Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Le Conseil de sécurité de l'ONU prolonge le mandat de sa mission en République centrafricaine
Le Conseil de sécurité de l'ONU prolonge le mandat de sa mission en République centrafricaine

 

French.china.org.cn | Mis à jour le 13-11-2020

 

Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté jeudi une résolution visant à prolonger le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) d'une année supplémentaire, soit jusqu'au 15 novembre 2021.

En adoptant la Résolution 2552, le Conseil de sécurité a décidé que la MINUSCA continuerait à comprendre jusqu'à 11.650 militaires et 2.080 policiers, et a rappelé son intention d'exercer une surveillance constante sur ce nombre.

Le conseil a déclaré que l'objectif stratégique de la MINUSCA était de soutenir la mise en place de conditions politiques, sécuritaires et institutionnelles propices à une réduction durable de la présence et de la menace des groupes armés, au moyen d'une approche globale et d'une attitude proactive, solide et sans préjugés des principes de base du maintien de la paix.

Le conseil a appelé toutes les parties au conflit armé en République centrafricaine, y compris les groupes armés, à mettre fin aux violences sexuelles et sexistes, et a exhorté les autorités centrafricaines à enquêter rapidement sur toutes les allégations d'abus sexuels afin de lutter contre l'impunité des responsables. Il a également appelé à prendre des mesures concrètes, ciblées et clairement définies dans le temps afin de mettre en oeuvre le communiqué conjoint des Nations unies et du gouvernement centrafricain sur la prévention et la résolution des violences sexuelles dans les conflits, de garantir que les responsables de ce genre de crimes soient exclus du secteur de la sécurité et poursuivis en justice, et de faciliter l'accès immédiat de toutes les victimes de violences sexuelles aux services disponibles.

La MINUSCA a été créée le 10 avril 2014 en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations unies afin de protéger les civils centrafricains. Le Centrafrique est depuis 2012 en proie à une guerre civile liée à des causes à la fois ethniques et religieuses. Le gouvernement centrafricain, qui ne contrôle qu'un cinquième du pays, souhaite que la MINUSCA assume davantage de responsabilités en matière de sécurité.

Source: Agence de presse Xinhua

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le président du KNK, François Bozizé accuse la garde présidentielle d’avoir agressé des éléments de sa sécurité. Selon l’ancien présiden » ...la suite
Une odeur nauséabonde flottait depuis quelque temps sur la Corniche, cette route fréquentée de Bangui qui longe l'Oubangui, la plus grande rivière » ...la suite
Le syndicat des travailleurs de l’Asecna tire la sonnette d’alarme, alors que le gouvernement veut céder la gestion et la rénovation de cet aér » ...la suite
Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de promotion et de valorisation de la destination Gabon, impulsée par les plus hautes autorités, » ...la suite
Alors que le gouvernement centrafricain annonçait tambour battant ces derniers mois que bientôt l’aéroport international de Bangui fera peau neuv » ...la suite
Le vide laissé par la France, occupée face aux djihadistes au Sahel, n’est pas perdu pour tout le monde. Après les contrats miniers, Moscou conso » ...la suite
En Centrafrique, le président Touadera a inauguré vendredi 13 novembre les bâtiments et notamment la salle d’audience de la Cour pénale spécial » ...la suite
Présent en République centrafricaine depuis 2018, le Gret participe à la reprise du développement économique et social à travers des projets de » ...la suite
La question des droits des victimes devant la Cour Pénale Internationale (CPI) était au cœur d’un échange avec la presse le mardi 10 novembre 20 » ...la suite
Les Nations unies condamnent fermement les campagnes de désinformation, les discours de haine et d’incitation à la violence contre les casques ble » ...la suite