Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » RDC: des armes saisies à l'aéroport de Gbadolite, une femme d'affaires arrêtée
RDC: des armes saisies à l'aéroport de Gbadolite, une femme d'affaires arrêtée

Des armes et munitions de guerre saisies à Gbadolite

 

https://www.radiookapi.net/ le dim, 03/05/2020 - 11:58

 

Un réseau des présumés trafiquants d'armes et de munitions de guerre a été démantelé à Gbadolite, capitale provinciale du Nord-Ubangui. Les personnes arrêtées, avec un lot important d’arsenal militaire, ont été présentées samedi 2 mai avec leurs effets au gouverneur de province, Izato nzenge.

Ces présumés trafiquants d’armes utilisent les voies normales de fret pour expédier leur cargaison militaire. En effet, ces armes et munitions ont été appréhendées dans une agence de fret œuvrant entre Kinshasa et Gbadolite. Le gouverneur Izato Ndenge a promis de sévir :

« Grâce à la vigilance de nos services de sécurité, nous avons réussi à mettre la main sur ces munitions et sur ces armes de guerre et aussi sur les personnes impliquées. Nous sommes en plein de début. Nous allons traquer tous ceux qui de loin ou de près seront liés à cette vente de munitions, à ce trafic de munitions par la province du Nord-Ubangui. Nous allons les traquer et les déférer devant la justice militaire ».

Selon lui, ces trafiquants tentent se servir de la province du Nord-Ubangui, qui jouxte la République Centrafricaine, pour écouler leurs marchandises.

« Nous n'allons pas accepter que la province du Nord-Ubangui soit une plaque tournante de vente des munitions pour la déstabilisation de notre pays voisin, en occurrence la Centrafrique », a martelé Izato Ndenge. 

Ces armes et munitions saisies sont toutes neuves.

 

 

RDC: des armes saisies à l'aéroport de Gbadolite, une femme d'affaires arrêtée


http://www.rfi.fr/ De notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Les autorités de cette province ont mis la main sur une importante quantité d’armes et de munitions en provenance de Kinshasa. Selon les premiers éléments rapportés par le gouverneur, il s’agirait d’un réseau de trafiquants qui alimentent certains groupes armés centrafricains et les bandits locaux. Plusieurs personnes ont été appréhendées avec la cargaison.

Mardi 28 avril dernier, un avion atterrit à l’aéroport de Gbadolite. Les formalités d’usage terminées, les services aéroportuaires alertent les renseignements militaires sur la présence des matériels de guerre dans du fret. Des petites bombes dites « castor » ont été récupérées et environ 1500 munitions pour fusils d’assaut AK-47. 

Sur place à l’aéroport, plusieurs personnes sont interpellées. Les premiers éléments de ces investigations conduisent les services de renseignements vers une femme d’affaire qui serait, selon le gouverneur Izato Nzege Koloke, la plaque tournante d'un réseau qui s’étendrait de Kinshasa à la frontière centrafricaine en passant par Gbadolite. 

La dame, une certaine Florence Mongo, était également présente à l’aéroport pour réceptionner ledit colis. Le gouverneur rapporte également que ce réseau alimenterait tant les bandits locaux, les coupeurs des routes que certains groupes armés de la RCA.

Des responsabilités à déterminer

La dame, qui ne serait pas à son premier forfait, a été transférée ce week-end à Kinshasa où les enquêtes se sont étendues. Selon plusieurs sources, quelques responsables de la compagnie aérienne Service Air dont l’avion a servi à transporter ce colis ont été brièvement interpellés jeudi par les renseignements militaires à Kinshasa. 

Plusieurs questions sur les responsabilités supposées de la compagnie aérienne ou celles des hauts-gradés des Forces armées de la RDC sont encore sans réponses. 

Mais les enquêtes ne font que commencer, a précisé une source au sein de l’état-major général de l’armée.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Comment expliquer l’afflux soudain de nouveaux dossiers devant la Cour pénale spéciale (CPS) ? Le tribunal mixte – qui reste sans procès cinq a » ...la suite
La justice tchadienne a ouvert une information judiciaire contre le chef rebelle centrafricain d’origine tchadienne, Abdoulaye Miskine, ainsi que tr » ...la suite
Le chef rebelle centrafricain Abdoulaye Miskine et trois de ses compagnons, qui avaient été arrêtés au Tchad, ont été placés sous mandat de dé » ...la suite
Lorsqu’on parle des événements du 28 mai en République centrafricaine, il me revient à l’esprit deux évènements majeurs tant par leur gravit » ...la suite
Récit Colette Braeckman Lorsqu’un vieil homme courbé par les ans, la voix éteinte, le pas hésitant, comparaîtra bientôt devant la justice » ...la suite
Longtemps critiquée pour la lenteur de sa mise en place, la juridiction créée en 2015 est à l’origine de 18 arrestations au sein de groupes arm » ...la suite
La Cour pénale spéciale, cour hybride lancée officiellement en octobre 2018 pour juger les crimes graves commis sur le territoire centrafricain dep » ...la suite
Dans sa question adressée au Vice-premier ministre, ministre de l'intérieur, sécurité et affaires coutumières Gilbert Kankonde lors de la pléni » ...la suite
Rwanda, l’argent du génocide (1/3). Vingt-cinq ans après les événements, « Le Monde » revient sur le financement du processus génocidaire qui » ...la suite
L’ancien interprète du juge Jean Louis Brugière et proche de Patrick Balkany, Fabien Singaye, dont les réseaux sont puissants en Centrafrique, é » ...la suite