Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Centrafrique : 25 personnes poursuivies par le Tribunal de Grande Instance de Bimbo pour trafic illicite des munitions de guerre
Centrafrique : 25 personnes poursuivies par le Tribunal de Grande Instance de Bimbo pour trafic illicite des munitions de guerre

 

BIMBO, 19 Novembre 2020 (RJDH) --- Le Tribunal de Grande Instance de Bimbo a ouvert son audience dans la ville ce mercredi 18 novembre. Au total, vingt-cinq (25) personnes dont une policière ont été présentées à la cour pour plusieurs infractions dont détention illégales d’armes et munitions de guerre.

Le premier fait remonte en octobre dernier au niveau de la barrière de PK12, sortie nord de la capitale, où un véhicule de marque Pickup appartenant à Ali Adef Mahamat, qui transportait 25 personnes à bord à destination de Kaga-Bandoro. Ils ont été interceptés par la brigade de la gendarmerie de PK12 qui soupçonnait certaine identité des passagers à bord du véhicule.

Dans le réquisitoire le ministère public, représenté par le magistrat Benjamin Namsio, « les charges qui pèsent sur Sévérine Nguérengbago, agent de police en poste à la barrière de PK12, a tenté de favoriser le passage du véhicule transportant 25 présumés éleveurs et des effets militaires », a déclaré rappelé le procureur.

« C’est pendant la perquisition du véhicule organisée par la brigade de la gendarmerie de PK 12 que d’importante quantité des minutions et une somme d’argent dont le montant est estimé à 9 millions de FCFA ont été récupérés. A cet effet, ils sont poursuivis pour détention illégale d’armes et munitions de guerre et pour corruption active ».

Me. Marius Bangathy, avocat au barreau de Centrafrique, demande la libération de ses clients par la cour. Il fonde son argument sur les éléments matériels qui selon lui, ne sont pas convaincants, « je demande la libération pure et simple de ses 25 clients, c’est vrai que des munitions ont été saisies dans le véhicule. L’infraction est personnelle et tout le monde ne peut pas être impliqué dans la situation. Les analyses se poursuivent et la décision de la Cour va conclure le procès », a lancé l’avocat au barreau de Centrafrique. 

Le débat contradictoire se poursuit et est attendu le verdict du Tribunal de Grande Instance de Bimbo est attendu ce jeudi 19 novembre. /

 

Auguste Bati-Kalamet

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Je voudrais, à l’entame de mon propos, adresser mes chaleureuses salutations à la laborieuse population de l’Ouham et celle de Bossangoa en part » ...la suite
A Bangui, ce vendredi 20 novembre, des membres des groupes armés, les membres du Comité consultatif et de suivi (CCS) du programme Désarmement, dé » ...la suite
A cinq semaines des élections groupées en Centrafrique, la rédaction de Radio Ndeke Luka a décidé de s’intéresser à la circulation des armes » ...la suite
Au moins 30 enfants souffrent de la malnutrition sévère et 62 autres des cas modérés à Nzacko dans le Mbomou au Sud-est de la République Centraf » ...la suite
Le Conseil National de la Jeunesse(CNJ) et la CEEAC ont échangé sur l’Accord politique pour la paix et réconciliation en Centrafrique ce mercredi » ...la suite
Les membres du comité consultatif et de suivi du programme national de désarmement, démobilisation, réinsertion et rapatriement ont annoncé ce lu » ...la suite
-Le mouvement transfrontalier reste un facteur de propagation du coronavirus, surtout dans les zones frontalières où des dispositifs sanitaires ne s » ...la suite
Les dispositifs sécuritaires ces dernières semaines sont renforcés dans la capitale centrafricaine à l’approche des élections générales du 27 » ...la suite
Parvenu en Afrique dans le sillage des explorateurs européens, le christianisme s’est implanté progressivement par le biais des Églises chrétien » ...la suite
A Paoua dans l’Ouham-Pende située au nord du pays, plusieurs sont lancés des activités génératrices de revenus afin d’améliorer leurs condit » ...la suite