Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Centrafrique: le KNK accuse les autorités d’avoir cherché à arrêter Bozizé
Centrafrique: le KNK accuse les autorités d’avoir cherché à arrêter Bozizé

 

 03/04/2020 - 23:56 De notre correspondante à Bangui, Charlotte Cosset RFI

 

En RCA, une nouvelle opération des forces de l’ordre a eu lieu vendredi matin à Bangui au point kilométrique 12. Des forces de l’ordre ont procédé à l’interpellation de plusieurs militaires au niveau du marché Caprin situé dans le quartier Sassara, quartier où se situe l’une des résidences de François Bozizé. Le KNK affirme qu’il y a eu tentative d’arrestation de l’ancien président.

Six militaires en fonction ont été arrêtés, deux armes saisies. Ils sont soupçonnés d’avoir voulu organiser l’attaque de la prison de Ngaragba pour libérer les personnes interpellées samedi dernier, précise le procureur général. Il n’était pas question de perquisition du domicile de François Bozizé qui se trouve à quelques mètres de là, ni d’une tentative d’arrestation de l’ancien président, affirme Eric Didier Tambo.

Du côté du KNK, le parti de Bozizé, on réfute cette version. Christian Guenebem, porte-parole du mouvement, assure que c’était une opération dans l’objectif d’arrêter François Bozizé. « Nous avons perçu cela comme une provocation inutile », déclare-t-il, considérant que le KNK a fait la preuve de sa volonté d’apaisement. Le porte-parole estime que de telles actions créent des risques de « dérapages ».

Cette opération fait suite à celle menée le week-end dernier au domicile du ministre Ndomaté. Ce dernier tenait une réunion avec des leaders anti-balaka pour notamment discuter de l’harmonisation des grades prévus par l’accord de paix, se défend-il. Le procureur général avait évoqué, lui, les soupçons d’une conspiration.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L'ex-chef de l'Etat centrafricain François Bozizé a pris la tête de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), rébellion qui veut renver » ...la suite
Depuis le début de l'année en République centrafricaine (RCA), le nombre de cas symptomatiques du nouveau coronavirus semble doubler, tandis que le » ...la suite
Le procès de deux miliciens centrafricains doit s’ouvrir le 16 février devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye. Alfred Yekatom Romb » ...la suite
Routes coupées, villages abandonnés par leurs habitants : depuis fin décembre, la Centrafrique est plongée dans ce que les grands médias appellen » ...la suite
Comment organiser des élections crédibles dans un pays contrôlé aux trois quarts par des groupes armés, et où deux électeurs sur trois ne peuve » ...la suite
Une rencontre a bien eu lieu entre une délégation de l’ancien président centrafricain Francois Bozizé et des émissaires de la région afin de d » ...la suite
La guerre d’influence entre Paris et Moscou ne cesse de prendre de l’ampleur à Bangui. Dernier épisode en date : l’infiltration supposée d’ » ...la suite
Face aux attaques des rebelles depuis la réélection contestée du président centrafricain le 27 décembre, les casques bleus travaillent main dans » ...la suite
La RCA a fait l’objet d’une publication de mondafrique.com, le 27 janvier dernier. Ce site internet affirme, en titre de son article : « le désa » ...la suite
L’ex-président centrafricain, accusé de diriger l’insurrection en cours dans son pays, n’a pas officiellement reconnu son implication.Renvers » ...la suite