Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Centrafrique: violents affrontements à Ndélé
Centrafrique: violents affrontements à Ndélé

 

http://www.rfi.fr/f 11/03/2020 - 22:43

 

Après quelques jours d'accalmie à Ndélé, de violents affrontements se sont déroulés dans les rues de la ville tôt mercredi matin 11 mars. Ces affrontements ont fait de nombreuses victimes et les bilans provisoires vont de 13 à 20 morts selon les sources. Des affrontements qui sont intervenus au lendemain d'une visite d'évaluation de la situation menée conjointement entre les Nations unies, l'Union africaine, le gouvernement centrafricain et un représentant du groupe armé du FPRC.

Les combats ont débuté vers 5h du matin et ont duré plus de trois heures. Ils « ont été d’une rare violence et ont fait beaucoup de victimes parmi les civils », assure la Croix-Rouge centrafricaine. Un bilan provisoire fait état d’au moins 13 personnes tuées, selon la Minusca. D’autres sources parlent de 20 morts, dont sept combattants, alors que les blessés se comptent par dizaines.

Le commissariat de police, la gendarmerie, une partie du marché de Ndélé et de nombreuses maisons ont été incendiés. Enfin, le nombre de déplacés a doublé, passant de 1 500 à 3 000 personnes, toujours selon la Minusca. Les déplacés ont trouvé refuge près de la base militaire de la Mission des Nations unies de Ndélé, où les Casques bleus assurent leur protection.

Population « terrorisée »

Les assaillants auraient été repoussés, selon l’une des deux parties, ou se sont repliés selon l’autre. La situation était revenue au calme en milieu de journée. Un calme très précaire. Des sources humanitaires parlent d’une population « terrorisée ».

Le porte-parole de la Minusca a condamné mercredi soir une attaque lancée par le branche Goula du FPRC et « met en garde » cette faction après « des violences de ce matin avec des civils qui ont été pris pour cibles et tués ». « La Minusca prendra ses responsabilités », a prévenu Vladimir Monteiro, tout en appelant les deux parties à « adhérer au protocole de résolution de crise par le dialogue proposé par les garants et les facilitateurs de l’accord de paix pour la Centrafrique », signé il y a un peu plus d’une année à Bangui.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les forces de sécurité ont procédé le samedi 28 mars 2020 à Bangui à l'arrestation de 16 personnes issues de l'ancienne milice Anti-balaka. Inte » ...la suite
Le gouvernement a annoncé ce mercredi 1er avril 2020 deux nouveaux cas de contamination locale au Covid-19. Les porteurs du virus sont de sexe mascul » ...la suite
Les communiqués officiels de l’ONU, de sa Représentation à Bangui et du gouvernement centrafricain font état de combats violents entre factions » ...la suite
République Centrafricaine, le Chef de l'Etat a annoncé ce 26 mars des mesures supplémentaires face au coronavirus. Dans une adresse tant attendue » ...la suite
En République centrafricaine (RCA), les Nations Unies doivent mener deux batailles simultanées : celle contre les violences des groupes armés et u » ...la suite
Convoquée par la représentation nationale ce 18 mars 2020 sur des questions qui touchent à la vie de la Nation, la ministre des Affaires étrangèr » ...la suite
En début d’année, les autorités ont décidé de lancer un nouveau programme dans plusieurs grandes villes de provinces (Bossangoa, Berberati, Bou » ...la suite
Dans le contexte de la persistance de l'insécurité dans la corne nord-est de la République centrafricaine (RCA), plusieurs milliers de habitants se » ...la suite
La Centrafrique doit aller aux élections à la fin de l’année. Mais des voix s’élèvent contre le processus pré-électoral qui a débuté. Plu » ...la suite
Depuis huit jours, des heurts opposent à Ndélé des factions d’un même groupe armé, le Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (F » ...la suite