Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Centrafrique : les tensions avec la Libye mènent à l'expulsion de six diplomates
Centrafrique : les tensions avec la Libye mènent à l'expulsion de six diplomates

 

 

https://www.rfi.fr/ 29/10/2020 - 06:59

 

Six diplomates libyens, dont l'ambassadeur qui devait être nommé à Bangui, ont été expulsés de Centrafrique samedi 24 octobre. Ils avaient été interpellés à leur arrivée, la veille, par les forces de sécurité portuaires, puis placés en résidence surveillée, dans un hôtel de la capitale sous une bonne garde, dans l’attente d’être expulsés. Un incident qui indique que la crise libyenne s’est invitée à Bangui.

 

L’expulsion des six diplomates libyens de Bangui a été confirmée par plusieurs sources. Alors que ces diplomates affirment que leur arrivée était annoncée selon les règles de l’usage diplomatique, Bangui évoque un problème de visas.

« Nous avons des doutes sur leurs visas, et en l’absence de madame la ministre des Affaires étrangères, nous avons préféré qu’ils quittent Bangui », explique Albert Yaloké Mokpeme, porte-parole de la présidence, à RFI. « Nous ne savons pas qui est qui dans cette histoire », ajoute le porte-parole de la présidence.

La Russie a de l'influence en Centrafrique

L’ambassade était dirigée depuis plusieurs années par un chargé d’affaires qui avait annoncé en 2018, ne pas reconnaître le gouvernement d'union nationale (GNA) mais le camp du maréchal Khalifa Haftar. Le GNA l’avait alors démis de ses fonctions, en décembre 2019. Depuis, Tripoli accuse Bangui de bloquer toute tentative de nommer un nouvel ambassadeur.

Selon plusieurs observateurs, cet incident diplomatique relate l’influence grandissante de la Russie en Centrafrique et la forte présence des conseillers russes auprès du président Faustin-Archange Touadéra. Moscou apporte son soutien en Libye au maréchal Haftar, alors que la Turquie est un soutien inconditionnel à ses adversaires du GNA.

Après la Syrie, la Libye et l’Azerbaïdjan, la guerre d’influence qui a lieu entre la Russie et la Turquie semble s’étendre à la Centrafrique.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
A l'heure de la multiplication des fake news et des attaques informationnelles, impossible de gagner la guerre sans pratiquer la cyber-influence et co » ...la suite
L’émissaire de l’ONU en Centrafrique, Mankeur Ndiaye, a mis en garde contre « tout retard ou la non-tenue » des élections locales, lundi 18 oc » ...la suite
Trois mois après la reconduction de l’embargo sur les armes à destination de la République centrafricaine, une mission du Comité de sanctions de » ...la suite
L’audience de confirmation des charges dans l’affaire d’un commandant s’est ouverte le 12 octobre La Cour pénale internationale (CPI) ouvr » ...la suite
Le Président Faustin-Archange Touadéra a annoncé un "cessez-le-feu unilatéral immédiat" et "la fin des opérations militaires et de toute action » ...la suite
Ce dimanche 17 octobre, Jean-Yves Le Drian, chef de la diplomatie française, a mis en garde contre les agissements de la milice privée russe Wagner, » ...la suite
Trois jours après avoir décrété le cessez-le-feu unilatéralement, le président Touadéra a assisté au Conseil de sécurité concernant la Centr » ...la suite
Monsieur le Président, Je remercie le Représentant spécial, le Commissaire Paix et sécurité de l’Union africaine, le Chef de la délégation » ...la suite
Le Président Faustin-Archange Touadéra a annoncé un "cessez-le-feu unilatéral immédiat" et "la fin des opérations militaires et de toute action » ...la suite
Le Président en exercice de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) a pris note, avec une grande satisfaction, de la dé » ...la suite