Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » RCA- don de blindés russes : des soupçons de malversation financière à la présidence de la République
RCA- don de blindés russes : des soupçons de malversation financière à la présidence de la République

 

 

https://www.radiondekeluka.org/ vendredi 30 octobre 2020 19:00

 

La présidence de la République visée par des soupçons de malversation financière. Selon des sources anonymes, plus de 150 millions de francs CFA auraient été décaissés du Trésor public pour le déplacement des blindés offerts par la Russie de l’aéroport de Bangui à Bérengo dans le sud de la capitale. Cette somme aurait servi à payer du carburant dans ces engins. Un décaissement qui alimente les débats.

14 millions de francs CFA ont été décaissés dans un premier temps par le trésor public, sous l’autorisation du ministère des finances à la demande de la présidence de la République. D’après ces sources anonymes, cette importante somme d’argent a pour justif, l’achat de carburant pour l'alimentation et le déplacement des dix premiers blindés, de l’aéroport Bangui Mpoko au camp de Roux pour l'acheminement à Bérengo dans la Lobaye, à plus de 60 km au Sud de Bangui.

A l'arrivée de la deuxième vague, constituée de dix autres blindés, la présidence de la République aurait introduit une demande de 140 millions afin de permettre au ministère de la Défense nationale d’acheter du carburant. A en croire ces sources, la demande de cette somme d’argent a fait réagir les techniciens du ministère des Finances, qui n’ont que les yeux pour observer. Et comme dit un adage : "aucun serviteur n’est plus grand que son maitre", le patron des finances se laisse faire face à l’ordre venant d’en haut.

Cependant, cette importante somme d’argent  a concrètement servi à quoi? Pour 20 blindés, le trésor public a décaissé plus de 154 millions de francs CFA pour acheter du carburant. Et si ces blindés ont été achetés par le gouvernement centrafricain, combien couteraient-ils au trésor public ?

Selon les mêmes sources, l’argent a été réceptionné par le gestionnaire particulier du chef de l’Etat avant de le remettre à qui de droit. Pourquoi plus de 150 millions ont été décaissés juste pour payer du carburant dans 20 blindés ? L’argent a-t-il servi également à autre chose ? Ces questions n’ont pas encore de réponse car Radio Ndeke Luka a tenté en vain d’avoir la réaction de la présidence de la République.

Cet épisode survient après plusieurs cas de malversations touchant essentiellement l'administration publique.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’Autorité nationale des élections a annoncé les résultats des législatives tenues le week-end dernier. En décembre, le scrutin avait été fo » ...la suite
La configuration de la 7ème législature de la 6ème République se dessine à l'horizon en attendant la décision de la Cour constitutionnelle. L'Au » ...la suite
La campagne électorale pour les élections législatives partielles s’est ouverte ce samedi 27 février 2021 en République centrafricaine, et ce j » ...la suite
Lors d’une réunion, mercredi, du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation en RCA, la Centrafricaine Martine Kessy Ekomo-Soignet a p » ...la suite
En Centrafrique, les opérations de reconquête du territoire par l’armée et les alliés bilatéraux se poursuivent. L’armée centrafricaine a re » ...la suite
Les députés centrafricains sollicitent de l’exécutif une session extraordinaire pour statuer sur les conditions d’organisation des prochaines o » ...la suite
Près de 3.000 personnes se sont rassemblées à Bangui pour remercier la Russie qui avait envoyé des instructeurs et ainsi aidé l’armée gouverne » ...la suite
Dans un décret signé le 12 février 2021, le président Touadéra convoque le corps électoral pour le deuxième tour, ainsi que pour la reprise du » ...la suite
Les réfugiés centrafricains arrivent en grand nombre au Nord de la RDC, en raison des violences et de l’insécurité survenues dans le contexte de » ...la suite
En cause, des attaques de groupes armés sur la route principale reliant le pays au Cameroun empêchent l’acheminement de l’aide humanitaire et de » ...la suite