Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Centrafrique : société Almadina en mauvaise passe dans la délivrance de carte nationale d’identité
Centrafrique : société Almadina en mauvaise passe dans la délivrance de carte nationale d’identité

 

BANGUI, 02 novembre 2020 (RJDH) ---La société Almadina, en charge de confection de carte nationale d'identité, n'arrive plus depuis le lancement des travaux à délivrer aux demandeurs ces pièces sécurisées mais n'octroient que des récépissés.

Les termes du contrat entre le Gouvernement et la société Al-Madina, établissent clairement que la société devrait délivrer après trois mois de signature des cartes nationale d’identité. Mais un an après, cette société libanaise est dans l'incapacité de les produire et ne délivre que des récépissés en lieu et place de document demandé. Une situation qui n’est pas appréciée par Igor Landry Yamazamba« Je me demande ! Mes compatriotes qui ont payé leur carte d’identité de plus d’un an, ils n’ont pas pu récupérer l’originale. C’est peut-être avec les récépissés que nous allons nous promener pendant dix ans ? », s’interroge-t-il.

Un autre sous couvert de l’anonymat précise que dans le passé, c’était le gouvernement centrafricain qui avait la charge de délivrance de cette pièce, « maintenant le lead est donné à une société libanaise qui n’est même pas en mesure de fournir ces cartes depuis un an ».

En plus de ces dysfonctionnements, et le non-respect de la loi des finances 2020 qui fixe le prix de la carte d’identité à 4500F, les procédures de délivrance de ces récépissés sont très lentes.  Pour avoir en avoir, il faut un mois ou plus, confie Isidore Gondji, un autre candidat qui prétend avoir cette carte, « les procédures ne sont pas respectées ! Imaginez-vous, c’est depuis le 08 octobre que j’avais déposé mes dossiers mes empreintes ont été relevées. Par la suite, on me demande de revenir le 29 du même mois, mais jusqu’à présent, je ne suis encore entré en possession du document. Depuis ce jour et jusqu’aujourd’hui, je n’ai pas pu récupérer ne serait-ce que le récépissé, mais qu’en est-il de la carte d’identité », s’est-il plaint  

Pour le moment, la société a suspendu ses activités depuis qu’elle s’est retrouvée au cœur de polémique relative aux prix de la carte nationale d’identité.

Ketsia Kolissio

 

2 commentaires

S
Où est l'automatisation de la production de cette carte numérique d'identité , parmi tant d'autres documents sensibles ?

A t-on posé le problème de fond ou les questions fondamentales avant d'accorder 1 marché ouvert (s'il en existe encore) aux entreprises privées qui veulent donner des prestation 1 marché ouvert (s'il en existe encore) aux entreprises privées qui veulent donner des prestations de ce genre ?

Que l'on ne perde pas la boussole du Nord, en principe sous d'autres cieux, tout ce qui concerne des documents officiels administratifs nationaux, doivent être délivrés par l'administration centrafricaine et les administrés centrafricains et de surcroît par une entreprise nationale d'imprimerie = Imprimerie Nationale avec les administrés centrafricains, point à la ligne, fin de réflexion.

Oui c'est possible que l'Imprimerie Nationale Centrafricaine puisse prendre tout cela en mains :

1) Cahier de projet à réaliser pour documents numérisés.

2) Mise en place des différentes phases de formation numérisée. Et des documents de formations à vulgariser lors de la formation.

3) Tests administratifs classiques avec de documents en supports papiers et tests de réalisations de ces documents papiers en documents numériques, avec des outils bureautiques.

4) Formations de 10 groupes de 10 personnes, par vague de promotion.

5) Ces groupes d'administrés qui vont avoir la formation auront les mêmes formations, ainsi, si une personne est absente, on ne doit pas attendre que la personne revienne, pour pouvoir continuer le travail. Une autre personne peut reprendre le dossier et traiter cela d'une manière standard.

6) Dans toute attribution de marché, il faut toujours demander le Plan B, dans le cas si le Plan principal A est en difficultés.

7) On ne met pas les roues de secours sur une voiture, pour le plaisir de mettre une roue, c'est pour le cas 6). Et si vous lisez le témoignage des usagers qui font une demande de carte numérique, vous allez comprendre qu'il y a 1 réel problème ? Qui est fautif pour ces genres de prestations dont le SAV fait défaut ?

8) Ce problème de cancer de "GORO", voilà en grosse partie l'épine qui empêche la R.C.A d'avancer. Vous pouvez tourner ou regarder dans toutes les dimensions, on revient sur ce problème de "GORO". C'est une réalité cancérigène gangrénée dont il faut faire fasse entre les intérêts égoïstes et les intérêts de la nation.

9) Oh !!! Si on pouvait ne fût ce que retrouver le niveau de conscience administrative des années 1970 ?

10) Existe t-il 1 projet d'Imprimerie Nationale Centrafricaine pour le numérique ? ( enfin... cela ne coûte pas de poser une question, car si on voit bien, la Télévision Centrafricaine analogique des années 70, est bien passée en phase numérique satellitaire 2019, si je ne suis pas trompé de date, alors dans ce cas cela peut aussi se faire pour notre Imprimerie Nationale Centrafricaine ?).

11) Mettre en place une formation d'une dizaine de groupes de 10 personne, c'est augmenter les capacités professionnels de ces personnes qui vont travailler dans le numérique de nos documents nationaux, qui des documents sensibles à ne pas négliger, comme la destruction de nos documents administratifs par les groupes Séléka (ceci est une réalité que l'on ne peut oublier ou négliger pour les générations futures).
Et en faisant des formations de plusieurs groupes de personnes, on devient moins dépendants du technicien camerounais, ou du technicien européens. Nous devons faire comme les chinois qui ont acheté des avions A380 à assembler sur place en Chine, tout en formant les ingénieurs et techniciens sur chaque partie d'avions à assembler. Par exemple pou le cockpit où il y a le commandant de bord avec ses assistants pilotes, les chinois forment mettent 10 à 15 personnes à former sur la partie COCKPIT. 10 à 15 personnes sur l'aile gauche, 10 à 15 personnes sur l'aile droite, 10 à 15 sur la partie fuselage avant, 10 à 15 personnes sur la partie du milieu , 10 à 15 personnes sur la partie arrière de l'avion, 10 à 15 personnes sur les trains avant avec les roues, 10 à 15 personnes sur les trains arrières, 15 à 20 personnes ou plus pour le câblage d'électricité.
Combien des personnes qui sont parties se former à l'étranger et sont revenues faire le transfert de connaissances ????? Combien ???

Enfin ce sont que des suggestions, des questions, une piste de projet numérisé.......
» lire la suite
N
UNE SOCIETE PRIVEE LIBANAISE SE SUBSTITUE A L'ETAT CENTRAFRICAIN POUR DELIVRER DES CARTES NATIONALES D'IDENTITE ET RECEPICES AUX CENTRAFRIFRICAINS. C'EST EN TOUT CAS UNE FAUTE LOURDE ET UN VRAI SCANDALE DE LA PART DU GOUVERNEMENT CENTRAFRICAIN QUI DEMISSIONNE A L'UNE DE SES FONCTIONS EN MONTRANT OUVERTEMENT SON INCAPACVERNEMENT CENTRAFRICAIN QUI DEMISSIONNE A L'UNE DE SES FONCTIONS EN MONTRANT OUVERTEMENT SON INCAPACITE A POUVOIR ACCOMPLIR SA MISSION REGALIENNE D'AUTANT PLUS QUE LA DELIVRANCE DES DOCUMENTS DE CE TYPE RELEVE DE L'ESSORT EXCLUSIF DE L'ETAT . DE LA COLLECTE DES DONNEES A LA FABRICATION DES CARTES JUSQU'A LEUR DELIVRANCE, CELA EXIGE UNE TRES BONNE TRACABILITE C'EST A DIRE, PRISE EN COMPTE DES PROCEDURES RIGOUREUSES ANTIFRAUDES ET D'AUTHENTIFICATION. PAR CONSEQUENT, L'ETAT NE PEUT EN AUCUN CAS CONFIER L'EXECUTION DE CETTE TACHE A UNE SOCIETE PRIVEE ET MOINS ENCORE AUX LIBANAIS REPUTES DE GRANDS CORRUPTEURS ET CORROMPUS EN AFRIQUE. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dans un entretien avec Jeune Afrique, le Président français, Emmanuel Macron, révèle ce qui serait sa vision de l’Afrique et des relations fran » ...la suite
Comme chaque année depuis 2007, la Fondation Mo Ibrahim créée par le milliardaire anglo- soudanais, publie son indice de la gouvernance dans les 5 » ...la suite
La Centrafrique est à 6 semaines de l’élection présidentielle. Sur le terrain tout le monde s’active pour l’organisation du scrutin et la ten » ...la suite
Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté jeudi une résolution visant à prolonger le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée » ...la suite
Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé jeudi la Centrafrique à "appliquer entièrement et sans retard" l'accord de paix de février 2019, en ren » ...la suite
Ce vendredi 6 novembre s’est tenue une réunion du comité stratégique d’appui au processus électoral. C’est une plateforme qui permet de fair » ...la suite
La mission des Nations unies en Centrafrique attend le renouvellement de son mandat mi-novembre, qui depuis l’année dernière intègre le soutien a » ...la suite
Les prétendants aux élections présidentielle et législatives prévues le 27 décembre en Centrafrique ont commencé dimanche à déposer leurs can » ...la suite
Lors d’une conférence de presse ce samedi 31 octobre, l’Autorité nationale des élections a assuré que la mise en place du processus électoral » ...la suite
Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’ » ...la suite