Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Destruction complète de la base avancée de la Minusca à Béboura près de Paoua.
Destruction complète de la base avancée de la Minusca à Béboura près de Paoua.

Lu pour vous

 

Une foule en colère détruit une base avancée des casques bleus

 

AFP

 

La population du village de Béboura, dans le Nord-ouest de la Centrafrique, a détruit un poste avancé des Casques bleus de la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) après un accident de la route qui a causé la mort d'un civil, a déclaré le porte-parole de la Minusca Vladimir Monteiro.

"Il y a eu un accident impliquant un véhicule des Nations unies, qui a causé la mort d'une personne. La population a ensuite décidé d'attaquer ce poste militaire avancé", a indiqué à l'AFP M. Monteiro.

"Entre une dizaine et une vingtaine de casques bleus étaient présents sur place, nous les avons évacués de là-bas. Deux ont été blessés", a-t-il précisé.

Les Casques bleus sont présents depuis 2014 en Centrafrique, un pays ravagé par un conflit depuis 2013, dont le territoire est occupé aux deux tiers par des groupes armés.

De tels incidents sont rares, mais la présence onusienne est de plus en plus critiquée par la population et une partie de la classe politique centrafricaine, alors que la paix tarde à revenir dans le pays.

"Tout en nous inclinant devant cette mort accidentelle, sur laquelle nous allons enquêter pour tirer tout au clair, nous condamnons cette réaction. Ce n'est pas en détruisant cette base que les gens seront protégés.", a dit M.Monteiro.

Malgré la signature d'un accord de paix entre le gouvernement et 14 groupes armés le 6 février 2019, les violences n'ont pas cessé dans ce pays classé parmi les plus pauvres au monde.

Le 15 mars, un casque bleu burundais avait été tué lors d'un accrochage avec des miliciens près de Bambari, au centre du pays.

 

 

Destruction complète de la base avancée de la Minusca à Béboura près de Paoua.

 

Par Corbeaunews 10 avril 2020

 

A signaler qu'outre la victime de l'accident de circulation, un autre jeune homme a succombé de ses blessures suite à une balle perdue tirée par les casques bleus camerounais qui craignaient d'être lynchés. Bilan 2 morts occasionnés par les casques bleus

Malheureusement, les jeunes du village ayant assisté à la scène, ont alerté leurs amis avant de se regrouper massivement et transporter la dépouille mortelle de la victime jusqu’à la base de la Minusca.

Sans aucune forme de discussion, les jeunes auraient exigé de la Minusca des récompenses immédiates. Ce qui n’a pas été fait, et ces derniers, en colère, ont incendié et détruit complètement toutes les infrastructures de la base.

Opérationnelle temporaire de la Minusca dans le village au début de la soirée de ce jeudi 09 avril.

La Minusca, de son côté, réagit très rapidement en rapatriant son personnel local à Paoua, situé à 30 kilomètres.

Rappelons que la base opérationnelle temporaire,  Tempory Operational Base (TOB) de la Minusca située à Béboura 3 a été créée à la demande incessante des populations locales suite aux agressions répétées des rebelles de la Seleka basée à Nana-Boguila, une localité située à environ 40 kilomètres de Béboura 3.

Pour les notables locaux, le départ des forces de la Minusca dans le secteur ouvre inéluctablement la voie aux rebelles de commettre à nouveau des agressions dans la région.

Joint au téléphone depuis Paoua, le chef de bureau local de la Minusca n’a pas souhaité répondre à nos sollicitations.

 

Copyright2020CNC.

 

A signaler qu'outre la victime de l'accident de circulation, un autre jeune homme a succombé de ses blessures suite à une balle perdue tirée par les casques bleus camerounais qui craignaient d'être lynchés. Bilan 2 morts occasionnés par les casques bleus censés protéger la population

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le butin était enfoui dans le sac d’un opérateur économique chinois résidant au Cameroun qui revenait précipitamment de la République Centrafr » ...la suite
Les députés de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) ont voté, mardi, en faveur du prolongement de la mission relative au déploiement » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) réaffirme son appui politiq » ...la suite
L'ancien ambassadeur de France et ex-directeur général de la sécurité extérieure (DGSE), Bernard Bajolet, intègre Amarante, l'une des principale » ...la suite
Dans cette crise militaro-politique que connaît la République centrafricaine depuis le début de cette année nouvelle 2021 où n’émanent de ce p » ...la suite
L'insécurité dans le pays a coupé les livraisons de chlore, empêchant la société de distribution d'eau, la Sodeca, d'approvisionner les habitant » ...la suite
Recherché par la justice centrafricaine pour avoir mis à sac les sociétés françaises CFAO et Orange Centrafrique en 2013, Monsieur Mamadou Danz » ...la suite
Le Secrétaire général et le Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations unies ont renouvelé leur confiance à Mankeur Ndiaye dont le con » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) dénonce une campagne de man » ...la suite
Les nouvelles installations sanitaires achevées viennent d’être inaugurées par un président Faustin Archange Touadera, totalement satisfait du t » ...la suite