Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » En 4 ans, la Centrafrique a mobilisé plus de 87,5 milliards FCFA pour les infrastructures routières
En 4 ans, la Centrafrique a mobilisé plus de 87,5 milliards FCFA pour les infrastructures routières

 

 

A l’occasion du 4e anniversaire de son investiture à la magistrature suprême, le président de la République centrafricaine Faustin-Archange Touadéra a présenté, le 30 mars, son bilan sur l’État de nation, un rite républicain désormais ancré dans la tradition démocratique du pays.

Élu le 30 mars 2016, Faustin-Archange Touadéra a fait de la modernisation des infrastructures routières l’un de ses chantiers prioritaires. Ainsi, en quatre années d’exercice, il se targue de plus de 87,54 milliards FCFA d’investissement dans le secteur, la grande partie ayant été mobilisée auprès des partenaires internationaux.

« Sur le budget national, le gouvernement a financé les travaux de voiries urbaines bitumées à Bangui dont le coût total est de 2,40 milliards FCFA ; des travaux de routes en terre rebâties pour un coût total de 530 millions FCFA, et de pistes rurales pour 2,83 milliards FCFA dont les travaux sont réalisés à 75% ; ainsi que des ponts consolidés pour 100 millions FCFA », affirme-t-il. Le gouvernement a par ailleurs procédé au bitumage de la route Ngaragba – Camp Kasaï et la réhabilitation de la route Kassaï – Boy Rabe.

Les grands axes routiers hors de la capitale ont également retenu l’attention de son mandat en cours. « Le gouvernement a obtenu un financement extérieur d’un montant de 81,68 milliards FCFA pour réaliser des travaux de réhabilitation de routes en dehors de Bangui, y compris le pont de Bamingui, l’axe Baoro – Bouar et les travaux de connectivité. »

Afin de poursuivre les chantiers en cours et mener à bien sa dernière année de mandat, le président Touadéra appelle à la « mobilisation pour relever les défis qui se posent à nous avec acuité. Le pays est en marche, il est fréquentable, mais nous devons tenir le cap », car « la moindre rechute sera fatale pour nous. J’en appelle à votre sens de patriotisme pour préserver les acquis ».

2 commentaires

M
un grand contrôle est nécessaire pour éviter la dispersion de cet argent...
N
QUELQUES TRAVAUX D'INFRASTRUCTURE ROUTIERE ONT ETE REALISES CERTE, MAIS CELA RESTE ENCORE TRES DERISOIRE POUR PARLER DE MODERNISATION AU REGARD DE L'ETAT DEGRADANT ET HONTEUX DE LA CAPITALE A L'ALLURE D'UN GROS VILLAGE AFRICAIN DEPOURVU DE TOUT. MODERNISER SUPPOSE UN CHANGEMENT RADICAL AU POINT DE VUE ASPECT GLOBAL C'EFRICAIN DEPOURVU DE TOUT. MODERNISER SUPPOSE UN CHANGEMENT RADICAL AU POINT DE VUE ASPECT GLOBAL C'EST A DIRE QU'IL NE S'AGIT PAS SEULEMENT DE RAFISTOLER NI DE REHABILITER LES ROUTES OU DE FAIRE QUELQUES PETITS PONTS. QUAND ON MODERNISE, ON APPORTE DU NOUVEAU A UN TOUT, C'EST A DIRE TOUT CE QU'IL FAUT POUR AMELIORER DE MANIERE PLUS SENSIBLE ET PLUS AGREABLE LE CADRE DE VIE A UN NIVEAU SUPERIEUR. A BANGUI, TOUT EST A CONSTRUIRE A NEUF, TOUT EST A REFAIRE, TOUT EST A MODERNISER PARCE QUE CETTE JEUNE VILLE INSTALLEE SUR LES VESTIGES COLONIAUX S'EST TOTALEMENT DELABREE PAR LES ACTES SAUVAGES DE DESTRUCTION ET DE PILLAGE PAR LES POPULATIONS PAUVRES ACCEDES PAR LA COLERE LORS DES SOULEVEMENTS . VOICI QUELQUES PROPOSITIONS SI LE PAYS VEUT ALLER VERS LA MODERNISATION POUR LE CAS DE BANGUI UNIQUEMENT.
A° LES ROUTES:
1- CONSTRUCTION D'UNE AUTOROUTE PERIFERIQUE EXTERIEURE 1 QUI PART DE KOLONGO OU BIMBO EN CONTOURNANT FATIMA, CATTIN, L'AEROPORT BANGUI M'POKO POUR JOINDRE LA ROUTE DE BOALI AU DELA DE PK12.
2- CONSTRUCTION D'UNE AUTOROUTE PERIFERIQUE EXTERIEURE 2
QUI PART DE KASSAÏ EN PASSANT DERRIERE LA CHAÎNE DE COLLINE BAZOUBANGUI POUR SE RATTACHER A LA ROUTE DE DAMARA AU DELA DE PK12.
3- TOUTES LES ROUTES OU RUES EN TERRE DANS LA VILLE DE BANGUI DOIVENT ÊTRE SYSTEMATIQUEMENT BITUMEES SANS EXEPTION AUCUNE.
4-CONSTRUCTION D'ECHANGEURS A L'AVANT COMME A L'ARRIERE DE LA COLLINE BAZOUBANGUI ET A CERTAINS ENDROITS DES QUARTIERS BOY-RABBE, FOUH ET GOBONGO.
5-CONSTRUCTION D'UN TUNNEL TRAVERSANT LA COLLINE AVEC PAR EXEMPLE POUR ENTREE PAR LE CAMP FIDELE OBROU OU LYCEE TECHNIQUE ET SORTIE PAR L'ANCIEN SITE CIMETIERE NDRES OU KASSAÏ.
6-CONSTRUCTION D'UN PONT SUR LA M'POKO PK9 SORTIE SUD-OUEST ROUTE MBAÏKI EN REMPLACEMENT DE L'ACTUEL VIEUX PONT A VOIE UNIQUE EN TRES MAUVAIS ETAT ET ÂGE DE PLUS DE 60 ANS.
7-CONSTRUCTION D'UN PONT SUR LA MPOKO ROUTE CATTIN
B° LOGEMENTS:
POUR PERMETTRE L'EXTENSION DE LA VILLE, L'ETAT DOIT MAINTENANT CHANGER L'ESPRIT DES BANGUISSOIS EN MATIERE DE CONSTRUCTION DES HABITATS EN CREANT EN DEHORS DE LA VILLE DES LOGEMENTS SOCIAUX A LOYERS MODERES OU A LOYER-VENTES EN ZONES BANLIEUES. SI DE TELLES OPERATIONS DOIVENT ÊTRE MENEES, CELA SUPPOSE QU'AU PREALABLE TOUTES LES RUES DE LA VILLE DE BANGUI ET CELLES DES BANLIEUES DOIVENT ÊTRE ECLAIREES ET LE COURANT ELECTRIQUE MIS A DISPOSITION DE TOUS SUR LA BASE DES CRITERES D'ABONNEMENT ACCESSIBLE EN METTANT DEFINITIVEMENT FIN A LA VILAINE PRATIQUE DES DELESTAGES ELECTRIQUES.
D°CHAQUE REGIME AU POUVOIR A L'OBLIGATION DE CONSTRUIRE AU COURS DE SON MANDAT UNE NOUVELLE ROUTE BITUMEE ET NON EN TERRE ET DESSERVANT LA CAPITALE A UN NOUVEAU SITE CHOISI A QUELQUES KILOMETRES DE BANGUI POUR CREER NOUVELLE BANLIEUE. IL S'AGIT D'UNE NOUVELLE ROUTE CONSTRUITE AVEC OBLIGATOIREMENT TOUS LES EQUIPEMENTS URBAINS ASSOCIES A LA REALISATIONTION NOTAMMENT: LA LIGNE ELECTRIQUE SUR LES POTEAUX, LE CONDUIT D'EAU COURANTE LE LONG DE LA ROUTE, LA LIGNE DE TELEPHONIQUE POUR LE TELEPHONE FIXE ETC. UNE TELLE POLITIQUE D'EXTENSION PERMET AUX BANGUISSOIS DE CONSTRUIRE EN BANLIEUE AU LIEU DE SE CONCENTRER QU'A BANGUI.

C'EST A CE NIVEAU, QUE L'ON PEUT PARLER D'UN DEBUT D'URBANISATION ET NON DE MODERNISATION;
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La Russie soutient ouvertement depuis 2018 le gouvernement de Touadéra, notamment grâce à un accord bilatéral de défense et de nombreux paramilit » ...la suite
Alors que des discussions ont été engagées entre les émissaires de la CEEAC, la Communauté des États d’Afrique centrale et plusieurs acteurs d » ...la suite
Le Président de la République, Paul BIYA, a reçu en audience dans l’après-midi de mercredi 10 février 2021, la Ministre des Affaires étrangèr » ...la suite
La mise en œuvre de l'accord de paix du 6 février 2019 (APPR-RCA) entre le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés devrait créer les condit » ...la suite
Je voudrais avant tout propos, vous inviter à observer avec moi, une minute de silence à la mémoire de l’Imam KOBINE LAYAMA, messager de paix et » ...la suite
Pour la ministre centrafricaine des Affaires étrangères, la réconciliation nationale passe aussi par la reddition des comptes pour mettre un terme » ...la suite
Le dialogue inclusif sollicité par le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Antonio Guterres, s’intègre dans la mouvance de » ...la suite
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exhorté mercredi les autorités centrafricaines "à entamer un véritable dialogue politique i » ...la suite
En plus des attaques des groupes rebelles pour empêcher le déroulement du processus électoral en Centrafrique, le refus par l’opposition de parti » ...la suite
La coalition de l'opposition en Centrafrique a annoncé mardi 2 février se retirer entièrement des élections législatives, dénonçant un « simul » ...la suite