Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Centrafrique : la MINUSCA ne tolère pas les groupes armés qui sabotent le processus électoral
Centrafrique : la MINUSCA ne tolère pas les groupes armés qui sabotent le processus électoral

 

BANGUI, 9 septembre (Xinhua) -- La mission onusienne de maintien de la paix en Centrafrique (MINUSCA) applique la tolérance zéro vis-à-vis de tous les groupes armés qui saboteraient le processus des prochaines élections présidentielle et législatives prévues en fin d'année, a déclaré mercredi son porte-parole, Vladimir Monteiro.

C'est pourquoi la MINUSCA et les Forces armées centrafricaines (FACA) ont mené des opérations conjointes contre certaines positions du groupe rebelle 3R, ce dernier ayant enlevé des agents électoraux afin de perturber l'enrôlement des électeurs dans sa zone de contrôle, selon M. Monteiro, appelant la population locale à continuer de collaborer avec les Casques bleus et les forces régulières centrafricaines.

La MINUSCA a pris toutes les dispositions pour assurer la sécurisation de l'enrôlement des électeurs et des agents recenseurs dans les localités du nord-ouest et dans celles où les opérations n'ont pas pu se tenir, a indiqué le porte-parole, citant le chef de la MINUSCA, Mankeur Ndiaye.

Mardi, M. Ndiaye a réaffirmé le soutien de la MINUSCA à l'occasion d'une rencontre avec Marie-Madeleine N'Kouet Hoornaert, la présidente de l'Autorité nationale des élections (ANE), organe chargé de l'organisation des élections en Centrafrique.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Un homme de 46 ans est toujours en garde à vue ce mardi 15 septembre. Il sera poursuivi pour violences aggravées. La veille, sa voiture a foncé vol » ...la suite
A quelques jours de la convocation du corps électoral et de l’ouverture du dépôt des candidatures, les partis politiques s’activent à travers » ...la suite
Depuis le transfert de responsabilités de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA) à la MINUSCA, le 1 » ...la suite
Le nouvel ambassadeur de France en Centrafrique, Jean-Marc Grosgurin, a été reçu le 11 septembre au Palais de la Renaissance pour présenter ses le » ...la suite
L’ancien président de la République de Centrafrique, Michel Djotodia, a exprimé peu après son retour d’un exil de six ans au Bénin, sa volont » ...la suite
Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Firmin NGREBADA, a présidé ce lundi 7 septembre 2020, une réunion avec le Ministre de la Défense Nation » ...la suite
Aristide Bruno Reboas, président du Parti Chrétien Démocrate, a annoncé le lundi 07 septembre à Bangui sa candidature à la présidentielle de 20 » ...la suite
Comment expliquer tous ces généraux milliardaires assis paisiblement et leur pays occupé à 70% par des soi-disant terroristes appuyés par des for » ...la suite
Les militaires européens ont quitté le quartier historique qui les abrite depuis le début des missions de l'UE en Centrafrique, il y a six ans, a-t » ...la suite
Jean-Marc Grosgurin, ambassadeur à Conakry, est pressenti pour être nommé à Bangui. Seul souci, son fils policier vient de tenir des propos racist » ...la suite