Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » L’indice 2020 Mo Ibrahim sur la gouvernance se dégrade
L’indice 2020 Mo Ibrahim sur la gouvernance se dégrade

Lu pour vous

 

By La rédaction de Mondafrique - 18 novembre 2020

 

Comme chaque année depuis 2007,  la Fondation Mo Ibrahim créée par le milliardaire anglo- soudanais, publie son indice de la gouvernance dans les 54 États africains. 

Les résultats pour l’ année 2019, donc avant les impacts de la pandémie du Covid- 19, ont été publiés en ce lundi 16 novembre 2020. L’ indice comporte quatre catégories : sécurité et état de droit,  participation et droits humains, développement économique durable, et développement humain. Ces catégories sont divisées en de nombreuses sous- catégories. 125 indicateurs établis par 35 sources différentes bien reconnues permettent d’ établir cet indice.

L’indice 2020

Ce que nous apporte l’indice 2020 :

– une légère détérioration pour l’ indice global africain.qui passe de 49 sur 100, en 2019, à 48,8 en 2020.

– d’une manière générale, il y stagnation voire dégradation des indices pour les 54 Etats. C’est surtout un fléchissement de la sécurité et Etat de droit qui est remarquable 
– pour la première fois dans la décennie 2010- 2020, il y a un recul des quatre catégories de l’indice.

–  le classement 2020 des 54 États ne subit pas beaucoup de changement par rapport à 2019. Une dégradation est constatée même dans le Top 10 et pas d’ amélioration dans les dix derniers.

Le constat montre que l’ Afrique est sur la mauvaise voie, avec la mauvaise gouvernance, les mauvaises pratiques et les détournements de la démocratie.


Ci-joint le Top 10 des plus vertueux…

– 1.Maurice- 2 Cabo Verde- 3 Les Seychelles- 4 Tunisie- 5 Botswana- 6 Afrique du sud- 7 Namibie- 8 Ghana- 9 Sénégal – 10 Maroc

… et la liste des dix derniers :

– 45 Congo- 46 Libye- 47 Tchad- 48 Soudan – 49 RD Congo – 50 Centrafrique- 51 Guinée équatoriale – 52 Érythrée – 53 Soudan du sud- 54 Somalie

Il est à craindre, avec les nombreuses crises post électorales, le durcissement des démocratures et les conséquences de la pandémie que la dégradation se poursuive en 2021.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Deux semaines après en avoir pris le contrôle, les rebelles centrafricains ont quitté la ville de Bangassou samedi 16 janvier. Mais ils continuent » ...la suite
Les combats ayant eu lieu aux portes de Bangui, la capitale centrafricaine, avant-hier, confirment la volonté des groupes armés opposés à la réé » ...la suite
Dix des seize candidats à la présidentielle annoncent dans un communiqué qu’ils ne reconnaissent pas les résultats provisoires de la présidenti » ...la suite
Depuis les années 1990, les interventions internationales visant à résoudre les conflits reposent toujours sur le même modèle : négociation d’ » ...la suite
Des avions de chasse français ont effectué ce samedi une seconde mission de survol de la République centrafricaine qui traverse de nouvelles turbul » ...la suite
C'est la Françafrique et ses prolongements qui ont laissé ce pays exsangue et divisé. C'est la priorité à la reconstruction du pays dans le respe » ...la suite
Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) ont perdu la vie vendredi, lors de la deuxième tentative sans succès de » ...la suite
Le climat sécuritaire se tend en Centrafrique à neuf jours des élections du 27 décembre. Des descentes d’hommes en armes et des tirs ont été s » ...la suite
À quelques jours de la fin de campagne électorale en vue des élections présidentielle et législatives du 27 décembre 2020, la justice centrafric » ...la suite
La disparition de l’ancien président Valéry Giscard d’Estaing (94 ans) a fourni l’occasion aux médias francophones de rappeler les rapports t » ...la suite