Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » L’Assemblée nationale a adopté le projet de révision du code électoral soumis par le gouvernement
L’Assemblée nationale  a adopté le projet de révision du code électoral soumis par le gouvernement

 

Bangui, mercredi 23 septembre 2020 (Corbeaunews-Centrafrique ). Après des jours de débats enflammés, le très controversé projet de la modification partielle de la loi électorale qui vise à comprimer le délai du processus électoral en cours a été adopté à l’Assemblée nationale ce mercredi par 88 voix contre 12. Ce projet divise profondément le parlement, et de nombreux députés se sont affranchis des consignes de leur état-major.

Le projet controversé de la révision partielle du code électoral vient d’être adopté par le parlement ce mercredi 23 septembre 2020.

Pour un total de 92 votants, les députés ont été majoritairement favorables à ce projet du gouvernement qui vise à réduire le délai de convocation du corps électoral  de 90 jours à 45, ceci pour permettre à l’Autorité Nationale des Elections de poursuivre ses opérations d’enrôlement jusqu’au 08 octobre afin que le chef de l’État puisse convoquer le corps électoral au plus tard le 25 octobre 2020, conformément à la nouvelle disposition de la loi électorale, dans son article 33  votée par l’Assemblée nationale ce mercredi.

Notons qu’avant le vote des députés, une vingtaine de députés de l’opposition ont quitté l’hémicycle pour protester contre le mode du scrutin adopté  pour le vote.

Gisèle MOLOMA

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La Russie soutient ouvertement depuis 2018 le gouvernement de Touadéra, notamment grâce à un accord bilatéral de défense et de nombreux paramilit » ...la suite
Alors que des discussions ont été engagées entre les émissaires de la CEEAC, la Communauté des États d’Afrique centrale et plusieurs acteurs d » ...la suite
Le Président de la République, Paul BIYA, a reçu en audience dans l’après-midi de mercredi 10 février 2021, la Ministre des Affaires étrangèr » ...la suite
La mise en œuvre de l'accord de paix du 6 février 2019 (APPR-RCA) entre le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés devrait créer les condit » ...la suite
Je voudrais avant tout propos, vous inviter à observer avec moi, une minute de silence à la mémoire de l’Imam KOBINE LAYAMA, messager de paix et » ...la suite
Pour la ministre centrafricaine des Affaires étrangères, la réconciliation nationale passe aussi par la reddition des comptes pour mettre un terme » ...la suite
Le dialogue inclusif sollicité par le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Antonio Guterres, s’intègre dans la mouvance de » ...la suite
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exhorté mercredi les autorités centrafricaines "à entamer un véritable dialogue politique i » ...la suite
En plus des attaques des groupes rebelles pour empêcher le déroulement du processus électoral en Centrafrique, le refus par l’opposition de parti » ...la suite
La coalition de l'opposition en Centrafrique a annoncé mardi 2 février se retirer entièrement des élections législatives, dénonçant un « simul » ...la suite