Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Centrafrique: un processus électoral apaisé mais des craintes sur les délais logistiques
Centrafrique: un processus électoral apaisé mais des craintes sur les délais logistiques

 

RFI 7 novembre 2020 Avec notre correspondante à Bangui,  Charlotte Cosset

 

Ce vendredi 6 novembre s’est tenue une réunion du comité stratégique d’appui au processus électoral. C’est une plateforme qui permet de faire le point sur l’état d’avancement du processus avec l’ensemble des acteurs (bailleurs, partenaires logistiques, pays partenaires, etc). L’occasion de faire le point sept semaines avant le premier tour des élections.

Le dépôt des candidatures sera clôturé le 10 novembre. À la sortie de la réunion, le Premier ministre Firmin Ngrebada s'est dit satisfait de cette étape : « Le constat que nous avons fait ensemble est que pour ce qui concerne le dépôt et l’enregistrement des candidatures aux élections présidentielle et législatives les choses se passent très bien. L’opération se déroule de façon ordonnée, apaisée. Le processus électoral est dans sa lancée normale, les choses se passent normalement, il n’y a pas d’entrave qui est constatée. » Un sentiment de satisfaction partagé par la majorité des partenaires.

Mais quelques craintes se font sentir d’un point de vue logistique, comme l'explique Nathalie Boucly, représentante du PNUD en Centrafrique, principal partenaire technique : « À cause du Covid, on a vu les coûts majorés, les aéroports fermés. On a quand même réussi jusqu’à présent à tout avoir à temps. Maintenant on est dans la seconde étape et c’est la dernière ligne droite avec les acquisitions finales c’est-à-dire les urnes, les isoloirs, les bulletins de votes les cartes d’électeurs, l’encre. On avance petit à petit. On espère tenir les délais... » Quelques craintes sur les délais ? « Toujours à cause du cargo, à cause des secondes vagues de Covid et les confinements. On va voir ce qu’on peut faire. On peut toujours voir plus localement et ce sont des plans B que nous sommes en train d’analyser ensemble. »

Les cartes d’électeurs sont en cours d’impression. Le plan de déploiement du matériel va se faire de manière concertée avec les partenaires, assure le Premier ministre.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Amnesty International l’appel “L’armée secrète de Vladimir Poutine”, les observateurs parlent d’un outil géopolitique du Kremlin. Depuis » ...la suite
Bangui revendique la liberté de choisir ses partenaires et la coopération avec la Russie a permis d’atteindre des résultats jusque-là inégalés » ...la suite
A l'heure de la multiplication des fake news et des attaques informationnelles, impossible de gagner la guerre sans pratiquer la cyber-influence et co » ...la suite
L’émissaire de l’ONU en Centrafrique, Mankeur Ndiaye, a mis en garde contre « tout retard ou la non-tenue » des élections locales, lundi 18 oc » ...la suite
Trois mois après la reconduction de l’embargo sur les armes à destination de la République centrafricaine, une mission du Comité de sanctions de » ...la suite
L’audience de confirmation des charges dans l’affaire d’un commandant s’est ouverte le 12 octobre La Cour pénale internationale (CPI) ouvr » ...la suite
Le Président Faustin-Archange Touadéra a annoncé un "cessez-le-feu unilatéral immédiat" et "la fin des opérations militaires et de toute action » ...la suite
Ce dimanche 17 octobre, Jean-Yves Le Drian, chef de la diplomatie française, a mis en garde contre les agissements de la milice privée russe Wagner, » ...la suite
Trois jours après avoir décrété le cessez-le-feu unilatéralement, le président Touadéra a assisté au Conseil de sécurité concernant la Centr » ...la suite
Monsieur le Président, Je remercie le Représentant spécial, le Commissaire Paix et sécurité de l’Union africaine, le Chef de la délégation » ...la suite