Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » NOTE D’INFORMATION MINUSCA
NOTE D’INFORMATION MINUSCA

NOTE D’INFORMATION  

 

LA MINUSCA REAFFIRME SON SOUTIEN AUX AUTORITES CENTRAFRICAINES DANS L’ORGANISATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020  

 

Bangui, le 4 novembre 2020 – La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) se dit déterminée à poursuivre son soutien au processus électoral en cours dans le pays, en vue d’élections paisibles, transparentes et dont les résultats seront acceptés de tous. Au cours de la conférence de presse hebdomadaire de la Mission mercredi à Bangui, les deux représentantes spéciales adjointes du Secrétaire général des Nations unies en RCA, Lizbeth Cullity et Denise Brown, ont réaffirmé le soutien des Nations unies, tout en soulignant que les mesures sont prises par le Gouvernement pour le bon déroulement du scrutin du 27 décembre 2020.  

 

S’adressant aux journalistes, la Représentante spéciale adjointe, Coordonnatrice résidente et Coordonnatrice humanitaire, Denise Brown, a rappelé que le mandat actuel de la MINUSCA a permis d’apporter un soutien considérable sur le plan logistique, au niveau technique et à la sécurisation de l’ensemble du processus. « On a déplacé 100 vols spéciaux, juste pour les élections. Nous avons transporté 120 tonnes de matériel électoral et 573 agents recenseurs », a-t-elle déclaré. Alors que le nouveau mandat sera renouvelé par le Conseil de sécurité le 16 novembre prochain, Mme Brown espère que la MINUSCA « aura toujours le mandat de soutenir les élections générales en Centrafrique et aussi de continuer à appuyer les préparatifs des élections locales, car il n’y a pas eu d’élections locales dans le pays depuis 1988 ».  

 

Evoquant le mandat actuel, Denise Brown a précisé le rôle de la MINUSCA dans les préparatifs pour les élections de 2020, notamment au sein de l’Autorité nationale des élections (ANE). « Nous ne remplaçons pas l’ANE. Nous soutenons dans l’élaboration des plans. C’est une division de tâches, basée sur un plan opérationnel qui est élaboré par l’ANE, avec l’appui de la MINUSCA, du PNUD et de l’Union européenne », a-t-elle précisé. La Représentante spéciale adjointe a aussi souligné qu’au niveau stratégique, la Mission participe au comité stratégique électoral présidé par le Premier ministre, ainsi qu’au cadre de concertation, avec la participation des partis politiques, de la société civile et des partenaires de la RCA, entre autres.  

 

En ce qui concerne le plan intégré de sécurisation des élections, signé le 2 octobre dernier entre le Premier ministre, le Représentant spécial du Secrétaire général et l’ANE, Denise Brown a expliqué que « ce n’est pas un plan de la MINUSCA, c’est un plan conjoint pour une parfaite collaboration et coordination. Nous sommes là en appui pour toutes les questions qui concernent la sécurisation des élections ». Elle s’est par la même occasion félicitée du taux d’inscription des femmes sur les listes électorales, chiffré à 46,67%. « Les femmes peuvent voter, peuvent changer le pays, changer les institutions, protéger les communautés, protéger les familles et donc elles jouent un très grand rôle dans ces élections et les Nations Unies souhaitent voir pleinement l’implication des femmes dans les élections », a-t-elle dit.  

 

Avec l’ouverture des candidatures et le dépôt de plusieurs dossiers pour la présidentielle, Denise Brown est convaincue que « nous sommes sur la dernière ligne droite, ce qui est très important pour la stabilité du pays ». Elle a enfin rassuré que la MINUSCA va mettre tout son mandat en œuvre pour l’inclusivité des élections dans le pays. « La Force et UNPOL vont faire le travail pour s’assurer que les gens qui sont sur les listes électorales vont pouvoir voter. Nous, du côté des Nations unies, on va tout faire pour que tout le monde puisse voter », a-t-elle rassuré.  

 

De son côté, la Représentante spéciale adjointe, Lizbeth Cullity est revenue sur le soutien la MINUSCA au processus de paix en RCA. Elle s’est félicitée du fait que depuis 2018, 19 accords locaux de paix ont été signés entre les groupes armés, les autorités et d’autres parties prenantes. « Tous ces différents pactes locaux nous ont amené à avoir cette semaine une grande réunion de réconciliation, organisée par le Gouvernement ici à Bangui », a-t-elle souligné, ajoutant que le mécanisme de suivi de l’Accord de paix contribue également de manière significative au dialogue, qui a permis au rétablissement de la paix dans plusieurs localités du pays.  

 

Lizbeth Cullity s’est également réjouie du fait qu’avec le soutien de la MINUSCA, plus de 2500 ex-combattants ont été désarmés depuis décembre 2018, dans le cadre du DDR. « Ce qui est important à souligner, c’est que depuis juin 2020, on a fait la moitié de ce chiffre », a-t-elle précisé. Par ailleurs, elle reconnaît quelques difficultés mais se veut rassurante quant à la poursuite de l’opération. « Ce travail est important, ce travail est difficile, mais des gens sont en train réellement d’y participer et la bonne nouvelle c’est que ça continue », a rassuré Lizbeth Cullity, ajoutant que de plus de plus de groupes armés ont montré leur engagement à faire désarmer leurs hommes. « Le processus du DDR va continuer, certainement on a besoin d’une certaine pause pour le processus électoral, surtout le jour du scrutin, et peut-être, on va discuter de la durée de cette pause, mais c’est quelque chose qui va continuer. On va continuer à prendre les armes et faire rentrer ces ex-combattants dans un processus de paix durable », a souligné Mme Cullity.  

 

S’agissant de la réforme du secteur de sécurité (RSS), la Représentante spéciale adjointe a souligné que la Mission travaille avec le Gouvernement et ses partenaires, mais appelle les Centrafricains à la patience quant aux retombées du processus, car « la réforme du secteur de sécurité est quelque chose qui demande du temps et beaucoup d’investissement ». Elle a précisé que le soutien la MINUSCA à la RSS mis en place par le Gouvernement porte notamment sur la bonne gouvernance sur la sécurité ainsi que dans l’accompagnement à la campagne de recrutement dans les rangs de l’armée ainsi que de la police et de la gendarmerie, ceci pour assurer qu’il y a « une pleine représentativité nationale pour que cette armée puisse être inclusive avec toutes les provinces du pays ». Lizbeth Cullity a également cité l’appui au secteur judiciaire et la mise en place du Tribunal militaire permanent afin de « lutter contre l’impunité dans le pays ».  

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le butin était enfoui dans le sac d’un opérateur économique chinois résidant au Cameroun qui revenait précipitamment de la République Centrafr » ...la suite
Les députés de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) ont voté, mardi, en faveur du prolongement de la mission relative au déploiement » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) réaffirme son appui politiq » ...la suite
L'ancien ambassadeur de France et ex-directeur général de la sécurité extérieure (DGSE), Bernard Bajolet, intègre Amarante, l'une des principale » ...la suite
Dans cette crise militaro-politique que connaît la République centrafricaine depuis le début de cette année nouvelle 2021 où n’émanent de ce p » ...la suite
L'insécurité dans le pays a coupé les livraisons de chlore, empêchant la société de distribution d'eau, la Sodeca, d'approvisionner les habitant » ...la suite
Recherché par la justice centrafricaine pour avoir mis à sac les sociétés françaises CFAO et Orange Centrafrique en 2013, Monsieur Mamadou Danz » ...la suite
Le Secrétaire général et le Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations unies ont renouvelé leur confiance à Mankeur Ndiaye dont le con » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) dénonce une campagne de man » ...la suite
Les nouvelles installations sanitaires achevées viennent d’être inaugurées par un président Faustin Archange Touadera, totalement satisfait du t » ...la suite