Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Centrafrique : Idriss Deby condamne les tentatives de déstabilisation
Centrafrique : Idriss Deby condamne les tentatives de déstabilisation

Lu pour vous

 

Alwihda Info | Par Info Alwihda - 26 Décembre 2020

 

Idriss Deby réaffirme son "attachement au respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale" de la Centrafrique.

Le chef de l'État tchadien et président en exercice de la Communauté des États Sahelo-Sahariens (CEN-SAD), Idriss Deby, a condamné samedi "avec la plus grande fermeté toutes les tentatives de déstabilisation et de remise en cause du processus politique", selon un communiqué rendu public par le ministère des Affaires étrangères.

Il condamne également toute ingérence étrangère dans le processus politique.

Le président en exercice de la CEN-SAD invite toutes les parties prenantes à l'accord de Khartoum à respecter leurs engagements dans l'intérêt supérieur du peuple centrafricain.

Il appelle les Nations Unies, l'Union Africaine et les partenaires internationaux à "tout mettre en oeuvre en vue de favoriser une sortie de crise pacifique par le dialogue", et réaffirme son "soutien à la tenue des élections dans les délais prévus".

L'élection présidentielle est prévue demain en Centrafrique. Idriss Deby exprime sa "disponibilité pour se joindre à toutes les initiatives visant à inciter tous les acteurs centrafricains à conduire le processus électoral à son terme, condition sine qua non de paix et de stabilité dans le pays".

 

 

NDLR : Belle hypocrisie ! N'est ce pas bel et bien à partir du territoire tchadien que partent les Toyota BJ 75 remplis de guerriers de la CPC lourdement armés ainsi que les hordes de motos qu'enfourchent les mêmes combattants qui avaient déjà naguère conduit François Bozizé au pouvoir à Bangui en mars 2003. 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Identifier les victimes de traite de personnes pour mieux les protéger et mieux les accompagner au retour à une vie normale. C'est le défi que s'es » ...la suite
Quelques 450 soldats gabonais doivent quitter la Centrafrique et la Minusca suite à des accusations d'exploitation sexuelle et d'actes sexuels sur mi » ...la suite
Selon les informations recueillies auprès de nos sources, tout a commencé par un accident qui a tué un Centrafricain. Les nombreux Centrafricain » ...la suite
Un projet d’interconnexion électrique est en cours entre les villes des deux pays, selon l’ambassadeur de la RDC en République centrafricaine Es » ...la suite
Nigérians, Tchadiens, Congolais et Centrafricains vivent dans des conditions difficiles et sont en grande majorité abandonnés à leur sort. Brya » ...la suite
Les accusations de crimes et délits sexuels contre les casques bleus sont récurrentes dans le pays, mais aucune condamnation n’a été prononcée » ...la suite
Depuis la disparition brutale du président Idriss Deby Itno et la mise en place d’un Conseil militaire de transition (CMT) dirigé par son fils, le » ...la suite
Depuis la condamnation en 2016 de l’ex-président tchadien Hissène Habré, l’Union africaine est chargée de mettre en place le fonds fiduciaire » ...la suite
Excellence Monsieur LOURENCO, Président de la République d’Angola, Président en Exercice de la Conférence Internationale des Grands Lacs, Cher F » ...la suite
Le 3ème sommet extraordinaire de la CIRGL (Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs) sur la situation politique et sécuritaire en R » ...la suite