Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » Centrafrique: l’amélioration de la situation sécuritaire entraîne des perspectives économiques positives
Centrafrique: l’amélioration de la situation sécuritaire entraîne des perspectives économiques positives

Lu pour vous

 

http://pagesafrik.info/ Par Rédaction  20 février 2020

 

L’amélioration de la situation sécuritaire en république centrafricaine entraîne des perspectives économiques positives avec une croissance du PIB réel estimée à 4,8 % en 2019, indique la banque mondiale dans un récent rapport.

Selon Wilfried A. Kouamé, économiste de la Banque mondiale et auteur principal du rapport, « la RCA n’a pas connu d’épisode de croissance soutenue depuis son indépendance en 1960. Les perspectives économiques demeurent toutefois positives grâce à la signature de l’Accord de politique pour la paix et la réconciliation en février 2019 ».

A ne croire ce dernier, « le succès de la mise en œuvre de l’accord de paix est essentiel pour relancer la croissance. En mettant cet accord en œuvre à l’approche des élections, nous tablons sur une croissance avoisinant les 5 % à moyen terme. »

«Si l’économie centrafricaine a cru plus rapidement que celle des pays de la Communauté économique et monétaire des États d’Afrique centrale (CEMAC) et de l’Afrique subsaharienne, elle reste inférieure aux pays similaires comme le Burkina Faso, le Malawi, le Mali, le Niger et l’Ouganda», ont toutefois relevé les auteurs dudit rapport qui s’intitule « Renforcer la mobilisation des recettes intérieures pour soutenir la croissance dans un État fragile ».

Dans un communiqué rendu public dernièrement, la Banque mondiale souligne que ce rapport montre, par ailleurs, que si la RCA présente encore un risque élevé de surendettement, ses efforts de rationalisation des dépenses publiques et de résolutions des arriérés intérieures lui permettent d’afficher une meilleure évolution de la dette publique que les pays de la CEMAC et d’Afrique subsaharienne en moyenne, et de se rapprocher des niveaux d’endettement de ses pairs.

Afin de répondre aux défis pour avancer dans la lutte contre l’extrême pauvreté, Han Fraeters, responsable des opérations de la Banque mondiale en RCA, estime que « la mobilisation des ressources nationales est essentielle pour accroître les recettes publiques et améliorer la prestation de services publics de base qui sont indispensables pour conduire le pays dans un cercle vertueux de paix et de sécurité». Et d’ajouter que «les prochaines élections vont requérir une bonne discipline fiscale et représentent une opportunité unique pour remettre le pays sur la voie d’une croissance soutenue. »

Pour répondre aux besoins croissants de la population centrafricaine, soulignons que le rapport préconise le renforcement du contrat social, l’élargissement de l’assiette fiscale, l’améliorer du recouvrement des taxes foncières, la réduction des exonérations fiscales et la modernisation de l’administration fiscale.

Martin Kam

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le Fonds monétaire international a tenu, vendredi 9 octobre, une réunion virtuelle sur l'impact du coronavirus en Afrique, en présence de sa direct » ...la suite
C'est une bouffée d'oxygène en ces temps difficiles. Le Fonds Monétaire International a approuvé le versement d'une nouvelle aide d'urgence pour 2 » ...la suite
La cérémonie d’inauguration du bâtiment annexe du cabinet du ministre des finances et du budget, construit sur financement du budget de l’Etat, » ...la suite
La Banque mondiale prévoit le lancement d’un nouveau cadre de partenariat 2021-2025 avec la Centrafrique pour renforcer les investissements dans le » ...la suite
Mercredi 15 avril, Pékin a accepté, avec les autres pays du G20, de geler, pour une année, une partie de la dette de 77 pays dont une quarantaine d » ...la suite
Beaucoup de pays africains sont notamment concernés par la mesure, permise par le Fonds fiduciaire d'assistance et de riposte aux catastrophes. Le » ...la suite
En Centrafrique, alors que le grand forum minier, la SEMICA, s’est achevé la semaine dernière, au marché artisanal de Bangui les bijouteries esp » ...la suite
Une délégation du groupe nigérian, Dangoté group, du nom de l’homme le plus riche d’Afrique et 23eme fortune mondiale (25 milliards de dollars » ...la suite
L’interdiction qui pèse encore sur les exportations de diamants en provenance de la République centrafricaine (RCA) pourrait bientôt être levée » ...la suite
Le Groupement des Transporteurs Centrafricains a une nouvelle tête dirigeante. L’opérateur économique, Sani Yalo en est le nouveau président. » ...la suite