Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Centrafrique : l’ONU va aider le Cameroun à faire face à un afflux permanent de réfugiés
Centrafrique : l’ONU va aider le Cameroun à faire face à un afflux permanent de réfugiés

Lu pour vous

 

(Agence Ecofin) 07 février 2021 10:41 - Le Cameroun prend déjà en charge plus de 500 000 réfugiés centrafricains, et voit cette population en détresse grossir de jour en jour. L’ONU qui a plusieurs fois félicité les autorités camerounaises pour leur action humanitaire, a entrepris de mobiliser davantage de fonds pour soulager cette charge croissante.

L’Organisation des Nations Unies (ONU) va mobiliser des fonds supplémentaires pour aider le Cameroun dans l’assistance des réfugiés centrafricains. Annonce faite jeudi 4 février par le coordonnateur résident du système des Nations Unies au Cameroun, Matthias Z. Naab, lors d’une visite au camp des réfugiés de Gado-Badzere à Garoua-Boulaï, ville frontalière de la République centrafricaine (RCA) dans la région de l’Est.

Reconnaissant les besoins immenses des communautés d’accueil et des réfugiés, M. Naab propose un soutien de l’ONU basé sur la mobilisation de ressources supplémentaires auprès des donateurs et des partenaires, ainsi que sur des approches innovantes tel que le nexus entre l’humanitaire, le développement et la paix.  

Des milliers de Centrafricains affluent chaque jour au camp de Gado-Badzere en raison de la recrudescence de la violence dans leur pays, rapporte StopBlaBlaCam.

Plus de 5000 nouveaux réfugiés sont arrivés dans ce camp au cours du dernier mois, indique le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Le HCR affirme que des ressources supplémentaires seraient nécessaires pour venir en aide aux nouveaux arrivants. Ce, alors que l’agence, comme d’autres organismes de l’ONU, fait face à un manque de financements et à un épuisement des ressources liées à la pandémie de Covid-19.  

Réduction des rations

Les réfugiés luttent pour satisfaire leurs besoins quotidiens les plus fondamentaux, tels que la nourriture, l’eau, le logement ou les soins de santé et souffrent de niveaux élevés de malnutrition chronique. Le Programme alimentaire mondial (PAM) dit avoir besoin de 1,6 million de dollars pour nourrir les plus de 30 000 réfugiés du camp de Gado-Badzere. Ces fonds devraient permettre de « nourrir tous les bénéficiaires qui sont ici pour six mois », selon Wanja Kaaria-Ndoho, représentante pays du PAM.

Avec la baisse des financements, le PAM a été contraint de réduire de 50 % les transferts de nourriture aux réfugiés dudit camp. L’agence onusienne redoute que cette réduction des rations puisse inciter les communautés de réfugiés à se déplacer à l’intérieur des pays d’accueil, car elles sont de plus en plus désespérées de satisfaire leurs besoins fondamentaux.

En attendant, le coordonnateur résident du système des Nations Unies au Cameroun félicite le gouvernement camerounais pour l’assistance fournie à près de 0,5 million de réfugiés conformément au droit international humanitaire. Il salue également « les grands efforts » mis en place par les autorités camerounaises, les acteurs humanitaires et de développement pour apporter assistance à ceux-ci.

P.N.N.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Pressés par la Beac, les Etats de la Cemac ont finalement cédés en transmettant près de 140 copies de conventions signées avec les opérateurs p » ...la suite
C’est la résolution prise jeudi dernier au terme de la rencontre entre le ministre des Transports, celui du Commerce et les syndicats des transport » ...la suite
Les représentants de plusieurs pays africains de la région des Grands Lacs, réunis vendredi à Luanda en un mini-sommet sur la situation en Centraf » ...la suite
Idriss Deby réaffirme son "attachement au respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale" de la Centrafrique. Le chef de l'État tch » ...la suite
Un mois après l’audience accordée par Ali Bongo au ministre centrafricain des Affaires étrangères, Sylvie Baipo Temon, émissaire de son homolog » ...la suite
Les onze pays de la Communauté économique des États d'Afrique centrale (CEEAC), réunis vendredi en sommet au Gabon, ont appelé à la fin "des cri » ...la suite
La RCA est un vaste pays enclavé se situant au cœur de l’Afrique Centrale. La position d’enclavement de la RCA constitue une contrainte majeure, » ...la suite
En Afrique Centrale, la question des infrastructures concernant les services de base (eau, énergie, télécommunications et transports) est au centre » ...la suite
Premier scrutin depuis la promulgation de la nouvelle Constitution et l’instauration du « régime présidentiel intégral », l’élection à la m » ...la suite
3,4 milliards d’euros pour ajouter aux 600 millions déjà acquis, c’est le montant que la Communauté économique et monétaire des pays d’Afri » ...la suite