Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Centrafrique : Fari Shabazz, un proche de l’opposant Meckassoua, libéré par un juge de Bangui
Centrafrique : Fari Shabazz, un proche de l’opposant Meckassoua, libéré par un juge de Bangui

 

BANGUI, 08 avril 2020 (RJDH)---Fari Shabazz, ce proche de Meckassoua, arrêté le 05 mars 2020 est libre depuis ce matin. En l’absence de l’accusation et sur demande de ses avocats, ce jeune politique a été libéré par un juge de Bangui. 

Fari Shabazz est mis en liberté provisoire que son conseil justifie par le fait que la procédure serait entachée d’irrégularités, « notre client commun est poursuivi pour un délit et la durée de la procédure est d’un mois. Vu que l’autre partie souhaite s’enquérir du dossier sa mise en liberté était obligatoire et c’est ce qui a été fait », explique Me Panda, un des deux avocats de l’accusé. Les deux parties devraient se retrouver devant les juges le 24 avril prochain pour aller au fond du dossier.

La procédure contre Fari Shabbaz, considérée comme politique par le camp de Meckassoua, a pris l’allure d’un dossier hautement politique ces derniers jours. Il a été au cœur des échanges entre le président de la République et Ferdinand Nguendet, chef du RPR, l’ancien parti de Fari Shabazz. L’opposition démocratique s’est aussi intéressée au dossier qui a fait l’objet de beaucoup de spéculation.

Au départ, Fari Shabazz était l’accusateur sauf qu’au commissariat, il s’est retrouvé accusé pour une affaire qui remonte à plusieurs mois. Sa mise en liberté provisoire sonne comme une victoire pour le camp de Meckassoua. Sur son mur, Gildas Benam, un autre proche de Meckassoua très actif ces derniers temps sur le dossier Shabazz, a salué l’engagement et la détermination du conseil de son ami qu’il présente comme le Socrate de sa génération.

RJDH

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L'ex-chef de l'Etat centrafricain François Bozizé a pris la tête de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), rébellion qui veut renver » ...la suite
Depuis le début de l'année en République centrafricaine (RCA), le nombre de cas symptomatiques du nouveau coronavirus semble doubler, tandis que le » ...la suite
Le procès de deux miliciens centrafricains doit s’ouvrir le 16 février devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye. Alfred Yekatom Romb » ...la suite
Routes coupées, villages abandonnés par leurs habitants : depuis fin décembre, la Centrafrique est plongée dans ce que les grands médias appellen » ...la suite
Comment organiser des élections crédibles dans un pays contrôlé aux trois quarts par des groupes armés, et où deux électeurs sur trois ne peuve » ...la suite
Une rencontre a bien eu lieu entre une délégation de l’ancien président centrafricain Francois Bozizé et des émissaires de la région afin de d » ...la suite
La guerre d’influence entre Paris et Moscou ne cesse de prendre de l’ampleur à Bangui. Dernier épisode en date : l’infiltration supposée d’ » ...la suite
Face aux attaques des rebelles depuis la réélection contestée du président centrafricain le 27 décembre, les casques bleus travaillent main dans » ...la suite
La RCA a fait l’objet d’une publication de mondafrique.com, le 27 janvier dernier. Ce site internet affirme, en titre de son article : « le désa » ...la suite
L’ex-président centrafricain, accusé de diriger l’insurrection en cours dans son pays, n’a pas officiellement reconnu son implication.Renvers » ...la suite