Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A ACCORDE UNE AUDIENCE A M. MARTIN ZIGUELE
LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A ACCORDE UNE AUDIENCE A M. MARTIN ZIGUELE

 

Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA a reçu en audience M. Martin ZIGUELE, Président du Mouvement pour la Libération du Peuple Centrafricain (MLPC).

Le Président TOUADERA et Martin ZIGUELE ont fait le tour d’horizon sur l’actualité socio-politique de l’heure, notamment la situation sécuritaire du pays, la pandémie à coronavirus et les prochaines élections couplées de 2020-2021.

Martin ZIGUELE a fait savoir que le Président de la République a durant ces échanges expliqué sa vision politique sur ces différents dossiers nationaux entre autre l’opérationnalisation des USMS qui s’est tenue récemment à Bouar, les actions menées par le gouvernement pour contrer la maladie à coronavirus et les préparatifs des futures élections présidentielles et législatives.

En s’exprimant sur le sujet lié aux élections, M. Martin ZIGUELE a affirmé que les institutions constitutionnelles qui sont chargées d’encadrer ces scrutins couplés doivent jouer leur partition aux fins de parvenir à la stabilité politique, gage d’une paix durable. Selon ce dernier bien que la quête de la paix demeure une affaire de tous les centrafricains, il appartient tout de même au premier plan aux institutions de la République d’assumer pleinement leurs responsabilités.

Le Président du MLPC dit avoir fait des propositions au Président TOUADERA allant dans le sens de la recherche de la paix et de la sécurité. Toutes fois, il revient au Président de la République, dit-il, de prendre la dernière décision qui s’impose pour parvenir à cet idéal.

1 commentaire

N
CENTRAFRICAINES, CENTRAFRICAINES, AVEZ VOUS LA MEMOIRE COURTE POUR OUBLIER CE QUE LE MLPC NOUS A FAIT EN NOUS EMMENANT DANS NOTRE PAYS LORS DES MUTINERIES DE 1996-1997, LES BANYAMOULENGUES DE JEAN PIERRE BEMBA QUI ONT PILLE NOS BIENS, VIOLE NOS HOMMES, NOS FILLES ET NOS FEMMES ? ILS NOUS ONT MASSACRE POUR RIEN COMME DELLE NOS BIENS, VIOLE NOS HOMMES, NOS FILLES ET NOS FEMMES ? ILS NOUS ONT MASSACRE POUR RIEN COMME DES CHIENS ET C'EST CE MLPC QUI VEUT REVENIR AU POUVOIR ? NON ! LES CENTRAFRICAINS ONT ENCORE PEUR DU MLPC PARCE QUE LA PLUPART DE SES MILITANTS MAGOUILLEURS DE L'EPOQUE SONT ENCORE LA ET ATTENDENT LEUR ULTIME CHANCE POUR REVENR UNE TROISIEME FOIS AU POUVOIR POUR NOUS FAIRE ENCORE LA MERDE EN PLUS DE C E QUE NOUS VIVONS AVEC LES GROUPES ARMES. LA CENTRAFRIQUE DE DEMAIN DOIT ÊTRE GEREE PAR DES JEUNES DE NOUVELLE GENERATION. ANICET GEORGES DOLOGUELE, MARTIN ZIGUELE ET BIEN D'AUTRES, NOUS VOUS DEMANDONS DE BIEN VOULOIR PRENDRE VOS RETRAITES POLITIQUES ET DE LAISSER LA PLACE AUX JEUNES DU TEMPS DES DEMOCRATIES ET DES PROGRES NUMERIQUES. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La Russie soutient ouvertement depuis 2018 le gouvernement de Touadéra, notamment grâce à un accord bilatéral de défense et de nombreux paramilit » ...la suite
Alors que des discussions ont été engagées entre les émissaires de la CEEAC, la Communauté des États d’Afrique centrale et plusieurs acteurs d » ...la suite
Le Président de la République, Paul BIYA, a reçu en audience dans l’après-midi de mercredi 10 février 2021, la Ministre des Affaires étrangèr » ...la suite
La mise en œuvre de l'accord de paix du 6 février 2019 (APPR-RCA) entre le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés devrait créer les condit » ...la suite
Je voudrais avant tout propos, vous inviter à observer avec moi, une minute de silence à la mémoire de l’Imam KOBINE LAYAMA, messager de paix et » ...la suite
Pour la ministre centrafricaine des Affaires étrangères, la réconciliation nationale passe aussi par la reddition des comptes pour mettre un terme » ...la suite
Le dialogue inclusif sollicité par le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Antonio Guterres, s’intègre dans la mouvance de » ...la suite
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exhorté mercredi les autorités centrafricaines "à entamer un véritable dialogue politique i » ...la suite
En plus des attaques des groupes rebelles pour empêcher le déroulement du processus électoral en Centrafrique, le refus par l’opposition de parti » ...la suite
La coalition de l'opposition en Centrafrique a annoncé mardi 2 février se retirer entièrement des élections législatives, dénonçant un « simul » ...la suite