Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Centrafrique : des mesures additionnelles édictées par Faustin Archange Touadera contre le Coronavirus
Centrafrique : des mesures additionnelles édictées par Faustin Archange Touadera contre le Coronavirus

 

 

https://www.radiondekeluka.org/ vendredi 27 mars 2020 06:50

 

République Centrafricaine, le Chef de l'Etat a annoncé ce 26 mars des mesures supplémentaires face au coronavirus. Dans une adresse tant attendue à la Nation, le Président de la République Faustin Archange Touadera, a énuméré plusieurs restrictions allant de la fermeture des écoles aux lieux de culte en passant par l'aéroport international Bangui Mpoko.  Cela pour une durée de 15 jours renouvelable si nécessaire.

Sans surprise, les mesures présidentielles concernent la fermeture des bars dancings, l'interdiction des regroupements au-delà de 15 personnes contrairement à 50 comme par le passé, la fermeture de l'aéroport tant souhaitée par les politiques et les praticiens de la santé. Seuls les vols humanitaires et des cargos sont autorisés. L'interdiction totale de sortir de son lieu de quarantaine à toute personne, sauf décision médicale, l'obligation d'isolement pour les cas confirmés, la prorogation de la période de quarantaine et de confinement de 14 à 21 jours en fonction des données épidémiologiques, la limitation des cérémonies de deuil, de mariage, de dot à la stricte intimité familiale, la restriction des mouvements des populations entre Bangui et les villes de province.  

Ces mesures drastiques font suite à la confirmation de cinq cas positifs du covid-19 à Bangui et à la concertation du comité de crise mis en place. Dans son discours, Faustin Archange Touadera s'en est pris aux mœurs dont les regroupements lors des obsèques et l'habitude de se réunir. Ces mesures inédites interviennent dans un contexte où l'économie mondiale est menacée de récession par la progression fulgurante du Coronavirus à travers le monde.

La lueur, c'est la guérison des 3 premiers cas parmi les 5 personnes isolées au centre de prise en charge de l'hôpital de l'Amitié à Bangui. Face à la psychose qui gagne les cœurs, une solidarité nationale se dégage avec des appels incessants à l'observation des mesures édictées par les autorités.

L'évaluation du système sanitaire centrafricain laisse entrevoir que le pays ne dispose pas assez de moyens pour faire face à une grande épidémie comme c'est le cas dans certains pays européens. D'où l'accent particulier sur la prévention.

 

 

MESURES COMPLÉMENTAIRES PRISES PAR SON EXCELLENCE LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, CHEF DE L'ÉTAT LE PROFESSEUR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA, POUR EMPÊCHER LA PROPAGATION DE LA PANDÉMIE DU VIRUS CORONA

 

La Fermeture des établissements périscolaires  scolaires et universitaires;

 

La Suspension des cérémonies et cultes religieux regroupant plus de 15 personnes;

 

La fermeture des bars dancing et buvettes;

 

L'Interdiction des rassemblements publics de plus de 15 personnes;

 

La Fermeture de l'aéroport à l'exception des vols humanitaires, des vols cargos, des aeronefs en difficulté, des escales techniques sans débarquement de passagers ou des vols spéciaux autorisés;

 

L'Interdiction totale de sortir de son lieu de quarantaine à toute personne, sauf décision médicale;

 

L'Obligation d'isolement pour les cas confirmés ;

 

La Prorogation de la période de quarantaine et de confinement de 14 à 21 jours en fonction des données épidémiologiques;

 

La Déclaration obligatoire aux autorités sanitaires de tout sujet suspect au corona virus;

 

La limitation des cérémonies de deuils, de mariage, de dote à la stricte intimité familiale ;

 

La restriction des mouvements des populations entre Bangui et les provinces ;

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Deux semaines après en avoir pris le contrôle, les rebelles centrafricains qui mènent depuis décembre une offensive contre le régime du présiden » ...la suite
En Centrafrique, alors que des opérations militaires continuent au nord de la capitale, Bangui, pour déloger les rebelles de la Coalition des patrio » ...la suite
Deux dangers menacent l’existence même de l’État: le laisser faire du clan du président Touadera, tout juste réélu, et l’enracinement des g » ...la suite
À la veille des élections présidentielles et législatives en Centrafrique, des combats opposent toujours la coalition de groupes rebelles et les f » ...la suite
Une menace sécuritaire importante pèse sur le scrutin de dimanche en République centrafricaine, au point qu’il a donné lieu à quelques scènes » ...la suite
En République Centrafricaine, l’heure est à la distribution des cartes d’électeurs dans la perspective des élections du 27 décembre. Lancée » ...la suite
Les rebelles ont été bloqués ou repoussés dans plusieurs localités, alors que le gouvernement a accusé, samedi, l’ancien président François » ...la suite
L’irruption de la Russie sur la scène diplomatique du pays depuis 2018 a coïncidé avec une forte poussée de discours agressifs visant souvent d » ...la suite
Les hommes en armes en provenance de Bossangoa et Bozoum ont renforcé leur présence proche de la capitale. De sources bien introduites, parlent de l » ...la suite
Pendant leur séjour, la délégation de haut-représentants a rencontré l’ancien chef d’État François Bozizé, dont la candidature a été rej » ...la suite