Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Centrafrique : des mesures additionnelles édictées par Faustin Archange Touadera contre le Coronavirus
Centrafrique : des mesures additionnelles édictées par Faustin Archange Touadera contre le Coronavirus

 

 

https://www.radiondekeluka.org/ vendredi 27 mars 2020 06:50

 

République Centrafricaine, le Chef de l'Etat a annoncé ce 26 mars des mesures supplémentaires face au coronavirus. Dans une adresse tant attendue à la Nation, le Président de la République Faustin Archange Touadera, a énuméré plusieurs restrictions allant de la fermeture des écoles aux lieux de culte en passant par l'aéroport international Bangui Mpoko.  Cela pour une durée de 15 jours renouvelable si nécessaire.

Sans surprise, les mesures présidentielles concernent la fermeture des bars dancings, l'interdiction des regroupements au-delà de 15 personnes contrairement à 50 comme par le passé, la fermeture de l'aéroport tant souhaitée par les politiques et les praticiens de la santé. Seuls les vols humanitaires et des cargos sont autorisés. L'interdiction totale de sortir de son lieu de quarantaine à toute personne, sauf décision médicale, l'obligation d'isolement pour les cas confirmés, la prorogation de la période de quarantaine et de confinement de 14 à 21 jours en fonction des données épidémiologiques, la limitation des cérémonies de deuil, de mariage, de dot à la stricte intimité familiale, la restriction des mouvements des populations entre Bangui et les villes de province.  

Ces mesures drastiques font suite à la confirmation de cinq cas positifs du covid-19 à Bangui et à la concertation du comité de crise mis en place. Dans son discours, Faustin Archange Touadera s'en est pris aux mœurs dont les regroupements lors des obsèques et l'habitude de se réunir. Ces mesures inédites interviennent dans un contexte où l'économie mondiale est menacée de récession par la progression fulgurante du Coronavirus à travers le monde.

La lueur, c'est la guérison des 3 premiers cas parmi les 5 personnes isolées au centre de prise en charge de l'hôpital de l'Amitié à Bangui. Face à la psychose qui gagne les cœurs, une solidarité nationale se dégage avec des appels incessants à l'observation des mesures édictées par les autorités.

L'évaluation du système sanitaire centrafricain laisse entrevoir que le pays ne dispose pas assez de moyens pour faire face à une grande épidémie comme c'est le cas dans certains pays européens. D'où l'accent particulier sur la prévention.

 

 

MESURES COMPLÉMENTAIRES PRISES PAR SON EXCELLENCE LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, CHEF DE L'ÉTAT LE PROFESSEUR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA, POUR EMPÊCHER LA PROPAGATION DE LA PANDÉMIE DU VIRUS CORONA

 

La Fermeture des établissements périscolaires  scolaires et universitaires;

 

La Suspension des cérémonies et cultes religieux regroupant plus de 15 personnes;

 

La fermeture des bars dancing et buvettes;

 

L'Interdiction des rassemblements publics de plus de 15 personnes;

 

La Fermeture de l'aéroport à l'exception des vols humanitaires, des vols cargos, des aeronefs en difficulté, des escales techniques sans débarquement de passagers ou des vols spéciaux autorisés;

 

L'Interdiction totale de sortir de son lieu de quarantaine à toute personne, sauf décision médicale;

 

L'Obligation d'isolement pour les cas confirmés ;

 

La Prorogation de la période de quarantaine et de confinement de 14 à 21 jours en fonction des données épidémiologiques;

 

La Déclaration obligatoire aux autorités sanitaires de tout sujet suspect au corona virus;

 

La limitation des cérémonies de deuils, de mariage, de dote à la stricte intimité familiale ;

 

La restriction des mouvements des populations entre Bangui et les provinces ;

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dr Pierre Somsé, Ministre de la Santé a indiqué au RJDH qu’il n’est pas atteint de Covid_19. Plusieurs informations ont confirmé la positivit » ...la suite
Signé le 6 février 2019 à Bangui, l'accord de paix conclu entre le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés actifs dans le pays, souffre de » ...la suite
Si la signature de l’accord de paix en février 2019 avait permis une diminution des actes de violences sur le terrain, les incidents sécuritaires » ...la suite
Le gouvernement fixe la période d’établissement de la liste électorale pour le 22 juin 2020 selon le décret n°20.182 signé par le président d » ...la suite
La ville de Obo dans le Haut-Mbomou, secouée le 20 mai 2020 par des affrontements entre les Forces armées centrafricaines et les combattants de l'UP » ...la suite
Les arrestations de membres de groupes armés, signataires de l’Accord de Khartoum, par la MINUSCA, ouvre une nouvelle période pleine d’incertitu » ...la suite
Les députés centrafricains viennent d'acter ce 25 mai 2020, la loi interdisant les emballages et sachets en plastique non biodégradables. Une avanc » ...la suite
La situation sécuritaire à Obo est au centre de préoccupation des leaders politiques et de la société civile. Ils appellent tous à une action po » ...la suite
La Mission des nations unies en Centrafrique (Minusca) a arrêté un chef de guerre et huit de ses miliciens, impliqués dans les tueries qui ont fait » ...la suite
C'est dans un communiqué officiel publié en date du 17 mai que les autorités centrafricaines ont fait une mise au point sur les accusations contre » ...la suite