Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Centrafrique: un processus électoral apaisé mais des craintes sur les délais logistiques
Centrafrique: un processus électoral apaisé mais des craintes sur les délais logistiques

 

RFI 7 novembre 2020 Avec notre correspondante à Bangui,  Charlotte Cosset

 

Ce vendredi 6 novembre s’est tenue une réunion du comité stratégique d’appui au processus électoral. C’est une plateforme qui permet de faire le point sur l’état d’avancement du processus avec l’ensemble des acteurs (bailleurs, partenaires logistiques, pays partenaires, etc). L’occasion de faire le point sept semaines avant le premier tour des élections.

Le dépôt des candidatures sera clôturé le 10 novembre. À la sortie de la réunion, le Premier ministre Firmin Ngrebada s'est dit satisfait de cette étape : « Le constat que nous avons fait ensemble est que pour ce qui concerne le dépôt et l’enregistrement des candidatures aux élections présidentielle et législatives les choses se passent très bien. L’opération se déroule de façon ordonnée, apaisée. Le processus électoral est dans sa lancée normale, les choses se passent normalement, il n’y a pas d’entrave qui est constatée. » Un sentiment de satisfaction partagé par la majorité des partenaires.

Mais quelques craintes se font sentir d’un point de vue logistique, comme l'explique Nathalie Boucly, représentante du PNUD en Centrafrique, principal partenaire technique : « À cause du Covid, on a vu les coûts majorés, les aéroports fermés. On a quand même réussi jusqu’à présent à tout avoir à temps. Maintenant on est dans la seconde étape et c’est la dernière ligne droite avec les acquisitions finales c’est-à-dire les urnes, les isoloirs, les bulletins de votes les cartes d’électeurs, l’encre. On avance petit à petit. On espère tenir les délais... » Quelques craintes sur les délais ? « Toujours à cause du cargo, à cause des secondes vagues de Covid et les confinements. On va voir ce qu’on peut faire. On peut toujours voir plus localement et ce sont des plans B que nous sommes en train d’analyser ensemble. »

Les cartes d’électeurs sont en cours d’impression. Le plan de déploiement du matériel va se faire de manière concertée avec les partenaires, assure le Premier ministre.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L'ex-chef de l'Etat centrafricain François Bozizé a pris la tête de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), rébellion qui veut renver » ...la suite
Depuis le début de l'année en République centrafricaine (RCA), le nombre de cas symptomatiques du nouveau coronavirus semble doubler, tandis que le » ...la suite
Le procès de deux miliciens centrafricains doit s’ouvrir le 16 février devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye. Alfred Yekatom Romb » ...la suite
Routes coupées, villages abandonnés par leurs habitants : depuis fin décembre, la Centrafrique est plongée dans ce que les grands médias appellen » ...la suite
Comment organiser des élections crédibles dans un pays contrôlé aux trois quarts par des groupes armés, et où deux électeurs sur trois ne peuve » ...la suite
Une rencontre a bien eu lieu entre une délégation de l’ancien président centrafricain Francois Bozizé et des émissaires de la région afin de d » ...la suite
La guerre d’influence entre Paris et Moscou ne cesse de prendre de l’ampleur à Bangui. Dernier épisode en date : l’infiltration supposée d’ » ...la suite
Face aux attaques des rebelles depuis la réélection contestée du président centrafricain le 27 décembre, les casques bleus travaillent main dans » ...la suite
La RCA a fait l’objet d’une publication de mondafrique.com, le 27 janvier dernier. Ce site internet affirme, en titre de son article : « le désa » ...la suite
L’ex-président centrafricain, accusé de diriger l’insurrection en cours dans son pays, n’a pas officiellement reconnu son implication.Renvers » ...la suite