Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Agir sur la reconstruction économique et sociale en Centrafrique
Agir sur la reconstruction économique et sociale en Centrafrique

 

 

https://www.mediaterre.org/ 13/11/20 à 15h07 GMT

 

Présent en République centrafricaine depuis 2018, le Gret participe à la reprise du développement économique et social à travers des projets de réhabilitation et de construction d’infrastructures urbaines. 

Promouvoir la redistribution économique locale et la cohésion sociale à travers la réhabilitation d’infrastructures publiques, c’est l’objectif de l’approche des Travaux à haute intensité de main-d’œuvre (Thimo) menée à Bangui, la capitale centrafricaine. Afin d’y parvenir, le ministère de l’Urbanisme, de la Ville et de l’Habitat (MUVH) et sa maîtrise d’ouvrage déléguée, l’Agence d’exécution des travaux d’intérêt public (Agetip), ont fait appel au Gret pour remplir la mission de maîtrise d’œuvre urbaine et sociale sur deux projets de construction et de réhabilitation des infrastructures à Bangui : le Projet de reconstruction économique et sociale en milieu urbain (Presu) et la Promotion des initiatives locales et environnementales pour la gestion des inondations (Pilegi).

 L’approche à haute intensité de main-d’œuvre dans le contexte centrafricain

Capitale économique et politique de la Centrafrique, la ville de Bangui souffre d’un sous-équipement en service urbain et reste marquée par d’importantes fractures socio-spatiales, conséquences des crises ethnico-religieuses de 2012-2015. C’est dans ce contexte que l’Etat centrafricain, soutenu par l’Agence française de développement (AFD), a choisi de construire et réhabiliter des infrastructures publiques via l’approche Thimo. En effet, ces grands travaux permettent à la fois d’améliorer l’accès aux services de base (assainissement, écoles, centres de santé, routes et marchés, etc.) et de promouvoir la reconstruction économique locale, la cohésion sociale et permettre le retour de l’action publique dans les quartiers.

En faisant appel à de petites entreprises et à une main-d’œuvre locale issue de milieux défavorisés, les Thimo permettent une redistribution économique intelligente. Aussi, en faisant travailler ensemble et autour d’un objectif commun des jeunes issus de confessions religieuses différentes, ils agissent dans le sens de la réduction des conflits et de la paix. Enfin, la forte participation des populations riveraines aux travaux permet une meilleure appropriation et la pérennisation des aménagements réalisés.

 L’accompagnement social des travaux réalisés par le Gret

Pour parvenir à l’atteinte des objectifs du projet, le Gret facilite la mise en œuvre des travaux en assurant une fonction d’intermédiation entre tous les acteurs mobilisés autour des Thimo, tels que les autorités étatiques et locales, les communautés, les entreprises et les bénéficiaires. Les missions de la maîtrise d’œuvre urbaine et sociale (MOUS) s’articulent autour de plusieurs axes tels que l’information et la sensibilisation des populations riveraines, l’accompagnement des entreprises dans la mise en œuvre d’une approche sociale des travaux, la médiation entre l’entreprise et les communautés locales pour le recrutement et le suivi de la main-d’œuvre, la gestion des conflits et le dialogue sur les chantiers afin de promouvoir la cohésion sociale, ainsi que l’accompagnement des ouvriers à l’épargne et à la formation.

En 2021, le Gret continuera d’appuyer le MUVH ainsi que les micro-entrepreneurs et organisations de la société civile à travers la mise en œuvre d’un fonds d’appui aux initiatives environnementales dans plusieurs arrondissements de la ville. Ce fonds, implémenté dans le cadre du projet Pilegi, permettra de soutenir des micro-projets d’amélioration de l’espace urbain dans le domaine de l’assainissement et de la gestion des déchets plastiques, en parallèle de la réhabilitation des infrastructures de drainage urbain.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le butin était enfoui dans le sac d’un opérateur économique chinois résidant au Cameroun qui revenait précipitamment de la République Centrafr » ...la suite
Les députés de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) ont voté, mardi, en faveur du prolongement de la mission relative au déploiement » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) réaffirme son appui politiq » ...la suite
L'ancien ambassadeur de France et ex-directeur général de la sécurité extérieure (DGSE), Bernard Bajolet, intègre Amarante, l'une des principale » ...la suite
Dans cette crise militaro-politique que connaît la République centrafricaine depuis le début de cette année nouvelle 2021 où n’émanent de ce p » ...la suite
L'insécurité dans le pays a coupé les livraisons de chlore, empêchant la société de distribution d'eau, la Sodeca, d'approvisionner les habitant » ...la suite
Recherché par la justice centrafricaine pour avoir mis à sac les sociétés françaises CFAO et Orange Centrafrique en 2013, Monsieur Mamadou Danz » ...la suite
Le Secrétaire général et le Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations unies ont renouvelé leur confiance à Mankeur Ndiaye dont le con » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) dénonce une campagne de man » ...la suite
Les nouvelles installations sanitaires achevées viennent d’être inaugurées par un président Faustin Archange Touadera, totalement satisfait du t » ...la suite