Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » RCA: Catherine Samba Panza l’ombre de l’Angolagate et de la bancorisation des recettes de l’Etat, refait surface
RCA: Catherine Samba Panza l’ombre de l’Angolagate et de la bancorisation des recettes de l’Etat, refait surface
 
 
Nul ne peut hésiter un seul instant sur la personnalité de Catherine Samba Panza, ancienne cheffe d’Etat de la transition chancelante qui a mis tous les centrafricains dans le pétrin. 
 
Une femme encore à la tête de la RCA, pourquoi faire ? Catherine Samba Panza peut bien annoncer sa candidature à la  présidentielle. Mais c’est le résultat qui  compte. Comme disait Machiavel : « la fin qui justifie toutes les prétentions politiques ».
 
L’on ne peut imaginer un seul instant que l’ancienne cheffe d’Etat de la transition, Catherine Samba Panza pour tenir un discours contraire à ce qu’elle avait déclaré  à nos confrères de RFI en ces termes : « absolument pas. 
 
Dans cinq ans, j’aurai 66 ans. J’estime que j’aurai un âge suffisamment avancé pour avoir des activités moins stressantes. Et la politique ne m’intéresse pas. De toutes les façons, quoi que les médias en disent ». Voilà comment Catherine Samba viole son serment et cela va lui coûter devant l’histoire.
 
 En quoi, Catherine Samba Panza qui géré la République Centrafricaine en deux ans, de manière clanique, exclusive, dont le gouvernement était dominé par ses collègues  du Lycée Pie 12, avec un système de gestion opaque, calamiteuse ou scabreuse de la chose publique.
 
Etre candidate pour l’élection à suffrage universel direct, ne devrait pas être assimilée  celle organisée  dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale, parrainée par  Charles Malinas, sous les auspices d’Yves Le Drian. Catherine Samba Panza  n’a pas honte  de dire qu’elle va désenclaver la RCA à travers l’électricité ? Qui a impulsé le système de délestage de 8 heures du temps avec son oncle Banganzoni ?
 
A-t-elle oublié la gestion scabreuse des recettes de l’Etat où se faisait transporter via des petits sacs appelés ‘’banco’’ ? Pour preuve, Comment les 3 milliards de dollars offerts par l’Angola ont été transportés ? Est-ce verser au Trésor Public ou dans le sac à main de Catherine Samba Panza et ses proches.
 
C’est aujourd’hui que Catherine Samba Panza peut-elle estimer traiter le problème de la RCA au fond ?  L’exclusivité  organisée lors du forum de Bangui, ne lui sert pas de leçon ? En toute vérité, Catherine Samba devrait renoncer à sa candidature, si elle est sage et se souvient de sa déclaration sur RFI.
 
La RCA n’est une poubelle où les criminels économiques vont et reviennent pour saper le moral du Peuple. Catherine Samba Panza représente un poison car, dans son entourage on clame haut et fort qu’elle candidate de la France, soutenue par Jean Yves Le Drian. En attendant, le Peuple qui a vécu la transition chancelante est là pour sanctionner.
 
 
Tribune d'un Centrafricain sur Facebook

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Il hérite du fiasco de la politique africaine de Sarkozy, notamment en Libye et en côte d’Ivoire. Connaissant peu l’Afrique, il n’échappe pas » ...la suite
60 ans après les indépendances, la question peut paraître provoquante, voire saugrenue. L'audit des trajectoires africaines, ‎depuis 1960, positi » ...la suite
Soudan, chemin de la paix aux éditions du Panthéon, c’est le titre du livre qui paraît cette semaine de Mohamed El Hacen Ould Lebatt. Conseiller » ...la suite
George Floyd : La solution est assez simple : - Les Afrodescendants sont pour ainsi dire condamnés à l'excellence et à la conquête du pouvoi » ...la suite
À quelques mois d’une élection présidentielle à haut risque, prévue pour décembre 2020, la Centrafrique est toujours en proie aux exactions de » ...la suite
Alors La résilience de l’Afrique face au Covid-19 continue de susciter les interrogations de bon nombre d’observateurs. L’une des toutes derni » ...la suite
Depuis sa signature le 6 février 2019 à Khartoum, il est de bon ton à Bangui de se féliciter de l’« Accord politique pour la paix et la réconc » ...la suite
Le débat qui agite les milieux politiques centrafricains sur la proposition des lois tendant à modifier les dispositions des articles 35 et 68 de la » ...la suite
En quelque 120 jours, l’épidémie du Covid-19 s’est étendue au monde entier où elle a contaminé à ce jour près de 3,2 millions de personnes » ...la suite
François Bozizé, l’ex-président du pays, qui a pris le pouvoir à la faveur d’un putsch en 2003 et a été renversé en 2013 par la coalition d » ...la suite