Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Centrafrique : deux soldats tués par le groupe armé « 3R »
Centrafrique : deux soldats tués par le groupe armé « 3R »

 

 22 juin 2020

Deux soldats centrafricains ont été tués et trois autres blessés par le groupe armé « 3R » (Retour, réclamation et réhabilitation), à l’ouest du pays, a appris l’Agence Anadolu de sources concordantes, lundi.

L’attaque a visé dimanche une patrouille mixte, composée de Casques bleus et de forces armées centrafricaines, aux environs de la ville de Besson, dans l’ouest de la RCA, selon un tweet posté lundi matin par Mankeur Ndiaye, chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca).

« Je condamne avec la dernière énergie cette attaque criminelle d’éléments du Groupe Armé 3R ce 21 juin sur la route de Besson à l’Ouest contre la patrouille mixte Forces Armées Centrafricaines ( Faca)/ Minusca qui a fait 2 morts et 3 blessés », a déclaré le responsable onusien, sans donner d’autres détails.

Il est à rappeler, toutefois, que les Faca et la Minusma avaient lancé une opération conjointe, la semaine dernière, en vue de contrer la progression du groupe « 3R », dirigé par Sidiki Abass, à l’ouest du pays.

«Une opération a lieu actuellement dans l’Ouest pour amener Sidiki à la raison et protéger la population. Il faut que le 3R comprenne que sa conduite actuelle est en rupture avec l’APPR (Accord de paix et de réconciliation du 6 février 2019, ndlr)», avait indiqué le général Franck Chatelus, chef d’état-major de la Minusca, lors d’un point de presse à Bangui, le 17 juin courant.

« L’opération conjointe avec les FACA a pour objectifs de pousser le 3R et Sidiki Abass à revenir complètement dans l’APPR-RCA en cessant sa politique expansionniste vers le nord et le sud-est de cette région de la RCA », avait expliqué la Minusca dans un communiqué.

Le groupe « 3R » faisait partie des 14 groupes armés signataires de l’accord de paix et de réconciliation du 6 février 2019. Toutefois, il a violé ledit accord en menant des attaques meurtrières, selon les autorités et la Minusca.

Il y a un mois, un ultimatum a été lancé à ce groupe pour cesser « ses ambitions expansionnistes » à l’ouest du pays, en vain.

Anadolu

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les députés centrafricains sont convoqués en session extraordinaire à partir de ce vendredi 18 septembre 2020. Durant 6 jours, ils examineront et » ...la suite
Plus de deux millions trois cent mille personnes, soit environ la moitié de la population de la République Centrafricaine vivent dans un état d’i » ...la suite
Les conséquences de la pandémie sont avant tout sociales. Pour une cinquantaine de décès officiels dus au virus, des milliers de personnes ont vu » ...la suite
C’est une initiative du mouvement « Touadera Notre solution », lors d’une rencontre d’échange entre anciens étudiants ressortissants de l’ » ...la suite
Au total 150 dossiers et 600 incidents sont enregistrés au greffe de la Cour Pénale Spéciale et plusieurs suspects en détention provisoire. C’es » ...la suite
Le groupe armé 3R dirigé par Sidiki Abbas ne s'avoue pas vaincu. Face au déluge de feux de la force conjointe Faca-Minusca, les éléments de 3R op » ...la suite
Le procureur général près la Cour d’appel de Bangui, le magistrat Éric Didier Tambo alias supra national a réagi à l’arrestation de l’aut » ...la suite
La situation du pays, où des élections doivent se tenir en décembre, reste extrêmement précaire compte tenu de la présence de nombreux groupes a » ...la suite
Les évêques de Centrafrique ont vivement dénoncé la mainmise des groupes armés qui ravagent le pays dans une lettre publiée dimanche, alors qu'a » ...la suite
Suite aux nombreux cas de braquages enregistrés de la ville de Bangui ces derniers mois, la gendarmerie nationale a lancé le samedi 05 septembre 202 » ...la suite