Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

Centrafrique : Le pays fait face aux défis logistiques pour la prise en charge des patients du Covid 19

 

BANGUI, le 29 avril 2020 (RJDH)---Pour une cinquantaine de personnes atteintes du Covid 19, le centre d’isolement de l’hôpital de l’amitié de Bangui ne dispose que de 13 lits pour le traitement de ces personnes.

La République Centrafricaine, aujourd'hui, a enregistré une cinquantaine de cas de covid19 dont 10 autres déclarés guéris et les 31 autres sont sous traitement. Alors que le centre d’hospitalisation ne dispose que de 13 lits. Une situation qui inquiète la population Centrafricaine sur la gravité de cette pandémie qui prend de l’ampleur dans le pays.

En réponse, le Gouvernement mettra en place des dispositifs pour contenir d’éventuels cas, l’annonce a été faite ce lundi 27 avril 2020 par le ministre de la santé et de la population. « Nous sommes en train de réfléchir dessus, d'ici demain on aura de nouvelles directives. Parallèlement des sites avaient été identifiés. Un travail a été fait, nous n’attendons pas qu’il y’ait un pic car nous savions que le nombre de cas allait augmenter, ce qui est important c'est de dépister », dit-il.  

Cette montée de cas de la maladie à nouveau coronavirus en RCA, est due au non-respect des consignes d’hygiènes édictées par les autorités du pays. "Parce qu'on va dire maintenant que le gouvernement ne fait rien mais les gens n'observent pas les mesures d'hygiène, les places mortuaires sont bondées des gens, les bus, les débits de boissons, les marchés grouillent des gens dans cette mesure, nous on va continuer de dépister, mais vous verrez que le taux va augmenter et si on respecte ces mesures, les chiffres vont descendre... mais nous prendrons déjà des dispositions pour accueillir tout le monde et les traiter ", a fait savoir le ministre de la santé.

Dans l'intervalle de deux jours, le pays a enregistré 31 nouveaux cas importés du coronavirus ce qui met à nu les failles dans les dispositifs de prévention contre le Covid 19, comme l’a indiqué le ministre de la santé et de la population.

Ketsia Kolissio

 

 

Centrafrique : Des failles enregistrées dans les dispositifs de contrôle contre le Covid 19 au PK 26, route de Boali

 

BANGUI, le 28 avril 2020(RJDH) ---Les dispositifs de contrôle visant à identifier et à réduire le risque de propagation du Covid 19 installés au Pk-26 comporte des failles selon le constat RJDH, le lundi 27 avril au PK 26.

Des éléments de la douane centrafricaine et autres services publics déployés au PK 26 souhaitent que ces dispositifs de contrôle de routine soient renforcés au niveau de la frontière Centrafricano-Camerounaise. Alors qu’il y a quelques jours, le ministre de la santé pointait du doigt la non collaboration des agents de l’Etat installés à ce point d’entrée hautement stratégique pour le pays.

Un agent au poste de contrôle de la douane indique qu’il suive à la lettre les consignes édictées par les autorités du pays. « Le personnel de l’Institut Pasteur de Bangui basé au PK26 procède aux tests des passagers en provenance du Cameroun mais il y a certains passagers qui refusent à se faire dépister. Les autorités ont donné des instructions pour que tous ces passagers soient testés avant de rentrer à Bangui. Concernant les véhiculent qui arrivent à 4 heures du matin ne rentrent pas aussitôt, ils doivent rester et attendre pour les formalités », dit-il.

Un policier, quant à lui, relève que les failles relevées se situent à la frontière avec le Cameroun et non au PK 26, « en principe les autorités doivent renforcer les dispositifs de contrôles à la frontière et aussi le dépistage doit se faire à Beloko. Quand les gens sont déclarés négatifs, ils peuvent rentrer à Bangui. Or on oublie même que des passagers descendent tout le long du trajet et cela inquiète. Même nous qui travaillons au niveau de PK 26, on s’inquiète de notre santé parce qu’à tout moment, nous sommes en contact avec ceux qui viennent du Cameroun, car il nous manque des masques, gants, et des cache-nez pour notre protection », s’inquiète-t-il.

Le pays a enregistré déjà 50 cas de Covid 19 alors que beaucoup de voix s’élèvent pour pointer du doigt les failles dans les dispositifs du contrôle.

Jocelyne Nadège Kokada

 

 

Centrafrique : L’administration pénitentiaire s’apprête à libérer certains prisonniers

 

BANGUI, le 28 avril 2020 (RJDH)---L’administration pénitentiaire est actuellement à pied d’œuvre en vue de faciliter la libération dans les jours prochains de certains prisonniers en République Centrafricaine selon le décret présidentiel en date du 24 avril. Une mesure visant à barrer la route à la propagation de Covid 19 dans le milieu carcéral comme le souhaite le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme.

L’administration pénitentiaire annonce la libération dans les jours prochains de certains détenus, tel que prévu par le décret présidentiel en date du 24 avril 2020. « L’administration pénitentiaire en charge est en train de mettre de l’ordre dans les dossiers des concernées conformément aux dispositions du décret », a fait savoir ce mardi 28 avril 2020 le Procureur de la République Laurent Lengade au RJDH.

Contacté sur la question, le Directeur de l’Administration pénitentiaire, Alain Gbaziale a indiqué : « Le processus est déjà en cours. J’ai déployé des équipes sur le terrain et j’attends la suite afin de boucler le dossier et procéder à la libération proprement dite ». 

C’est le samedi 25 avril 2020 que le décret n°20.160 portant libération de certains détenus visant à prévenir la propagation du Covid19 a été rendu public sur les ondes de la radio nationale.

Le décret présidentiel a fixé cinq catégories de détenus pouvant bénéficier de cette grâce liée au Covid19 dans le pays. Il s’agit des : « Les personnes prévenues, inculpées ou condamnées pour des faits qualifiés de délits ; les prévenus inculpés et condamnés mineurs ; les femmes enceintes ou allaitantes ; les prévenus inculpés ou condamnés âgés d’au-moins 60 ans et les prévenus inculpés ou condamnés souffrants d’une maladie chronique, grave ou contagieuse médicalement établi », mentionne l’article 2 du décret. 

Entre temps, l’article 3 du décret stipule: « sont exclues du bénéfice de la présente mesure les prévenus inculpés ou condamnés des faits qualifiés de crimes de : assassinat, crime de guerre, crime contre l’humanité, crime de génocide, atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, incendie d’une maison à usage d’habitation et de  viol sur mineur de moins de 14 ans ».

L’article 4 de ce décret mentionne que la présente mesure ne s’applique en aucun cas aux amendes, frais de justice, ainsi qu’aux réparations.

Le Haut-Commissariat des Droits de l’Homme des Nations-Unies a demandé mi-mars à ses Etats membres où le Covid19 est signalé, la libération de certains prisonniers. Une mesure visant à protéger les personnes détenues.

Cyrille WEGUE

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Après une semaine d'enrôlement sur la liste électorale, l'Autorité Nationale des Elections (ANE) se félicite du perfectionnement de ses agents su » ...la suite
n Centrafrique, les personnes vivant avec le VIH/Sida craignent une aggravation de leur vulnérabilité avec la pandémie de coronavirus. Très peu de » ...la suite
Les obsèques officielles des éléments des forces de défense nationale tués le 21 juin 2020 dans une embuscade de 3R à Besson dans la Nana Mambé » ...la suite
En Centrafrique, après avoir reporté à plusieurs reprises le début de l’enrôlement des électeurs, l’Autorité nationale des élections, l’ » ...la suite
Prévues pour le 27 décembre 2020 en République centrafricaine, les élections générales se préparent au sein de tous les camps. Pour emboîter l » ...la suite
La République centrafricaine (RCA) a annoncé mardi 88 nouveaux cas de COVID-19, portant le nombre total d'infections à 3.051, selon un communiqué » ...la suite
Des élus de la nation ont boycotté ce jour l’ouverture de la session extraordinaire de l’Assemblée Nationale pour exiger du Premier Ministre, l » ...la suite
La République centrafricaine se prépare à son tour, à rouvrir ses écoles, fermées depuis quelques mois dans le cadre des mesures restrictives po » ...la suite
Deux soldats centrafricains ont été tués et trois autres blessés par le groupe armé « 3R » (Retour, réclamation et réhabilitation), à l’ou » ...la suite
Un jour seulement après l'annonce par la Minusca d'une vaste opération militaire contre le mouvement 3R (Retour, Réclamation, Réhabilitation) de S » ...la suite