Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Centrafrique/présidentielle : création d'un mouvement politique pour soutenir la candidature de Touadéra
Centrafrique/présidentielle : création d'un mouvement politique pour soutenir la candidature de Touadéra

 

 

Par : Yann | French.china.org.cn | Mis à jour le 28-06-2020

 

Un nouveau mouvement politique regroupant 42 partis, associations et organisations politiques centrafricains a été créé samedi pour soutenir la candidature de Faustin-Archange Touadéra, actuel président de la Centrafrique, à la prochaine élection présidentielle prévue pour la fin de l'année.

La nouvelle formation a été nommée "Mouvement bé oko", la traduction en sango, la langue nationale centrafricaine, du Mouvement cœurs unis (MCU), le parti de M. Touadéra.

Dans un communiqué, le secrétaire exécutif du MCU et ancien Premier ministre, Simplice-Mathieu Sarandji, a indiqué que le Mouvement bé oko est ouvert et restera ouvert aux autres partis, associations et organisations politiques désireux de le rallier pour soutenir la candidature de M. Touadéra.

Le premier tour des élections présidentielle et législative a été fixé au 27 décembre prochain par l'Autorité nationale des élections (ANE), structure officielle ayant la charge de la préparation et de l'organisation des élections en Centrafrique.

 

Source: Agence de presse Xinhua

 

 

UN BUREAU DE COORDINATION DE LA PLATEFORME BE-OKO A ÉTÉ MISE EN PLACE LE 27 JUIN 2020 A BANGUI. 

 

La salle de conférence de l'Hôtel Ledger Plazza de Bangui a accueillie le samedi 27 juin 2020 à 10h, la réunion des leaders de la plateforme BE-OKO.

Le présidium de cette rencontre était assuré par le Secrétaire Exécutif National(SEN) du MCU Simplice Mathieu Sarandji.

L'objectif de ladite réunion portait sur la signature de l'Accord Politique,  l'adoption du Règlement Intérieur de la plateforme, et la mise en place du bureau de la coordination de la plateforme BE-OKO.

Concernant la signature de l'Accord Politique, 8 nouveaux Partis Politiques et Associations parmi  lesquels: Parti de l'Unité Nationale (PUN) de KOYASSOUM  DOUMTA, Forum pour le Rassemblement  Centrafricain ( FORAC)  de Joseph YAKITE, Mouvement de Libération Démocratique ( MLD) de Jacques BONIBA, LA VERTU de Pessal MANDJO,  Action Républicaine pour le Progrès (ARP) de Gaston MACKOUZANGBA ont respectivement apposés leur signature sur cet Accord, portant le nombre total des signataires à 42 partis politiques et associations.

Pour ce qui est du Règlement Intérieur régissant le fonctionnement de ladite plateforme, il a été adopté avec amendement.

Enfin, le bureau de la coordination de la plateforme BE-OKO a été mise en place. 

Cette équipe sera dirigée par Léa KOYASSOUM DOUMTA du PUN, et se compose de la manière suivante :

 

1/ Coordinateur Léa Koyassoum DOUMTA(PUN)

 

2/ 1er Vice Coordinateur Bertrand Arthur PIRI(MCU)

 

3/ 2e Vice Coordinateur Thierry KAMACH( MOUNI)

 

4/ Rapporteur Général, Porte Parole Thierry AKOLOZA(URD)

 

5/ Rapporteur Général Adjoint Marcel DJAMASSE(APP).

 

ENSEMBLE POUR BÂTIR LA RCA.

 

2 commentaires

N
A VRAI DIRE, FAIRE UNE COALITION AUTOUR DE FAT DANS UN GRAND MOUVEMENT SUPOSE PUISSANT NE CHANGE RIEN AU PROBLEME RECURRENT DE L'INSECURITE CAR SIDIKI ABASS ET ALI DARASSA SONT TOUJOURS LA POUR MASSACRER LES CENTRAFRICAINS ET NARGUER LE GOUVERNEMENT.
° QUESTIONS: CROYEZ VOUS QUE BOKASSA AU POUVOIR POUVAIT ACCEPNS ET NARGUER LE GOUVERNEMENT.
° QUESTIONS: CROYEZ VOUS QUE BOKASSA AU POUVOIR POUVAIT ACCEPTER LA PRESENCE DES GROUPES ARMES SUR LE SOL CENTRAFRICAIN ? POUVAIT-IL LAISSER LE TEMPS A DES MERCENAIRES DE GROUPES ARMES TUER LES CENTRAFRICAINS ET NARGUER LE GOUVERNEMENT ET SON REGIME COMME LE FONT CES GROUPES ARMES AUJOURD'HUI ? EN TOUT CAS NON, PARCE QUE BOKASSA ETAIT UN CHEF D'ETAT D'ACTION ET TRES CHARISMATIQUE QUI NE TOLERAIT PAS CE GENRE DE SITUATION DANS SON PAYS. IL N'ATTENDAIT PAS LES DECISIONS DE L'ONU POUR DES MESURES SERIEUSES A PRENDRE EN URGENCE EN VUE DE PROTEGER SON PAYS. IL PASSAIT OUTRE.
» lire la suite
M
était-ce vraiment nécessaire?

Mon commentaire

Dans la même catégorie
En janvier 2021, l’actuel président de la Commission de l’Union africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat (60 ans) devrait être réélu pour un » ...la suite
Un projet de loi modifiant le code électoral, issu du conseil des ministres extraordinaire de ce mardi 15 septembre, a fait monter les tensions entre » ...la suite
L'ex-président centrafricain François Bozizé et celui qui l'a renversé en 2013, Michel Djotodia -un putsch qui déclencha une sanglante guerre civ » ...la suite
En Centrafrique, l’opposition et la société civile assurent que l’Autorité nationale des élections est confrontée à de nombreux problèmes e » ...la suite
Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA a accordé une audience en ce début d'après midi du 07 septembre 2020 » ...la suite
Une représentation du département russe de la Défense sera bientôt ouverte à Bangui auprès du ministère centrafricain de la Défense. Cet acte » ...la suite
L’élection présidentielle en Centrafrique est prévue en décembre prochain. L’ex-présidente de la transition, Catherine Samba-Panza, qui n’e » ...la suite
La République centrafricaine se prépare à la tenue du premier tour des élections générales de décembre 2020. A quatre (4) mois de la tenue de c » ...la suite
Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA a lancé dans la matinée du 30 juin 2020 l’opération d’enrôlement » ...la suite
Comme j’ai eu à le rappeler dans mes précédents messages à la Nation dès l’avènement de cette pandémie, la maladie à Coronavirus ou Covid- » ...la suite