Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Réponse aux déclarations des gouvernements français et russe sur le rapport «État de proie» de la République centrafricaine
Réponse aux déclarations des gouvernements français et russe sur le rapport «État de proie» de la République centrafricaine

Déclaration de The Sentry - 28 octobre 2020:

Réponse aux déclarations des gouvernements français et russe sur le rapport «État de proie» de la République centrafricaine

Le lundi 19 octobre 2020, The Sentry a publié un nouveau rapport «State of Prey», détaillant un éventail de crises en République centrafricaine (RCA) liées à des activités criminelles transnationales organisées et au financement du terrorisme, au trafic effréné de l'or et d'autres ressources. , le blanchiment d'argent, la corruption de haut niveau, l'ingérence politique étrangère dans les prochaines élections et la montée d'une violente guerre par procuration entre acteurs pro-français et pro-russes pillant les richesses naturelles du pays.

À la suite de la publication du rapport, le ministère français des Affaires étrangères a répondu en affirmant que les conclusions du rapport concernant la France étaient «totalement infondées». Au nom du gouvernement russe, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a refusé de commenter le rapport. Aucun des deux gouvernements n’a donné de détails ou de preuves spécifiques pour contrer les conclusions de The Sentry.

Les conclusions et l'analyse de Sentry sont basées sur des entretiens approfondis avec des personnes ayant une connaissance directe de la conduite décrite dans le rapport, y compris des politiciens, des parlementaires, des membres et des dirigeants de groupes armés, des agents des services de renseignement et de sécurité, la société civile et des civils de différentes parties du pays, et les diplomates et fonctionnaires français actuels et anciens. Les enquêteurs et analystes de Sentry mènent des enquêtes en RCA depuis près de cinq ans, rassemblant des preuves percutantes qui étayent les conclusions de The Sentry.

Les récits de ces perspectives variées étaient cohérents sur l'implication française et russe dans le conflit en République centrafricaine, mettant en évidence un modèle de ces puissances étrangères menant une guerre par procuration en exploitant les acteurs régionaux et locaux pour faire avancer leurs agendas politiques, économiques et géostratégiques. .

 

John Prendergast, cofondateur de The Sentry, a déclaré: «Alors que les puissances étrangères ont intensifié leur lutte pour l'influence en RCA, le pays est devenu un terreau fertile pour les réseaux criminels transnationaux. The Sentry maintient ses rapports et collaborera avec les décideurs, les banques, les organismes de réglementation et les forces de l'ordre concernés pour aider à résoudre les crises à plusieurs niveaux en RCA avec des actions concrètes pour soutenir la transparence, la responsabilité et une paix durable.

 

Nathalia Dukhan, enquêteur principal à The Sentry, a déclaré: «L’enquête d’un an menée par Sentry était rigoureuse, reposant sur des entretiens approfondis en RCA et sur plusieurs continents, ainsi que sur des documents, des photographies et des enregistrements vidéo qui soutiennent davantage les conclusions du rapport. Les personnes que nous avons interrogées ont systématiquement décrit des schémas et des dynamiques similaires qui se déroulent en ce qui concerne les réseaux d'acteurs français et russes alimentant l'instabilité en RCA. L’enquête de Sentry a identifié de graves problèmes de sécurité régionaux et internationaux alors que le pays se dirige vers une élection présidentielle incertaine. Les gouvernements et les organisations multilatérales engagés avec la RCA doivent prendre ces questions au sérieux. »

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L'ex-chef de l'Etat centrafricain François Bozizé a pris la tête de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), rébellion qui veut renver » ...la suite
Depuis le début de l'année en République centrafricaine (RCA), le nombre de cas symptomatiques du nouveau coronavirus semble doubler, tandis que le » ...la suite
Le procès de deux miliciens centrafricains doit s’ouvrir le 16 février devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye. Alfred Yekatom Romb » ...la suite
Routes coupées, villages abandonnés par leurs habitants : depuis fin décembre, la Centrafrique est plongée dans ce que les grands médias appellen » ...la suite
Comment organiser des élections crédibles dans un pays contrôlé aux trois quarts par des groupes armés, et où deux électeurs sur trois ne peuve » ...la suite
Une rencontre a bien eu lieu entre une délégation de l’ancien président centrafricain Francois Bozizé et des émissaires de la région afin de d » ...la suite
La guerre d’influence entre Paris et Moscou ne cesse de prendre de l’ampleur à Bangui. Dernier épisode en date : l’infiltration supposée d’ » ...la suite
Face aux attaques des rebelles depuis la réélection contestée du président centrafricain le 27 décembre, les casques bleus travaillent main dans » ...la suite
La RCA a fait l’objet d’une publication de mondafrique.com, le 27 janvier dernier. Ce site internet affirme, en titre de son article : « le désa » ...la suite
L’ex-président centrafricain, accusé de diriger l’insurrection en cours dans son pays, n’a pas officiellement reconnu son implication.Renvers » ...la suite