Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur RNL
Nouvelles nationales sur RNL

RCA/Elections: les résultats provisoires des législatives rendus publics par l'ANE

https://www.radiondekeluka.org/ lundi 22 mars 2021 15:42

La configuration de la 7ème législature de la 6ème République se dessine à l'horizon en attendant la décision de la Cour constitutionnelle. L'Autorité nationale des élections (ANE) a publié ce 21 mars 2021 les résultats globaux provisoires des élections législatives et partielles du 14 mars 2021. Selon les données, le Mouvement cœurs unis (MCU) arrive en tête, suivi des indépendants.

Sur les 91 candidats provisoirement déclarés élus par l'ANE, le Mouvement cœurs-unis rafle la manche avec 25 députés. Le Mouvement de libération du peuple centrafricain de Martin Ziguélé et le Kwa Na Kwa de François Bozizé ont respectivement recueilli 7 élus de la Nation. L'Union pour le renouveau centrafricain de Anicet Georges Dologuélé remporte pour l'instant 5 sièges.  Idem pour le Mouni de Thierry Kamach. Le Rassemblement démocratique centrafricain, dirigé par Désiré Bilal Zanga-Kolingba, remporte de son côté 6 circonscriptions. 

Le premier ministre Firmin Ngrébada, passe au premier tour à Boali dans l'Ombella-Mpoko tandis que Simplice Matthieu Sarandji, premier secrétaire parlementaire du MCU, gagne lui aussi dès le premier tour à Baoro.

Les femmes ne sont pas restées à la traîne. Elles remportent déjà 10 sièges à l'Assemblée nationale. Les figures de la lutte pour l'émancipation féminine telles que, Emelie Beatrice Epaye, réélue pour la troisième fois consécutive à Markounda. Alime Aziza Soumaïne passe victorieuse à Ndélé dans le Bamingui-Bangoran. Bernadette Souaninzi Gambo de Bossangoa 3 et David Bernadette Gomina Pampali de Bayanga ainsi que Dorothée Tiyangou de Bakala conservent leurs sièges respectifs. Virginie Baïkoua, ministre de l'Action humanitaire est élue députée de Bimbo 4.

Par ailleurs, le locataire du perchoir, El Hadj Moussa Laurent Ngon Baba est réélu pour la troisième fois consécutive à Baboua. Cependant, l'élection de Joseph Bendounga, président du Mouvement démocratique pour la renaissance et l'évolution du Centrafrique, sonne comme un coup d'éclat au sein de l'opinion. Il passe avec brio dans la circonscription de Bimbo 3. Dans la préfecture de l’Ouham, l'ancien maire de Bangui, Jean Barkes Gombé-Ketté est élu député de Bossangoa1 dès le premier tour.

Tous ces résultats provisoires proclamés par l’ANE doivent être validés par la Cour constitutionnelle. Cette dernière dispose de quelques semaines pour le traitement des contentieux électoraux avant la délibération définitive.

Les nouveaux élus, selon la loi, prennent fonction après le 02 mai 2021,  date de la fin du mandat de la sixième législature.

 

 

Centrafrique : hausse considérable des prix sur le marché malgré la réouverture de l’axe Bangui-Garoua Boulaï

https://www.radiondekeluka.org/ lundi 22 mars 2021 15:34

Plus d’un mois après la réouverture du corridor Bangui-Garoua Boulaï, les prix des produits n’ont toujours pas baissé sur les marchés. Sacs de farine, de sucre, bidons d'huile et matériaux de constructions sont toujours rares et coûtent extrêmement chers. Cette situation déséquilibre de nombreux ménages qui ne comprennent pas pourquoi les prix sont toujours élevés sur les marchés.    

Malgré la reprise du trafic sur le corridor Bangui-Garoua Boulaï depuis plus d'un mois, il n’y a pas de régression sur les prix des produits de première nécessité. D’ailleurs certains prix ont encore connu une hausse. Au marché de Gobongo dans le 8e arrondissement de Bangui, Yvon, vendeur des produits de première nécessité, s'en plaint.

"Je vends un litre d’huile à 1250 francs CFA, et un bidon de 20 litres à 24.750 francs CFA. Entretemps, j’achète un bidon de 20 litres à 24 500 francs CFA, donc j’ai seulement un bénéfice de 250 francs CFA" fait-il savoir.

Face à l'inflation, Edith qui vient aussi se procurer de l'huile végétale au marché de Gobongo, appelle le gouvernement à renverser les tendances.  

"Auparavant, nous achetions un litre d’huile à 750 ou 800 francs CFA. Mais maintenant, cela coûte 1250 francs CFA. C’est pourquoi nous sollicitons du gouvernement particulièrement, du ministère du Commerce de faire une descente sur le terrain pour voir la situation" lance-t-elle.

Les prix du sac de sel, de farine ou encore de sucre n’ont aussi pas baissé. Benjamin qui est vendeur de matériaux de constructions, précise qu’il achète un sac de ciment à 12.500 frs pour le revendre à 13.000 francs CFA.

"Précédemment, un sac de ciment, nous le revendons à 9 000 frs. Mais aujourd'hui, les grossistes nous le livrent à 12 500 francs CFA. Du coup, nous sommes obligé de fixer le prix à 13 000 francs CFA" justifie-t-il.

Mêmes les produits surgelés tels que poissons et poulets de chair sont difficiles à trouver dans les supermarchés. Pourquoi les prix des denrées alimentaires et produits de première nécessité n’ont pas baissé plus d’un mois après la réouverture du corridor Bangui-Garoua Boulaï ? Le trafic est-il régulier sur ce corridor ? Si oui, quels sont les produits qui sont acheminés en RCA ? S’agit-il d’une spéculation pure et simple de la part des commerçants ? A ces questions, les ministères des transports et du commerce n’ont pas encore répondu.

 

 

Centrafrique : une partie du 4e arrdt de Bangui frappée par la pénurie d’eau potable

https://www.radiondekeluka.org/ jeudi 18 mars 2021 16:13

La pénurie d’eau potable persiste dans les quartiers nord de Bangui. Dans le 4e arrondissement, aux quartiers Fouh et Issa 3, des dizaines de personnes passent des heures devant les points d’eau et parfois n’en trouvent pas.

L’eau devient une denrée rare dans les quartiers nord de Bangui. L’on ne peut faire 100 mètres, sans rencontrer des jeunes ou des femmes avec des poussepousses remplis de bidons à la recherche de l’eau. Au quartier Issa 3, il y a un forage construit par l’ONG NRC et qui fonctionne à base d’un groupe électrogène. Devant ce point d’eau, il y a plus d’une centaine de bidons installés dans une file indienne, chacun attendant son tour pour être servi.

Selon Jehovany Ngoya, l’un de ceux qui sont venus s’approvisionner en eau, il faut quitter dans la soirée pour espérer en avoir à l’aube.

"De fois, nous sortons entre 19 heures et 22 heures pour aller chercher de l’eau et c’est pour rentrer dans la plupart de cas à 5 heures du matin. Si nous parvenons à en avoir, nous pouvons faire une réserve de 20 bidons. Il faut 25 francs CFA pour remplir un bidon de 25 litres" dit-il.

Une situation similaire au quartier Foûh, l’eau ne coule pas dans les deux fontaines en face de l’hôpital de l’Amitié. Malgré tout, des bidons sont installés là en attendant l’arrivée de la première goutte d’eau qui coulera du robinet.  

" L'eau arrive à 5 heures du matin mais ne tarde pas à couper alors que les gens sont là depuis la veille. Ce qui fait que souvent très peu de gens sont servis si elle coule du robinet. Nous les servons selon l’ordre d’arrivée. Les clients qui ne sont pas servis sont toujours  fâchés," explique un vendeur d’eau.

Dans tous ces deux grands quartiers, il n’y a que trois fontaines de la Sodeca dont deux fonctionnent encore mais difficilement ravitaillés. Cette difficulté d’approvisionnement en eau potable à Bangui est cyclique et loin de connaître son épilogue même si des forages sont installés dans quelques quartiers pour pallier ce problème.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Plusieurs dizaines de familles campent depuis le début de l’année sur le site de Lazard dans le village Niakari, situé à environ 20 Km de Bangas » ...la suite
Plusieurs mois après le lancement du vaccin contre la Covid_19 dans certaines villes de province de la RCA, les populations n’ont pas reçu tous le » ...la suite
Du 15 au 21 Octobre 2021, Madame Annie Michelle MOUANGA, la ministre Centrafricaine en charge du Travail, de l'Emploi, de la Protection Sociale et de » ...la suite
Sur les 444.8 millions de dollars pour une réponse humanitaire en 2021, au moins presque la moitié a été mobilisée par le bureau Nations-Unies p » ...la suite
Dans le village natal de François Bozizé, les habitants dénoncent une campagne punitive menée par des mercenaires russes, alliés du gouvernement. » ...la suite
Les cours ont repris ce 18 octobre en République centrafricaine. Cette rentrée académique est intervenue après celle de l’administration la sema » ...la suite
Le secrétaire général des Nations unies, par la voie de son porte-parole, a salué ce samedi 16 octobre la décision du président Faustin-Archange » ...la suite
Le Président de la République Faustin Archange Touadera a honoré de sa présence la cérémonie de la Journée Mondiale de l’Alimentation ce sam » ...la suite
Près de deux semaines après la tuerie de civils non loin de Bambari, le Conseil national de la jeunesse (CNJ) interpelle le Premier ministre. La ren » ...la suite
REPENSER LA THÉOLOGIE AFRICAINE est la nouvelle rubrique de débat et de formation lancée par La Croix Africa, en collaboration avec Prions en Égli » ...la suite