Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Les conditions de travail des humanitaires toujours très risquées en Centrafrique
Les conditions de travail des humanitaires toujours très risquées en Centrafrique

 

 

http://www.rfi.fr/ 30/05/2020 - 02:52 Avec notre correspondante à Bangui,  Charlotte Cosset

 

Si la signature de l’accord de paix en février 2019 avait permis une diminution des actes de violences sur le terrain, les incidents sécuritaires à l’encontre des humanitaires sont de nouveau à la hausse dans certaines régions.

Ces incidents compromettent les activités des ONG dans certaines zones du pays alors qu’elles sont encore plus sollicitées qu’à l’habitude pour soutenir la réponse dans la lutte contre le coronavirus.

Des violences qui ont éclaté dans certaines zones comme à Ndélé, dans le nord. Quatre ONG y ont suspendu leurs activités. Les affrontements du 29 avril ont marqué un tournant, explique Enguerrand Roblin, chef de mission de Première urgence internationale en RCA : « On a assisté au démarrage d’un cycle de criminalité, de banditisme à l’encontre des ONG qui est sans précédent à Ndele. Il y a eu des phénomènes de braquage, de cambriolage, d’intrusions armées, que ce soit au niveau des bases des ONG, au niveau des entrepôts dans lesquels on stocke les biens. Ca a été au rythme quasiment d’un braquage quotidien avec non seulement des pertes matérielles mais aussi des actes de violence lors de ces cambriolages, des staffs qui ont été menacés avec l’arme sur la tempe. »

Un nombre d’incidents très élevés qui inquiète Rosaria Bruno, la directrice adjointe du bureau OCHA en RCA : « La situation humanitaire reste très, très sévère en Centrafrique. Si on voit un peu ce qu’il s’est passé dans le premier quadrimestre de l’année, on a enregistré 121 incidents contre les humanitaires, on a déjà un record très négatif de deux humanitaires tués, huit blessés. Ces deux dernières semaines, dans plusieurs zones du pays, les acteurs humanitaires ont dû suspendre des activités. En moyenne, on a encore presque un incident par jour. C’est un chiffre effrayant. Là où les chiffres nous inquiètent beaucoup, c'est l’augmentation, presque le double, du nombre d’incidents pendant le mois d’avril comparé au mois d’avril de l’année dernière. »

L’année dernière, la communauté humanitaire avait été durement touchés avec cinq décès et quarante-deux blessés.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Après une semaine d'enrôlement sur la liste électorale, l'Autorité Nationale des Elections (ANE) se félicite du perfectionnement de ses agents su » ...la suite
n Centrafrique, les personnes vivant avec le VIH/Sida craignent une aggravation de leur vulnérabilité avec la pandémie de coronavirus. Très peu de » ...la suite
Les obsèques officielles des éléments des forces de défense nationale tués le 21 juin 2020 dans une embuscade de 3R à Besson dans la Nana Mambé » ...la suite
En Centrafrique, après avoir reporté à plusieurs reprises le début de l’enrôlement des électeurs, l’Autorité nationale des élections, l’ » ...la suite
Prévues pour le 27 décembre 2020 en République centrafricaine, les élections générales se préparent au sein de tous les camps. Pour emboîter l » ...la suite
La République centrafricaine (RCA) a annoncé mardi 88 nouveaux cas de COVID-19, portant le nombre total d'infections à 3.051, selon un communiqué » ...la suite
Des élus de la nation ont boycotté ce jour l’ouverture de la session extraordinaire de l’Assemblée Nationale pour exiger du Premier Ministre, l » ...la suite
La République centrafricaine se prépare à son tour, à rouvrir ses écoles, fermées depuis quelques mois dans le cadre des mesures restrictives po » ...la suite
Deux soldats centrafricains ont été tués et trois autres blessés par le groupe armé « 3R » (Retour, réclamation et réhabilitation), à l’ou » ...la suite
Un jour seulement après l'annonce par la Minusca d'une vaste opération militaire contre le mouvement 3R (Retour, Réclamation, Réhabilitation) de S » ...la suite