Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Centrafrique : Le Gouvernement Centrafricain et l’Union Européenne s’accordent sur les priorités politiques du pays
Centrafrique : Le Gouvernement Centrafricain et l’Union Européenne s’accordent sur les priorités politiques du pays

 

BANGUI, le 13 février 2020 (RJDH)---Le gouvernement centrafricain et l’Union Européenne se sont accordés sur les priorités politiques et stratégiques à l’issue du dialogue politique entre les deux parties mercredi 12 février. Cinq points ont été débattus au cours de cette rencontre entre autres l’appui budgétaire à la mise en œuvre de l’accord de paix et au processus électoral.

Cette nouvelle session du dialogue politique répond à la volonté des relations entre l’UE et les pays ACP (Afrique, Caraïbe, Pacifique) pour discuter de façon soutenue et régulière sur toutes les questions d’intérêt mutuel prévue par l’article 8 de l’accord de Cotonou.

Les deux parties ont abordé toutes les grandes priorités du partenariat multidimensionnel, notamment la coopération pour le développement, mais aussi la mise en œuvre de l’accord de paix, les élections, la bonne gouvernance, la justice et les droits de l’homme et la réforme du secteur de sécurité, domaines dans lesquels l’UE joue un rôle de premier plan en tant que partenaire et bailleur de la RCA.

Un appui salué par le porte-parole du gouvernement, Ange Maxime Kazagui, qui a indiqué tout est prioritaire et urgent pour le pays. « Nous avons un pays en relèvement dans lequel tout est urgent, tout est prioritaire. Mais aujourd’hui, nous nous concentrons sur la restauration de l’autorité de la paix à travers les instruments que nous nous sommes donnés à travers l’APPR. Il faut que le DDR soit fait, que les USMS soient opérationnelles. Donc, nous devons tout faire pour que nous allions à des élections apaisées, transparentes », dit-il.

Dans le même ordre d’idée, Samuela Isopi, ambassadeur de l’Union Européenne en Centrafrique, reconfirme l’engagement de l’UE en faveur des élections à travers un soutien financier global programmé de 17,5 millions d’euros. « Le soutien de l’UE au processus est de permettre au gouvernement et aux institutions concernées effectivement de respecter le calendrier qui est prévu. Nous avons reçu aussi la confirmation d’une adoption formelle que l’Union Européenne apportera au programme qui sera géré par le PNUD », a indiqué Samuela Isopi.

Les financements de l’UE en appui aux différents piliers de l’accord de paix, notamment la consolidation de l’Etat et de ses institutions, la restauration de l’autorité de l’Etat, la justice et la réconciliation, la réintégration dans les USMS (formation des premiers 539 éléments à Bouar), se situent depuis la signature de l’APPR à plus de 250 millions d’euros. Depuis 2014, l’UE a mobilisé environ 900 millions d’euros en appui à la RCA dont bénéficie la moitié de la population centrafricaine à travers le Fonds Bêkou.

Vianney Ingasso

1 commentaire

M
Bien fait, bien fait!

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA a lancé dans la matinée du 30 juin 2020 l’opération d’enrôlement » ...la suite
Un nouveau mouvement politique regroupant 42 partis, associations et organisations politiques centrafricains a été créé samedi pour soutenir la ca » ...la suite
Comme j’ai eu à le rappeler dans mes précédents messages à la Nation dès l’avènement de cette pandémie, la maladie à Coronavirus ou Covid- » ...la suite
L'homme politique centrafricain, Ancien Premier Ministre, Président du parti politique le Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC), D » ...la suite
Le président de la République centrafricaine Faustin-Archange Touadéra, a effectué une visite privée ce mercredi au Burkina Faso. Arrivé à O » ...la suite
La Cour constitutionnelle centrafricaine a rejeté vendredi dans un avis une proposition de loi qui ouvrait la voie à un report des élections légis » ...la suite
La Cour constitutionnelle centrafricaine a rejeté vendredi dans un avis une proposition de loi qui ouvrait la voie à un report des élections légis » ...la suite
Après plusieurs semaines de tergiversations sur le projet de modification de la Constitution du 30 mars 2016, initié par l'Assemblée nationale, la » ...la suite
Face aux sorties de François Bozizé et de son parti, le Kwa na Kwa, Faustin Archange Touadéra mobilise les troupes de son Mouvement cœurs unis ( » ...la suite
Que les alliés contre nature de François Bozizé ne trompent pas le peuple à propos du débat en cours sur la proposition de loi constitutionnelle » ...la suite