Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Coronavirus : en mars 2020, les flux commerciaux ont chuté de 80% sur les corridors Douala-Ndjamena et Douala-Bangui
Coronavirus : en mars 2020, les flux commerciaux ont chuté de 80% sur les corridors Douala-Ndjamena et Douala-Bangui

Lu pour vous

 

https://www.investiraucameroun.com/

 

(Investir au Cameroun) - La décision des autorités camerounaises de maintenir les échanges avec les autres pays de la Cemac, en dépit de la fermeture des frontières décidée dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, ne semble pas avoir empêché l’effondrement des flux commerciaux sur les corridors desservant le Tchad et la RCA.

En effet, des sources douanières, citées dans un reportage diffusé par la télévision publique camerounaise, l’on apprend-on que les flux commerciaux sur les corridors Douala-Ndjamena et Douala-Bangui ont chuté de 80% au cours du mois de mars 2020, par rapport à la même période en 2019.

Cette chute des flux est d’autant plus compréhensible que le trafic sur ces deux corridors est principalement le fait des importations tchadiennes et centrafricaines, qui transitent par le port de Douala, la capitale économique camerounaise. Ces marchandises proviennent cependant des pays étrangers, dont les frontières sont également fermées depuis plusieurs semaines, à cause de la crise du Coronavirus.

En 2013, la douane camerounaise pointait 340 milliards de FCFA de marchandises tchadiennes en transit au Cameroun chaque année, contre 55 milliards de FCFA de marchandises centrafricaines.

Crise pétrolière, tracasseries…

Mais, avant l’arrivée de la crise du Coronavirus, cette donne avait déjà beaucoup changé. À cause non seulement du ralentissement de l’activité économique au Tchad, depuis la chute des cours du pétrole brut de 2015, mais aussi l’insécurité en RCA, déclenchée par la chute du président François Bozizé en 2013.

À ceci, il faut ajouter les tracasseries policières et administratives sur les corridors. Celles-ci ont contraint de nombreux opérateurs économiques à détourner leurs marchandises du port de Douala, au profit des ports béninois et soudanais, selon les analyses faites par les responsables du port de Douala.

En conséquence, depuis l’année 2014, le volume de marchandises circulant sur les corridors au Cameroun a été réduit de 600 000 tonnes, causant aux acteurs portuaires et aux transporteurs une perte sèche estimée à près de 200 milliards de FCFA. Ces chiffres ont été révélés le 11 juillet 2018 à Douala par Cyrus Ngo’o, le directeur général du Port autonome de Douala (PAD). C’était au cours d’un séminaire de trois jours sur la mise en œuvre des recommandations du 2e forum tripartite Cameroun-Tchad-RCA sur les questions portuaires.

Brice R. Mbodiam

 

 

NDLR : Il est temps que les autorités camerounaises se rendent compte que sans le flux des importations commerciales des pays voisins du leur qui n'ont pas de façade maritime, point de salut pour le Cameroun. Les brimades et autres tracasseries que subissent depuis des lustres le Tchad et la RCA pourtant membres aussi de la CEMAC, sont inadmissibles et doivent cesser à jamais.

1 commentaire

N
JE NE COMPRENDS PAS LES CHEFS D'ETAT AFRICAINS. EN REGARDANT LE CONVOI DES CAMIONS CI-DESSUS, ON SE DIT POURQUOI NE PAS OPTER POUR LE TRANSPORT FERROVIAIRE PLUS SÛR ET PLUS AVANTAGEUX ECONOMIQUEMENT QUE PAR CAMIONS ? POURQUOI ALORS DEPUIS LES ANNEES DE L'INDEPENDANCE, LES CHEFS D'ETAT DES PAYS DE L'AFRIQUE CENTRALE (CURQUOI ALORS DEPUIS LES ANNEES DE L'INDEPENDANCE, LES CHEFS D'ETAT DES PAYS DE L'AFRIQUE CENTRALE (CONGO, CENTRAFRIQUE, CAMEROUN, TCHAD POUR NE CITER QUE CEUX-LA) NE S'ENTENDENT PAS ENTRE POUR METTRE EN PLACE UNE LIGNE DE CHEMIN DE FER EN REMPLACEMENT DE L'ACTUEL CORRIDOR ROUTIER LIANT CES PAYS ENTRE EUX OU LES REIANT A DOUALA ? QU'ATTENDENT CES CHEFS D'ETAT POUR LANCER UNE TELLE INITIATIVE ? » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le trafic sur le corridor Brazzaville, au Congo, et Bangui, en République centrafricaine, vital pour les échanges commerciaux entre les pays, devrai » ...la suite
Le Président de la République Centrafricaine Faustin-Archange Touadera s’est rendu le 22 Avril dans la capitale de la République Démocratique du » ...la suite
Ce 13 avril 2020, entre en vigueur sur l’ensemble du territoire camerounais, la mesure gouvernementale imposant à toute la population le port du m » ...la suite
Ce 13 avril 2020, entre en vigueur sur l’ensemble du territoire camerounais, la mesure gouvernementale imposant à toute la population le port du m » ...la suite
Au Tchad, le président Idriss Déby annonce que Boko Haram a été chassé du territoire. Le chef de l’Etat tchadien qui s’est rendu sur le thé » ...la suite
Le Directeur général adjoint du Fonds Monétaire International (FMI), le Chinois Tao Zhang a annoncé, le 2 avril 2020, que le FMI accorderait une a » ...la suite
La Convention tchadienne de défense des droits de l’homme est montée au créneau. Elle dénonce l’existence de plus d’une dizaine de cachots s » ...la suite
Makaila Nguebla : les combats de Mboma dans le Lac Tchad, ont été d’une rare violence et une défaite véritable pour l’armée d’Idriss Deby p » ...la suite
Le chef de l'Etat Idriss Déby annonce le lancement à compter de ce dimanche matin de l'opération "Colère de Bomo" contre Boko Haram. "Nous devo » ...la suite
Boko Haram a infligé, le 23 mars au petit matin, à l’armée tchadienne sa plus grande déroute depuis le début du conflit armé. Au petit mat » ...la suite