la bonne application de la mise en œuvre de cet accord. Tout ce qui n’est pas respecté, il faut arranger cela pour que l’accord puisse perdurer. C’est surtout la mesure des USMS [Unité spéciale mixte de sécurité] prévue par l’accord qu’il faut respecter pour que la population puisse circuler librement et en toute sécurité. »

À Bangui, certains ont fait part de leurs frustrations face à la venue et à la libre circulation des chefs de groupes armés. Pour Ali Darass, les critiques des populations contre lui ne sont pas fondées

« Ce sont seulement des rumeurs sur l’UPC. Moi je sais que l’UPC a respecté cet accord et nous le respecterons jusqu’au bout. Ce sont surtout les médias qui divulguent les fausses informations sur l’UPC. Il y a des gens qui parlent dans les médias et racontent n’importe quoi, sans preuve. Vous savez que certains n’ont pas eu leur poste dans le gouvernement, et c’est pour cela qu’ils font circuler de fausses informations sur l’UPC. »

Selon la Minusca, l’UPC est l’un des groupes armés qui viole le plus l’accord de paix. La mission onusienne a mené une opération contre ce groupe la semaine dernière dans la ville d’Alindao suite à des incidents sécuritaires.

 

2 commentaires

S
Mensonges……..

Le fil ne tiendra pas longtemps.
N
ALI DARASSA, TA PERSONNE ET TON GROUPE ARME NE VALENT ABSOLUMENT RIEN AUPRES DU GRAND PEUPLE DE LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE QUI INCARNE EN LUI UN FOISONNEMENT CULTUREL IMMENSE DANS UN PAYS EXTRÊMEMNT RICHE EN RESSOURCES NATURELLES CONSIDEREES COMME UNE ANOMALIE NATURELLE . SI TU T'ENTÊTES A PERTURBER CE PEUPLE ET CES NATURELLES CONSIDEREES COMME UNE ANOMALIE NATURELLE . SI TU T'ENTÊTES A PERTURBER CE PEUPLE ET CE PAYS EN CONTINUANT TA SALE BESOGNE DE CRIMES ET DE VIOLENCES AVEC TON GROUPE ARME CONTRE CE PEUPLE, TU SUBIRAS LE MÊME SORT QUE JONAS SAVIMBI ET CE SERA TANT PIS POUR TOI. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Monsieur le Président, distingués membres du Conseil de sécurité, Mesdames et Messieurs, J’ai l’honneur de faire un exposé au Conseil de » ...la suite
Compte tenu de l’entretien avec S.E.M.A Matias Bertino MATONDO, Représentant Spécial du Président de la Commission de l’Union Africaine, Chef d » ...la suite
Devant le Conseil de sécurité, le Représentant spécial des Nations Unies pour la République centrafricaine, Mankeur Ndiaye, a déploré jeudi les » ...la suite
Devant le Conseil de sécurité, le Représentant spécial des Nations Unies pour la République centrafricaine, Mankeur Ndiaye, a déploré jeudi les » ...la suite
C’est au cours d’une visite de 72 heures que le Président de la Configuration RCA de la Commission de Consolidation de la Paix des Nations-Unies, » ...la suite
Le bois de vène est une essence précieuse qui sert à fabriquer des meubles de luxe en Chine. Menacée d’extinction à cause de la forte demande c » ...la suite
À l’heure actuelle, le nombre de spécialistes russes qui se trouvent en République centrafricaine pour former des unités militaires et policièr » ...la suite
Après une visite en République centrafricaine, un expert indépendant des Nations Unies a déclaré que tout le monde devait prendre les mesures né » ...la suite
l'issue d'un procès hors normes pour la Centrafrique, le verdict est lourdement tombé, vendredi 7 février à Bangui. Cinq chefs de milice anti-bala » ...la suite
Malgré la déclaration de l'ambassadeur de Russie en République centrafricaine concernant la présence d’entreprises russes dans le pays, les spé » ...la suite