Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » RCA : les garants et facilitateurs de l'accord de paix condamnent les attaques du groupe 3R dans l'ouest
RCA : les garants et facilitateurs de l'accord de paix condamnent les attaques du groupe 3R dans l'ouest

 

 

BANGUI, 10 juin (Xinhua) -- Les garants et facilitateurs de l'accord de paix du 6 février 2019 entre l'Etat centrafricain et les rebelles ont fermement condamné mercredi les dernières attaques perpétrées par le groupe armé 3R dans l'ouest de la République centrafricaine (RCA).

Des éléments du groupe 3R ont attaqué mardi un check-point de l'armée centrafricaine ainsi que des casques bleus dans la ville de Pougol (nord-ouest), faisant deux blessés légers parmi les soldats des Nations Unies.

Le même jour, d'autres rebelles assimilés à des éléments des 3R ont ouvert le feu contre le camp de l'Unité spéciale mixte de sécurité (USMS) dans la ville de Bouar (ouest), faisant une dizaine de blessés légers.

Devant de telles attaques coordonnées, les garants et facilitateurs de l'accord de paix, notamment l'Union africaine (UA), la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), et la mission onusienne de maintien de la paix en Centrafrique (MINUSCA), dans un communiqué conjoint, ont demandé au gouvernement centrafricain de diligenter des enquêtes rapides afin d'établir toutes les responsabilités de ces attaques.

A la mi-mai, le chef du groupe armé 3R, Abass Sidiki Mahamat, avait regagné son ancienne base de la ville centrafricaine de De Gaulle (ouest), provoquant un mouvement important de ses hommes vers la ville.

Le chef rebelle est pourtant signataire de l'accord de paix du février 2019 et avait été nommé conseiller à la Primature centrafricaine.

 

 

QUELQUES ASSAILLANTS DE LA BASE DES USMS DE BOUAR AUX ARRÊTS.

 

Quelques assaillants de la base des USMS de Bouar sont appréhendés par les forces de défense et de sécurité et sont en cours d'audition par les officiers de police judiciaire.

Ils seront transférés à Bangui pour répondre de leurs actes devant la Justice.

La même action sera diligentée contre les auteurs intellectuels, co auteurs et complices de ces actes criminels.

 

@PRESSEPRIMATURE.

 

1 commentaire

N
EN VOYANT DE PRES, TOUS CEUX QUI SE RALIENT AUX GROUPES ARMES, ON SE REND COMPTE QU'ILS NE LE FONT PAS PAR CONVICTION, MAIS PLUTÔT PARCE QU'ILS ONT FAIM. QUELLE STRATEGIES POUR DEMOTIVER CES JEUNES A SE RALIER OU BRISER LA TÊTE DONNEUSE DES ORDRES ? AVANT MÊME DE TROUVER LES STRATEGIES, IL FAUT PASSER AU PREALABLE Q LA TÊTE DONNEUSE DES ORDRES ? AVANT MÊME DE TROUVER LES STRATEGIES, IL FAUT PASSER AU PREALABLE QUI CONSISTE AVANT TOUT DE CESSER DE COLLABORER AVEC LES CHEFS DES GROUPES ARMES CAR ILS SONT INDIGNES DE SE MELER AUX CENTRAFRICAINS. A VRAI DIRE, CE SONT LES ENNEMIS DE LA NATION QU'IL FAUT COMBATTRE AVEC LA DERNIERE RIGUEUR. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L'ex-chef de l'Etat centrafricain François Bozizé a pris la tête de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), rébellion qui veut renver » ...la suite
Depuis le début de l'année en République centrafricaine (RCA), le nombre de cas symptomatiques du nouveau coronavirus semble doubler, tandis que le » ...la suite
Le procès de deux miliciens centrafricains doit s’ouvrir le 16 février devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye. Alfred Yekatom Romb » ...la suite
Routes coupées, villages abandonnés par leurs habitants : depuis fin décembre, la Centrafrique est plongée dans ce que les grands médias appellen » ...la suite
Comment organiser des élections crédibles dans un pays contrôlé aux trois quarts par des groupes armés, et où deux électeurs sur trois ne peuve » ...la suite
Une rencontre a bien eu lieu entre une délégation de l’ancien président centrafricain Francois Bozizé et des émissaires de la région afin de d » ...la suite
La guerre d’influence entre Paris et Moscou ne cesse de prendre de l’ampleur à Bangui. Dernier épisode en date : l’infiltration supposée d’ » ...la suite
Face aux attaques des rebelles depuis la réélection contestée du président centrafricain le 27 décembre, les casques bleus travaillent main dans » ...la suite
La RCA a fait l’objet d’une publication de mondafrique.com, le 27 janvier dernier. Ce site internet affirme, en titre de son article : « le désa » ...la suite
L’ex-président centrafricain, accusé de diriger l’insurrection en cours dans son pays, n’a pas officiellement reconnu son implication.Renvers » ...la suite