Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » BIRAO : DECLARATION DE CESSATION DES HOSTILITES DU FPRC
BIRAO : DECLARATION DE CESSATION DES HOSTILITES DU FPRC

LE 1er VICE- PRESIDENT Compte tenu de l’entretien avec S.E.M.A Matias Bertino MATONDO, Représentant Spécial du Président de la Commission de l’Union Africaine, Chef de la MISAC, Garant de l’APPR-RCA ; S.E.M.A Adolphe NAHAYO, Représentant du Secrétaire Général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), Garant de l’APPR-RCA ; et S.E.M.A Abdoul Raouf Ali Amir, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Soudan auprès de Bangui, en date du 21 février 2020 ;

Considérant que le FPRC est déterminé à agir de bonne foi pour la mise en œuvre de l’APPR-RCA afin que la sécurité des personnes et des biens soient assurées et pour une paix durable, réconciliation nationale et stabilité politique effectives et enracinées ; Considérant que l’APPR-RCA constitue un espoir pour une issue viable vers la paix et, de ce fait, une opportunité que doivent saisir tous les acteurs engagés pour la paix en République Centrafricaine ;

Compte tenu de la situation humanitaire catastrophique dans laquelle sont plongées les personnes déplacées internes depuis le 1er septembre 2019 ; DECLARE Un cessez-le-feu de trente jours (30 jours) et la cessation immédiate, complète et irrévocable des hostilités et toute forme de violence armée à partir de la date de la signature de la présente déclaration.

Pendant la trêve, une rencontre sera organisée, à N’délé, entre le Sultan de N’délé et le Sultan-maire de Birao, ainsi que les Représentants des ethnies impliquées dans la belligérance. La disponibilité du FPRC de coopérer avec la MINUSCA dans sa mission première de protection des populations civiles, particulièrement les personnes déplacées internes (PDI) de Birao.

2 commentaires

N
VOUS DU FPRC, ÊTES VOUS OPPOSANTS OU DES GUERRIERS ? SI VOUS ÊTES DES OPPOSANTS POLITIQUES CENTRAFRICAINS SANS ARMES ET FONCTIONNANT DANS LE CADRE D'UN PARTI POLITIQUE NORMAL, DANS CE CAS PRESENTEZ VOTRE CANDIDAT AUX PROCHAINES ELECTIONS PRESIDENTIELLES EN SUIVANT LA PROCEDURE NORMALE DES CANDIDATURES AUX ELECTIONS PROCHAINES ELECTIONS PRESIDENTIELLES EN SUIVANT LA PROCEDURE NORMALE DES CANDIDATURES AUX ELECTIONS PRESIDENTIELLES ET LE PEUPLE PRÊTERA ATTENTION A VOUS. MAIS SI VOUS VOULEZ TOUJOURS GARDER VOTRE POSTURE DE GUERRIERS C'EST A DIRE DES COMBATTANTS ARMES ET PRÊTS A FAIRE RECOURS A LA VIOLENCE OU AUX EXACTIONS, DANS CE CAS VOUS NE SEREZ JAMAIS AUDIBLES PAR LES AUTORITES DU PAYS NI PAR LE CENTRAFRICAIN LAMBDA QUELQUE SOIT VOS DECLARATIONS. VOUS SEREZ TOUJOURS L'ENNEMI DE LA NATION, DONC UN DANGER PUBLIC A COMBATTRE PAR TOUS LES MOYENS. » lire la suite
S
Que l'embargo sur les armes de l'Armée Centrafricaine, soit enlevé d'une manière totale.

Vous avez été utilisé comme un pion par vos sponsors qui vous ont laissé pour compte au bord de la route, car votre expérience de 10 mois de gouvernance est ce qu'elle est sans commentaire, ni exemplaire, ami votre expérience de 10 mois de gouvernance est ce qu'elle est sans commentaire, ni exemplaire, amis 1 record exécrable dans la région de la CEMAC, à qui la faute, à vous même.

Votre seul moyen d'existence et de subsistance après le pouvoir de 10 mois en R.C.A : viols, vols, tuer, brûler, voler les bétails, voler les matières premières, dans le journal officiel centrafricain vous n'existez pas avec vos groupes rebelles-mercenaires, ni dans l'Assemblée Nationale en tant qu'opposants politiques, ni au niveau politique, car vos groupes et titres pompeux ne suffisent qu'à vous même, même s'il faut 1 nom pour identifier un groupuscule.

Votre revendication de minorité bidon que vos sponsors vous ont soufflé pour constituer SELEKA pour prendre le pouvoir par 1 coup d'Etat et gouverner en R.C.A, avait fait choux blanc comme vos sponsors eux mêmes, qui devraient être dans un état du "Lait" que l'on chauffe et gonfle pour déborder, dès que le feu est éteint, ce lait tombe au fond de la casserole, là aussi ils ont eu aussi leurs choux blancs comme eux mêmes.

Alors vous avez fait des pieds et de mains auprès de l'Union Africaine pour qu'au moins on reconnaisse en vous 1 semblant d'existence avec plusieurs couches de voiles, ce qui n'engagent que ceux qui ont mis ce projet de l'Accord de Paix de Khartoum en place (sachant que vous vous êtes présentés au Khartoum tout en continuant les exactions avec les armes) et vous voulez que l'on reconnaisse en vous au titre de quoi : opposant, mercenaire-rebelle, minorité aspirant au pouvoir, opposant politique armé (pour quelle revendication politique, vous même vous avez creusé votre tombe pendant que vous gouvernez pendant 10 mois, et la CEMAC a pris peur de voir la sous-région de l'Afrique Centrale partir en domino penchant, pour que toute la région ne soit pas par terre, alors la CEMAC vous a renvoyé, viré, vous a fait partir pour INCOMPETENCES PROFESSIONNELLES, c'est cela que vous ne voulez pas reconnaître, vous n'avez qu'à prendre à vous même.

Là où vous avez profité du jeu des exactions, c'est le poids de l'embargo sur les armes des FACA. Embargo ou pas 1 jour l'Etat de droit vous rattrapera, c'est question de temps.

Pour le centrafricain lambda vous êtes mercenaires-rebelles point à la ligne (tous les groupes confondus). Vous n'avez rien de tel que vous pouvez revendiquer au niveau juridique, puisque vous n'existez pas dans l'administration centrafricaine, vous existez de nom pour votre groupe, quand à vos sponsors vous êtes « ni vu ni connu », c’est ainsi qu'ils vous considèrent et c'est comme ça

Si vous vous voulez entrer en politique en R.C.A, déposez vos armes, rentrer dans le processus judiciaire pour que les centrafricains connaissent le pourquoi du comment de vos dérives et qui sont vos commanditaires, une fois que la justice sera prononcée et statuée sur les cas de ces groupes rebelles-mercenaires, alors vous pouvez maintenant créer 1 parti politique qui sera enregistré au journal officiel, et suivre la procédure classique d'une élection.

Mais avant cela oubliez que vous êtes 1 parti politique, vous êtes rebelles point à la ligne et rien d'autres, nous on ne vous propose pas la Lune et le Soleil, mais on vous met face à vos RESPONSABILTES face à vos PROPRES ERREURS COMMISES PAR VOUS MÊMES et non par quelqu'1 d'autres que VOUS MÊMES, et cela vous devez l'accepter, si non pas vous allez rester et demeurez dans vos mensonges, comme vos sponsors étrangers vous ont menti, c'est parce que vous ne les connaissez pas, ils vous ont mis dans la merde. TOUT SE PAIE ICI BAS, il ne faut pas se tromper.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Hissène Habré a été autorisé à quitter sa prison de Dakar, lundi 7 mars, pour des raisons liées au Covid-19. L’ancien président tchadien, co » ...la suite
L’Expert indépendant de l’ONU sur la situation des droits de l’homme en RCA, Yao Agbetse, a lancé un appel à la majorité, l’opposition, le » ...la suite
Le patron de l'OMS a condamné lundi les « propos racistes » de chercheurs ayant récemment évoqué l'Afrique comme « un terrain d'essai » pour t » ...la suite
En RCA, une nouvelle opération des forces de l’ordre a eu lieu vendredi matin à Bangui au point kilométrique 12. Des forces de l’ordre ont proc » ...la suite
Les pangolins pourraient bien être porteurs de souches de coronavirus. Pour les scientifiques et les conservationnistes, cette nouvelle étude est un » ...la suite
La pandémie de Covid-19 est la pire crise mondiale depuis la Seconde Guerre mondiale, a estimé ce mardi le secrétaire général de l'ONU Antonio Gu » ...la suite
Trop longtemps, Pasteur qui découvrait le vaccin contre la rage fut mis au ban de la communauté scientifique, avant d’être reconnu à sa juste pl » ...la suite
Alors que la pandémie de coronavirus continue de gagner du terrain et que plus de 25 000 personnes sont mortes dans le monde, le secrétaire généra » ...la suite
Alors que l’épidémie gagne du terrain sur le continent, avec la multiplication de cas endogènes, se pose de plus en plus la pertinence des mesure » ...la suite
Le personnel de l'Union africaine a accusé leur patron de corruption, de copinage et d'effondrement total du leadership. Ils disent que le président » ...la suite