Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Centrafrique : 25 personnes poursuivies par le Tribunal de Grande Instance de Bimbo pour trafic illicite des munitions de guerre
Centrafrique : 25 personnes poursuivies par le Tribunal de Grande Instance de Bimbo pour trafic illicite des munitions de guerre

 

BIMBO, 19 Novembre 2020 (RJDH) --- Le Tribunal de Grande Instance de Bimbo a ouvert son audience dans la ville ce mercredi 18 novembre. Au total, vingt-cinq (25) personnes dont une policière ont été présentées à la cour pour plusieurs infractions dont détention illégales d’armes et munitions de guerre.

Le premier fait remonte en octobre dernier au niveau de la barrière de PK12, sortie nord de la capitale, où un véhicule de marque Pickup appartenant à Ali Adef Mahamat, qui transportait 25 personnes à bord à destination de Kaga-Bandoro. Ils ont été interceptés par la brigade de la gendarmerie de PK12 qui soupçonnait certaine identité des passagers à bord du véhicule.

Dans le réquisitoire le ministère public, représenté par le magistrat Benjamin Namsio, « les charges qui pèsent sur Sévérine Nguérengbago, agent de police en poste à la barrière de PK12, a tenté de favoriser le passage du véhicule transportant 25 présumés éleveurs et des effets militaires », a déclaré rappelé le procureur.

« C’est pendant la perquisition du véhicule organisée par la brigade de la gendarmerie de PK 12 que d’importante quantité des minutions et une somme d’argent dont le montant est estimé à 9 millions de FCFA ont été récupérés. A cet effet, ils sont poursuivis pour détention illégale d’armes et munitions de guerre et pour corruption active ».

Me. Marius Bangathy, avocat au barreau de Centrafrique, demande la libération de ses clients par la cour. Il fonde son argument sur les éléments matériels qui selon lui, ne sont pas convaincants, « je demande la libération pure et simple de ses 25 clients, c’est vrai que des munitions ont été saisies dans le véhicule. L’infraction est personnelle et tout le monde ne peut pas être impliqué dans la situation. Les analyses se poursuivent et la décision de la Cour va conclure le procès », a lancé l’avocat au barreau de Centrafrique. 

Le débat contradictoire se poursuit et est attendu le verdict du Tribunal de Grande Instance de Bimbo est attendu ce jeudi 19 novembre. /

 

Auguste Bati-Kalamet

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’Autorité nationale des élections a annoncé les résultats des législatives tenues le week-end dernier. En décembre, le scrutin avait été fo » ...la suite
La configuration de la 7ème législature de la 6ème République se dessine à l'horizon en attendant la décision de la Cour constitutionnelle. L'Au » ...la suite
La campagne électorale pour les élections législatives partielles s’est ouverte ce samedi 27 février 2021 en République centrafricaine, et ce j » ...la suite
Lors d’une réunion, mercredi, du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation en RCA, la Centrafricaine Martine Kessy Ekomo-Soignet a p » ...la suite
En Centrafrique, les opérations de reconquête du territoire par l’armée et les alliés bilatéraux se poursuivent. L’armée centrafricaine a re » ...la suite
Les députés centrafricains sollicitent de l’exécutif une session extraordinaire pour statuer sur les conditions d’organisation des prochaines o » ...la suite
Près de 3.000 personnes se sont rassemblées à Bangui pour remercier la Russie qui avait envoyé des instructeurs et ainsi aidé l’armée gouverne » ...la suite
Dans un décret signé le 12 février 2021, le président Touadéra convoque le corps électoral pour le deuxième tour, ainsi que pour la reprise du » ...la suite
Les réfugiés centrafricains arrivent en grand nombre au Nord de la RDC, en raison des violences et de l’insécurité survenues dans le contexte de » ...la suite
En cause, des attaques de groupes armés sur la route principale reliant le pays au Cameroun empêchent l’acheminement de l’aide humanitaire et de » ...la suite