Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

Centrafrique : La FIDH salue le verdict de la cour criminelle condamnant les miliciens de Bangassou

BANGUI, le 07 février 2020 (RJDH)---La Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH) salue la décision de la cour criminelle, dans un communiqué publié quelques heures après le verdict, condamnant lourdement cinq responsables des milices antibalaka reconnus coupables des crimes de Bangassou en 2017.

« Nos organisations, parties civiles au procès, saluent ce verdict, qui démontre la volonté grandissante des autorités judiciaires centrafricaines à mener à leur terme des procès de premier plan contre les responsables des violences et crimes internationaux qui endeuillent la République centrafricaine depuis 2012 », se félicite la FIDH dans un communiqué publié quelques minutes après le verdict de la cour criminelle.

Les 5 chefs de guerres ont été reconnus coupables de crimes de guerre, crimes contre l’humanité, atteinte contre les personnes jouissant d’une protection internationale, association de malfaiteurs, détention illégale d’armes et munitions de guerre et assassinat et ont été condamnés à une peine de prison et de travaux forcés à perpétuité. 17 de leurs éléments ont été condamnés à 15 ans de réclusion et 6 autres à 10 ans, tous pour association de malfaiteurs, détention illégale d’armes et munitions de guerre et assassinat.

« Par la décision rendue aujourd’hui la justice centrafricaine marque son attachement à la lutte contre l’impunité. Il faudra toutefois poursuivre les efforts pour que la situation des autres victimes soit prise en compte dans un avenir proche, car la justice demeure le dernier rempart pour toutes les victimes des crimes de droit commun et de crimes internationaux », a déclaré Maître Mathias Barthélémy Morouba, Président de l’OCDH et avocats des victimes de Bangassou.

Deux ans et demi après les violents épisodes de mai 2017 à Bangassou ayant causé la mort de plusieurs dizaines de civils et de plusieurs casques bleus, la cour criminelle de Bangui a rendu aujourd’hui et après 3 semaines de procès un verdict très attendu. Elle a condamné lourdement cinq responsables de milices anti-balaka : Kevin Bere Bere, Romaric Mandago et Crépin Wakanam (alias Pino Pino), Patrick Gbiako, Yembeline Mbenguia Alpha, ainsi que 23 autres miliciens sous leurs ordres.

Vianney Ingasso

 

 

Centrafrique : L’opposition centrafricaine se réunit dans une nouvelle coalition

 

BANGUI, le 10 février 2020 (RJDH)---L’opposition démocratique centrafricaine se réunit au sein d’une nouvelle plateforme politique dénommée « Coalition de l’Opposition Démocratique 2020 » (COD 2020). L’annonce a été faite samedi 08 février à Bangui au siège de l’URCA après l’adoption de la charte de l’opposition.

Les principales formations politiques de l’opposition centrafricaine ont adopté samedi 08 février la charte de l’opposition démocratique sous la dénomination « Coalition de l’Opposition Démocratique 2020 ». La signature de la charte est prévue pour le mardi 11 février 2020 ainsi que la désignation de celui qui sera son leader.

Comme toute organisation politique, la COD 2020 s'est fixée pour but la défense de la démocratie et des citoyens par rapport à leur droit à vivre en paix, selon Anicet Georges Dologuele« Les élections sont des opérations techniques. Ce n’est pas à force de marteler dans toutes les réunions que les délais seront tenus, qu'ils seront tenus. C’est des opérations techniques donc nous devons veiller à ce que chaque étape soit respectée et dans des conditions acceptables », a indiqué Anicet Georges Dologuele, chef de file de l'opposition centrafricaine.

Le Président de l’URCA a précisé que cette coalition de l’opposition ne se versera pas dans une opposition stérile ou farouche. « Nous sommes vigilants. Nous ne contestons rien, mais nous voulons que les choses se passent bien dans le pays », a-t-il déclaré.

Pour mémoire, une première rencontre similaire s’était déjà tenue au mois de novembre 2019 en vue de la création d’une coalition de l’opposition démocratique. 

Vianney Ingasso

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La croissance économique en Centrafrique passera-t-elle par le secteur minier ? Le gouvernement est optimiste et incite les investisseurs et artisans » ...la suite
En Centrafrique, pour une première fois, la loi de réglementation du secteur pharmaceutique vient d'être adoptée ce 25 février 2020 par les Elus » ...la suite
Douze combattants d’un groupe armé qui tentaient de pénétrer dans une ville du nord-est de la Centrafrique sont morts dans des combats dimanche a » ...la suite
La mission de formation de l'Union Européenne en République Centrafricaine (EUTM-RCA) accompagne le pays dans sa Réforme du Secteur de la Sécurit » ...la suite
Les Forces Armées Centrafricaines (FACA) sont finalement arrivées à Obo jeudi 13 février aux environs de 15 heures, confirme une autorité préfec » ...la suite
L'ancien Premier ministre et député Martin Ziguelé dénonce la mainmise des groupes armés sur le territoire après un incident alors qu'il allait » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA) a accueilli jusqu'ici 34 conseillers élec » ...la suite
« Cet après-midi aux environs de 14 heures au village Bourdoul à 19 kms de Bocaranga sur l'axe de Man, avec toute la délégation du MLPC que je c » ...la suite
À Bangui, des heurts violents ont eu lieu dans le quartier commerçant du PK5 à majorité musulmane fin décembre. Plus de trente personnes ont ét » ...la suite
Après 7 ans d'absence, la brigade de la gendarmerie de Nanga Boguila est désormais opérationnelle. Une présence qui témoigne du retour de l'autor » ...la suite