Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » RCA: les malades du sida vulnérables face à la Covid-19
RCA: les malades du sida vulnérables face à la Covid-19

Lu pour vous

 

https://www.dw.com/

En Centrafrique, les personnes vivant avec le VIH/Sida craignent une aggravation de leur vulnérabilité avec la pandémie de coronavirus. Très peu de malades ont accès à des masques de protection.

À l'occasion de la 23ème Conférence internationale sur le sida, qui se déroule à partir de ce lundi (06.07.2020) de manière virtuelle, les responsables de santé de Centrafrique attirent l'attention sur les conséquences de la Covid-19 sur les malades du sida. La situation suscite autant de craintes que de désespoir. Sur environ 110.000 personnes vivant avec le VIH/Sida en RCA, très peu possèdent un cache-nez. Ce qui augmente leur risque de vulnérabilité.

"Aujourd’hui, tous les regards sont tournés vers la covid-19 en oubliant le VIH/Sida, donc c’est vraiment un souci majeur. Le pays compte environ 110.000 personnes vivant avec le VIH/Sida et c’est seulement un quart de ces personnes qui ont la possibilité d’avoir un cache-nez, ça c’est le défi numéro un. Donc, pour lutter contre la covid-19, il faut lier avec le VIH/Sida pour avoir une bonne réponse. Nous, on se sent abandonnés. Les médicaments sont disponibles, mais c’est pour traiter le VIH/Sida. Mais avec la Covid-19, il faut préparer les patients. S’ils ne maîtrisent pas cette pandémie, cela va jouer sur leur prise en charge", explique Bienvenu Gazalima, le Coordonnateur du Réseau centrafricain des personnes vivant avec le VIH/Sida.

Appel à la vigilance

Les autorités publiques, qui mesurent l’ampleur de la situation, les invitent à la vigilance. Selon le docteur Pierre Somsé, ministre centrafricain de la santé publique, "la principale leçon, c’est qu’il faut que les personnes qui portent des maladies chroniques telles le diabète, l’hypertension, le VIH/Sida, la tuberculose, se considèrent comme des personnes hautement à risque. Pas à risque de covid mais de risque de mortalité due à la covid. Le message adressé à ces compatriotes, c’est de doubler de vigilance car c’est quand la prise en charge est faite très tôt que la survie est garantie".

Les tests en baisse

Au bout du désespoir, les personnes vivant avec le VIH se tournent vers des partenaires internationaux.

"Parmi les 47 décès de Covid-19 aujourd’hui enregistrés en RCA, la majorité sont des personnes vivant avec le VIH/Sida. Donc notre préoccupation principale, c’est d’interpeller la communauté internationale de tourner un regard particulier vers la RCA et de mettre aussi au centre les personnes qui vivent avec une maladie chronique, je fais allusion aux tuberculeux, au 3ème âge, etc, tous gens sont vulnérables", indique Bienvenu Gazalima.

A l’Institut Pasteur de Bangui, les responsables déplorent une baisse considérable relative à la fréquentation des laboratoires pour le bilan biologique habituel en cette période de Covid-19. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la République Centrafricaine occupe le 10ème rang mondial et, le premier en Afrique centrale en matière de taux d’infection au VIH/Sida.

 

3 commentaires

N
LE VIH EST UNE MALADIE COMME LES AUTRES. TROIS FACTEURS A COMBATTRE FONT QUE CES MALADES DEVIENNENT VULNERABLES DANS NOS PAYS AFRICAINS:
1- LE MANQUE DE NOURRITURE OU LA MALNUTRITION
2- LE MANQUE DE SUIVI MEDICAL NORMAL (CERTAINS MALADES NE PRENNENT PAS REGULIEREMENT LEURS MEDICAMENTS PRESCRITS OU REFUSENEDICAL NORMAL (CERTAINS MALADES NE PRENNENT PAS REGULIEREMENT LEURS MEDICAMENTS PRESCRITS OU REFUSENT D'EN PRENDRE CAR ILS ACCUSENT LE MAUVAIS SORT JETE SUR EUX ET SE CONFIENT AUX FETICHEURS OU SE METTENT DANS LA PRIERE DE GUERISON
3- AVEC LA MENTALITE NON EVOLUEE DES PEUPLES DE CES PAYS PAUVRES, LES MALADES SONT EN GENERAL STIGMATISES A TOUS LES NIVEAUX.
*OR DANS LES PAYS DEVELOPPES, ON ENTEND PRESQUE PLUS PARLER DU VIH. LES PERSONNES TESTEES SEROPOSITIVES SONT IMMEDIATEMENT ET ENTIEREMENT PRISES EN CHARGE SUR LE PLAN MEDICAL ET SOCIAL. ELLES SONT CONSCIENTES DE LEUR ETAT ET PRENNENT NORMALEMENT LEURS MEDICAMENTS. CES MALADES ONT LA FORME PHYSIQUE NORMALE; IL TRAVAILLENT COMME TOUT LE MONDE ET NE SONT PAS DISCRIMINES. RIEN DE SUSPECT A CONSTATER SUR EUX. ILS VIVENT LA VIE NORMALE, SE MARIENT ET PROCREENT SANS AUCUN SOUCI DES ENFANTS NORMAUX. DANS CES SOCIETES EVOLUEES, LES MALADES SUIVENT REGULIEREMENT LEURS TRAITEMENTS ET AU BOUT DU COMPTE AVEC LES PPROTOCOLES BIEN RESPECTES, ILS NE CONTAMINENT PLUS. DANS CES CONDITIONS, LE VIH EST DEVENU BANAL. NOUS EN AFRIQUE, NOUS DEVONS DEPASSER NOS MENTALITES TRES EN RETARD ET SURTOUT DONNER UN BON SENS DE VIE A UX POUPLATIONS EN GENERAL ET AUX PERSONNES MALADES EN PARTICULIER.
» lire la suite
P
Il est urgent que la classe politique centrafricaine prenne conscience de la gravité de la situation et veille à ce tous les Centrafricains où qu'ils se trouvent sur le territoire soient traités de manière égale et que personne ne soit laissé au bord du chemin.
Dans ce domaine plus que dans toute autre,t que personne ne soit laissé au bord du chemin.
Dans ce domaine plus que dans toute autre, il n'y a pas de place pour le clanisme, le clientélisme, le favoritisme.
Ce n'est pas simple, mais il faut toujours espérer.
» lire la suite
P
Même si la Centrafrique a été, pour le moment , toutes proportions gardées , épargnée, la propagation du COVID 19 se poursuit lentement, mais sûrement.
Je partage complètement vos craintes concernant une population fragilisée , malnutrie , affaiblie psychologiquement par plus de sept ans de conflit, e population fragilisée , malnutrie , affaiblie psychologiquement par plus de sept ans de conflit, de violences.
Par ailleurs, les personnes porteuses de maladies chroniques diabète, hypertension, VIH. . .n'ont peut -être pas pu être suivies médicalement comme elles auraient dû l'être, compte tenu de ce contexte de violences qui ont amené les populations à fuir.
Il faut que les autorités centrafricaines et les politiques en prennent conscience.

Patrick David
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Après une semaine d'enrôlement sur la liste électorale, l'Autorité Nationale des Elections (ANE) se félicite du perfectionnement de ses agents su » ...la suite
Les obsèques officielles des éléments des forces de défense nationale tués le 21 juin 2020 dans une embuscade de 3R à Besson dans la Nana Mambé » ...la suite
En Centrafrique, après avoir reporté à plusieurs reprises le début de l’enrôlement des électeurs, l’Autorité nationale des élections, l’ » ...la suite
Prévues pour le 27 décembre 2020 en République centrafricaine, les élections générales se préparent au sein de tous les camps. Pour emboîter l » ...la suite
La République centrafricaine (RCA) a annoncé mardi 88 nouveaux cas de COVID-19, portant le nombre total d'infections à 3.051, selon un communiqué » ...la suite
Des élus de la nation ont boycotté ce jour l’ouverture de la session extraordinaire de l’Assemblée Nationale pour exiger du Premier Ministre, l » ...la suite
La République centrafricaine se prépare à son tour, à rouvrir ses écoles, fermées depuis quelques mois dans le cadre des mesures restrictives po » ...la suite
Deux soldats centrafricains ont été tués et trois autres blessés par le groupe armé « 3R » (Retour, réclamation et réhabilitation), à l’ou » ...la suite
Un jour seulement après l'annonce par la Minusca d'une vaste opération militaire contre le mouvement 3R (Retour, Réclamation, Réhabilitation) de S » ...la suite
Un total de 675.804 réfugiés centrafricains, qui avaient fui vers l'étranger au plus fort de la crise centrafricaine de 2013 à 2016, se trouvent t » ...la suite