Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Centrafrique: l’ancien chef de l’État François Bozizé recalé de la course à la présidentielle
Centrafrique: l’ancien chef de l’État François Bozizé recalé de la course à la présidentielle

 

 

https://www.rfi.fr/ Avec notre correspondante à Bangui,  Charlotte Cosset

 

Fin de suspens à Bangui, la Cour constitutionnelle a rendu sa décision en début d’après-midi ce jeudi concernant notamment la candidature de François Bozizé pour l’élection présidentielle du 27 décembre 2020. Une candidature finalement rejetée.

Si la Cour constitutionnelle a écarté la condition des un an de résidence sur le territoire, à cause de la circulaire du ministère des Transports qui interdisait les compagnies aériennes d’embarquer François Bozizé, elle s’est appuyé sur l’article 103 du Code électoral pour rejeter la candidature de l’ancien chef d’État. Article qui précise parmi les critères d’éligibilité, la bonne moralité.

La Cour a rappelé que François Bozizé est sous le coup d’un mandat d’arrêt international datant du 31 mars 2014 pour les motifs d’assassinat, d’arrestation, détention, séquestration arbitraire, torture, exécutions sommaires et extrajudiciaires etc. Elle a aussi mis en avant les sanctions onusiennes renouvelées au Conseil de sécurité en juillet 2020.

L’annonce a été accueillie froidement à la Cour, pas de « bravo » comme la semaine dernière à l’annonce de la décision concernant les candidatures aux élections législatives. Il n’y a pas encore eu de réaction du côté du KNK, le parti de Bozizé, l’ancien chef d’État qui est actuellement en déplacement en province.

La Cour a rendu sa décision sous haute protection des forces nationales et de la Minusca. De nombreuses ONG et institutions ont aujourd’hui restreint leurs mouvements en prévision d’éventuelles manifestations de mécontentement. Dans la capitale, les forces de sécurité sont déployées de manière visible.

Sur les 22 candidatures, cinq ont été invalidées. Parmi celles retenues: le président Faustin Archange Touadéra, Annicet Georges Doléguélé, Martin Ziguélé, Abdou Karim Meckassoua.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les relations entre la France et ses anciennes colonies africaines connaissent des tensions inédites, du nord au sud du continent en passant par l’ » ...la suite
La France a fait le choix de réduire ses effectifs militaires sur le continent africain. L'armée française a-t-elle la capacité de limiter l’inf » ...la suite
Deux décennies après la désintégration de l’URSS, la Russie occupe à nouveau une place significative dans l’échiquier de la géopolitique in » ...la suite
Les participants à un séminaire sous régional sous le thème « L’Union africaine à l’aune de la question du Sahara : Comment passer d’une d » ...la suite
Il y a une méconnaissance de l'histoire des Etats, et certains en profitent pour avancer le principe de l'intangibilité des frontières après la co » ...la suite
La République Centrafricaine a émis des accusations à l’endroit de la France, faisant suite aux déclarations hostiles du ministre hexagonal des » ...la suite
La République Centrafricaine a émis des accusations à l’endroit de la France, faisant suite aux déclarations hostiles du ministre hexagonal des » ...la suite
Amnesty International l’appel “L’armée secrète de Vladimir Poutine”, les observateurs parlent d’un outil géopolitique du Kremlin. Depuis » ...la suite
Bangui revendique la liberté de choisir ses partenaires et la coopération avec la Russie a permis d’atteindre des résultats jusque-là inégalés » ...la suite
A l'heure de la multiplication des fake news et des attaques informationnelles, impossible de gagner la guerre sans pratiquer la cyber-influence et co » ...la suite