Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Centrafrique : Idriss Deby condamne les tentatives de déstabilisation
Centrafrique : Idriss Deby condamne les tentatives de déstabilisation

Lu pour vous

 

Alwihda Info | Par Info Alwihda - 26 Décembre 2020

 

Idriss Deby réaffirme son "attachement au respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale" de la Centrafrique.

Le chef de l'État tchadien et président en exercice de la Communauté des États Sahelo-Sahariens (CEN-SAD), Idriss Deby, a condamné samedi "avec la plus grande fermeté toutes les tentatives de déstabilisation et de remise en cause du processus politique", selon un communiqué rendu public par le ministère des Affaires étrangères.

Il condamne également toute ingérence étrangère dans le processus politique.

Le président en exercice de la CEN-SAD invite toutes les parties prenantes à l'accord de Khartoum à respecter leurs engagements dans l'intérêt supérieur du peuple centrafricain.

Il appelle les Nations Unies, l'Union Africaine et les partenaires internationaux à "tout mettre en oeuvre en vue de favoriser une sortie de crise pacifique par le dialogue", et réaffirme son "soutien à la tenue des élections dans les délais prévus".

L'élection présidentielle est prévue demain en Centrafrique. Idriss Deby exprime sa "disponibilité pour se joindre à toutes les initiatives visant à inciter tous les acteurs centrafricains à conduire le processus électoral à son terme, condition sine qua non de paix et de stabilité dans le pays".

 

 

NDLR : Belle hypocrisie ! N'est ce pas bel et bien à partir du territoire tchadien que partent les Toyota BJ 75 remplis de guerriers de la CPC lourdement armés ainsi que les hordes de motos qu'enfourchent les mêmes combattants qui avaient déjà naguère conduit François Bozizé au pouvoir à Bangui en mars 2003. 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Pressés par la Beac, les Etats de la Cemac ont finalement cédés en transmettant près de 140 copies de conventions signées avec les opérateurs p » ...la suite
Le Cameroun prend déjà en charge plus de 500 000 réfugiés centrafricains, et voit cette population en détresse grossir de jour en jour. L’ONU q » ...la suite
C’est la résolution prise jeudi dernier au terme de la rencontre entre le ministre des Transports, celui du Commerce et les syndicats des transport » ...la suite
Les représentants de plusieurs pays africains de la région des Grands Lacs, réunis vendredi à Luanda en un mini-sommet sur la situation en Centraf » ...la suite
Un mois après l’audience accordée par Ali Bongo au ministre centrafricain des Affaires étrangères, Sylvie Baipo Temon, émissaire de son homolog » ...la suite
Les onze pays de la Communauté économique des États d'Afrique centrale (CEEAC), réunis vendredi en sommet au Gabon, ont appelé à la fin "des cri » ...la suite
La RCA est un vaste pays enclavé se situant au cœur de l’Afrique Centrale. La position d’enclavement de la RCA constitue une contrainte majeure, » ...la suite
En Afrique Centrale, la question des infrastructures concernant les services de base (eau, énergie, télécommunications et transports) est au centre » ...la suite
Premier scrutin depuis la promulgation de la nouvelle Constitution et l’instauration du « régime présidentiel intégral », l’élection à la m » ...la suite
3,4 milliards d’euros pour ajouter aux 600 millions déjà acquis, c’est le montant que la Communauté économique et monétaire des pays d’Afri » ...la suite