Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Centrafrique : Me Crépin Mboli-Goumba se lance dans la course présidentielle de décembre 2020
Centrafrique : Me Crépin Mboli-Goumba se lance dans la course présidentielle de décembre 2020

 

 

https://www.radiondekeluka.org/ samedi 28 mars 2020 14:18

 

Le président du Parti Africain pour la Transformation Radicale et l'Intégration des Etats (PATRIE) Me Crépin Mboli-Goumba, a annoncé ce 27 mars 2020, via les réseaux sociaux, sa candidature à la prochaine élection présidentielle en Centrafrique. Il table sur une "Nation Forte" où règne la sécurité, un système éducatif prometteur et la santé.

"Aujourd’hui, j’annonce que j’ai accepté d’être candidat à l’élection présidentielle de 2020. Je le fais avec gravité et sens de responsabilité." C'est en ces termes que l'avocat Crépin Mboli-Goumba a dévoilé ses ambitions de se lancer dans la compétition électorale pour la magistrature suprême de l'Etat.

Selon lui, ses motivations sont justifiées par un certain nombre de facteurs qui minent la survie du pays. Il propose par conséquent quelques pistes de sortie de la situation "si désastreuses" selon ces propres mots. "Sur la sécurité, ma position n’a pas varié. Nous mettrons en place une armée forte, républicaine, afin de défaire militairement les mercenaires qui asservissent notre Peuple et nous libérerons l’intégralité de notre territoire national. Je le dis solennellement. Pour moi, le choix est clair" a lancé Crépin Mboli-Goumba.

L'homme politique a, en outre ajouté que "En tant que Chef suprême des armées, ma main ne tremblera pas. Je n’accepterai pas que mon peuple puisse vivre à moitié libre et à moitié esclave. En termes de méthode, il s’agira de conclure des accords rapides et sincères avec nos compatriotes du Nord-est, qui sont des Centrafricains comme les autres, afin qu’ils nous prêtent main forte dans la lutte implacable contre ces mercenaires. Car chaque année qui passe, ces mercenaires deviennent plus forts, mieux équipés et plus arrogants. Chaque année il en arrive des milliers, à la recherche de l’or, du diamant, mais surtout attirés par la bienveillance de nos autorités à leur égard" a martelé M. Mboli-Goumba.

Le président du PATRIE s'engage dans la course présidentielle dans un contexte où beaucoup de centrafricains se posent de question sur l'impact que peut avoir le coronavirus sur le chronogramme électoral.

 

NDLR : En ce moment le monde entier s'est pratiquement arrêté et c'est la lutte contre le COVID-19 qui est la préoccupation de l'heure 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Face aux sorties de François Bozizé et de son parti, le Kwa na Kwa, Faustin Archange Touadéra mobilise les troupes de son Mouvement cœurs unis ( » ...la suite
Que les alliés contre nature de François Bozizé ne trompent pas le peuple à propos du débat en cours sur la proposition de loi constitutionnelle » ...la suite
REACTION DU GOUVERNEMENT A LA CAMPAGNE DE DESINFORMATION SUR L'UE » ...la suite
Suite aux différentes crises politico-militaires récurrentes, avec leurs corollaires l’effondrement de l’Etat et ses difficultés objectives à » ...la suite
Le mouvement présidentiel en Centrafrique lance, ce vendredi, avec une trentaine de partis et associations politiques alliés, une plateforme de la m » ...la suite
Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA a reçu en audience M. Martin ZIGUELE, Président du Mouvement pour la Li » ...la suite
En Centrafrique, l’Autorité nationale des élections a confirmé hier la date du 27 décembre pour le premier tour de la présidentielle et des lé » ...la suite
Le Haut Représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et Vice-président de la Commission, Josep Borrell, a » ...la suite
L'émissaire de l'ONU pour la région des Grands Lacs, le Chinois Huang Xia, a souligné mercredi devant le Conseil de sécurité l'importance d'avoir » ...la suite
Le Bureau Politique du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) a appris que le Bureau de l’Assemblée Nationale réuni le 16 avril » ...la suite